Gao: une journée pour vulgariser les droits des enfants

L’Ecole des infirmiers de Gao,  a abrité le 20 avril, une importante journée d’information des différentes autorités de la « Cité des Askia».

Une journée relative aux droits des enfants, aux instruments juridiques internationaux protégeant les enfants, à savoir la Convention relative aux droits de l’enfant et la Charte africaine des droits et du bien-être de l’enfant. La journée d’information était présidée par le sous-préfet central qui représentait le gouverneur de la Région de Gao. L’initiative s’inscrit dans le cadre les actions de partenariat entre les ONG « Terre des hommes » Lausane, Enda Mali et la direction régionale de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille.  Elle se situe dans la mise en œuvre du Projet d’urgence d’appui et de renforcement de la résilience des enfants en mobilité dans les villes de Gao et de Tombouctou depuis le 20 novembre 2016 à Gao.

La journée  du 20 avril à Gao, a revêtu plusieurs aspects, donnant un caractère singulier à cet évènement porteur d’espoirs.  Un sketch sur le travail des enfants  a été présenté par le club des enfants de l’école Sossokoïra A. La présentation artistique a illustré l’impérieuse nécessité de la scolarisation des petites filles. Les enfants de l’école Boulgoudié B, ont également apporté leur contribution à ce combat pour le droit des enfants, à travers aussi des poèmes de belle facture.

La coordinatrice de Enda Mali à Gao, Mme Cissé Safiatou Sanogo, dont ONG, est partenaire avec Terre des Hommes et la direction régionale de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, a souligné avec force le sentiment sur le rôle positif du projet d’appui et de renforcement de la résilience des enfants en mobilité, un projet qui a apporté  du tonus dans le combat de Enda Mali, pour tout le bien être de l’enfant. La directrice régionale de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille Mme Haidara Assetoune Sangho, a , elle évoqué toutes les souffrances endurées par les enfants pendant la crise sécuritaire déclenchée en 2012.

Elle a souligné  les efforts déployés par les autorités nationales, les collectivités locales, les partenaires intervenant dans le domaine de la protection de l’enfance, les organisations de la société civile, les leaders communautaires et des hommes de médias.

Pour elle, la journée d’information du  20 avril doit être saluée, car traitant de l’accès à l’information sur les droits de l’enfant, les problématiques de protection de l’enfance dans nos familles, et les besoins des enfants vulnérables, y compris les enfants concernés par la mobilité, doivent être inscrits dans tous les plans d’action et de développement socio-économique et culturel. Le sous-préfet central, Mamadou Diarra, au nom du gouverneur de la Région de Sikasso, a rappelé le sens de la journée qui a pour but d’améliorer les connaissances en matière des droits de l’enfant ; de promouvoir le respect et une meilleure application des droits de l’enfant auxquels le Mali a souscrit depuis des années aux côtés de la communauté africaine et internationale.

La présente activité, précisera Mamadou Diarra est aussi un moyen pour tous les participants, de recevoir, voire d’approfondir les connaissances et de s’approprier des instruments juridiques et réglementaires, afin de mieux contribuer au respect des droits de l’enfant. Ces différents messages des hauts responsables ont été suivis de deux exposés sur la convention internationale relative aux droits de l’enfant et sur la Charte africaine des droits et du bien-être des enfants.

Les traductions dans les langues du terroir (Songhoy et Tamesheq) ont permis à l’auditoire composite, de mieux cerner tous les contours. Les Enda Mali, Terre des hommes, et la Direction Régionale de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille sont à saluer pour cette initiative  qui permettra aux différents acteurs de mieux veiller au respect des textes juridiques relatifs aux droits des enfants.

 

Source: maliactu.net

VOIR AUSSI

Arts plastiques : ces femmes qui défendent leurs droits en mettant leu...
10 Nov 2017
Arts plastiques : ces femmes qui défendent leurs droits en mettant leur corps en scène

À l’instar de la Zimbabwéenne Kudzanai-Violet Hwami ou de la Sud-Africaine Zanele Muholi, nombre de [ ... ]

Lire Plus...
Première en Tunisie, un verdict après un divorce oblige une femme à ve...
26 Oct 2017
Première en Tunisie, un verdict après un divorce oblige une femme à verser une pension alimentaire

Un juge d’un tribunal de Tunis a ordonné dans son verdict, le premier du genre en Tunisie, à une femme [ ... ]

Lire Plus...
Agir face au harcèlement sexuel
23 Oct 2017
Agir face au harcèlement sexuel

Le monde du travail n’est pas de tout repos. Les salariés peuvent être confrontés à diverses situations [ ... ]

Lire Plus...
Les inégalités hommes-femmes toujours criantes en Afrique
18 Oct 2017
Les inégalités hommes-femmes toujours criantes en Afrique

Un nouveau rapport sur l'état de la population mondiale 2017, publié par le Fonds des Nations Unies [ ... ]

Lire Plus...
Des sanctions sévères infligées contre toute partie exploitant illégal...
17 Oct 2017
Des sanctions sévères infligées contre toute partie exploitant illégalement la femme rurale

Des sanctions sévères seront infligées à l’encontre de toute partie en infraction à la loi et toute [ ... ]

Lire Plus...
Quels sont les avantages du divorce par consentement mutuel ?
10 Oct 2017
Quels sont les avantages du divorce par consentement mutuel ?

Le divorce par consentement mutuel a de multiples avantages : - La procédure est rapide : les parties [ ... ]

Lire Plus...