Lona Stoll, Vice-Présidente Adjointe chargée des Opérations sectorielles du département des Opérations Compact du MCC: "Continuez à apprendre...continuez d`être des exemples du changement"

Mme Lona Stoll est vice-présidente adjointe chargée des Opérations sectorielles du département des Operations Compact du Millennium Challenge Corporation (MCC),, où elle gère les aspects techniques liés à l’agriculture, l’administration et l’occupation des terres, le genre et l’inclusion sociale, la santé, le développement communautaire, la nutrition, l’éducation ainsi que les partenariats stratégiques, y compris le partenariat Data Collaboratives for Local Impact (DCLI), entre le MCC et le PEPFAR.

De passage à Abidjan, du 23 au 27 Septembre pour participer au Forum ''Les Héroïnes'' et promouvoir le partenariat DCLI, elle nous a gracieusement accordé quelques minutes de son agenda chargé pour nous parler plus longuement du Programme Compact Cote d’Ivoire du MCC, du DCLI et de l’impact positif de ces investissements sur l’avenir de millions de jeunes filles ivoiriennes.

Pourriez-vous nous dire le but de votre visite en Côte d’Ivoire?

Bien entendu! Je suis en Côte d’Ivoire pour participer au Forum ‘’Les Héroïnesʺ pour rencontrer et échanger avec des femmes entrepreneures connues et influentes qui sont de vraies sources d’inspiration. J’ai aussi accepté de participer à cet évènement parce que le thème du panel dans lequel je suis intervenue « La transformation digitale : opportunité ou challenge » est au cœur d’un de nos partenariats stratégiques, Data Collaboratives for Local Impact (DCLI).

Parlez-nous de ce Partenariat Data Collaboratives for Local Impact (DCLI). De quoi s’agit-il ?

Ce partenariat qui est financé par le PEPFAR et administré par le MCC œuvre pour la promotion de l’utilisation des données, notamment les données liées à la santé, au genre et à la croissance économique dans le processus de prises de décisions au niveau des projets de développement. Dans le secteur de l'éducation en Côte d’Ivoire, à partir du collège, c'est un défi que d'avoir des filles qui ont le même taux de scolarisation que les garçons. Nous espérons que le partenariat DCLI va améliorer, entre autre, l’intégration des données sur le genre dans le secteur de l’éducation en Côte d’Ivoire, afin de permettre d’augmenter le taux de scolarisation des jeunes filles, ainsi que leur maintien dans le système scolaire.

Il y a, à cet effet, une collaboration avec SEJEN, une société ivoirienne spécialisée dans le « data science » qui travaille avec le Ministère de l'Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (MENET-FP) pour utiliser des données afin de faciliter la prise de décisions dans le cadre du Projet Compétences pour l’Employabilité. En outre, DCLI comprend également un second projet, ''Des Chiffres et Des Jeunes'', qui vise à renforcer l’utilisation des données dans la prises de décisions au sein des institutions nationales et régionales, par divers moyens, et notamment par la formation et l’implication des jeunes dans le « data science ».

Quelle relation y-a-t-il entre la collecte des données et les femmes?

Ici en en Côte d’Ivoire, le traitement des données pose des défis énormes. Tout d’abord, il n'y a pas assez de données disponibles sur les filles et les femmes, puisque les données qui existent ne sont pas désagrégées par genre. Deuxièmement, les données existantes ne sont pas toujours fiables. Enfin, les conditions, notamment le manque de modèles féminins, ne permettent pas aux femmes qui ont les compétences techniques requises de s’orienter vers des filières dans les sciences, la technologie et l’innovation. C'est pourquoi, le MCC exige l’intégration des questions genre dans le Programme Compact. Et si la Côte d’Ivoire veut atteindre l’émergence en 2020, il faudra utiliser tous les moyens pour accroitre l’intégration des femmes à tous les niveaux du tissu économique et leur donner accès aux opportunités offertes par les emplois du futur (science et technologie). Car jusqu’à présent aucun autre pays qui exhibe des chiffres similaires à ceux de la Côte d’Ivoire n’a pu atteindre des niveaux de croissance que le gouvernement Ivoirien espère atteindre en 2020.

En quelques mots, qu’est-ce que le MCC ?

Le Millennium Challenge Corporation (MCC) est une agence indépendante du gouvernement des Etats-Unis. Elle a pour mission la réduction de la pauvreté dans le monde à travers la croissance économique. Elle a été créée en 2004 et accorde des subventions et une assistance d’une durée déterminée aux pays en voie de développement qui répondent à des standards rigoureux de bonne gouvernance, aussi bien dans la lutte contre la corruption que dans le respect des droits de l’homme.

Parlez-nous brièvement du programme Compact Côte D’Ivoire

Je tiens à préciser que c'est un programme de 524,740 millions de dollars (environ 298 milliard de FCFA) qui se concentre sur deux secteurs. Ce sont notamment, le secteur de l’éducation et celui du transport. Pour le volet éducation, il s’agit d’améliorer l’accès à l’éducation de base et notamment au premier cycle du secondaire, de renforcer la scolarisation des filles au secondaire afin d’atténuer les disparités entre les genres et de répondre aux besoins des employeurs. Qui plus est, Les investissements pour l’enseignement secondaire et technique et la formation professionnelle concerneront, entre autres : 

- La construction de collèges de proximité (74 à 84) et de 2 antennes de l’Ecole Normale Supérieure (ENS) dans les régions de Bouaké et San-Pedro ;
- La construction de 3 à 4 centres de formation technique en Partenariat public privé de type particulier: le Partenariat pour le Développement des Compétences (PDC) ;
- Le développement d’une politique sectorielle Genre et la création d’une unité genre au MENET-FP

Concernant le Transport à Abidjan, le projet vise à accroître la compétitivité de la ville d’Abidjan en tant que pôle de croissance du pays en améliorant la circulation routière et en décongestionnant le corridor central de la ville reliant son port aux zones nord, est et ouest du pays. Ce  projet comprend deux activités:

1) L’activité Infrastructures de Transport. Le financement de MCC appuiera les investissements de réhabilitation des voies suivantes:
- Boulevard Valéry Giscard d’Estaing (VGE)
- Boulevard du Port
- Boulevard de VRIDI
- Boulevard de Petit Bassam / Boulevard de la Paix
- La voie express de Yopougon

2) L’activité de gestion et de planification des transports dont l’objectif fondamental est qu’au terme du Compact, les organismes gouvernementaux liés au transport aient été formés et dotés des connaissances et de l'expérience nécessaires pour maintenir, réhabiliter et améliorer le réseau routier existant en Côte d'Ivoire en utilisant les connaissances et la formation du Compact couplés à l'amélioration de la gestion routière et des bases de données de sécurité et des outils de planification.

A quand la mise en œuvre du programme Compact?

Nous pensons vraisemblablement que l'entrée en vigueur se fera courant 2019. Pour le moment, nous travaillons avec le gouvernement pour remplir toutes les conditions préalables à l’entrée en vigueur.

Un message à l’endroit de toutes les femmes du site Abidjan.net et Afriquefemme.com qui vont vous lire.

Je vous encourage à persévérer dans l’effort et la détermination d’autant plus que vous avez le potentiel pour relever les défis dont nous avons discutés. Vous pouvez agir sur trois points spécifiques :  

Visitez une école publique ou celle que vous avez fréquentée et repensez aux défis auxquels vous avez été confrontés et qui affectent encore tant de filles aujourd’hui.

Impliquez-vous davantage. Faites du bénévolat dans un centre de formation professionnelle pour encourager plus de filles à  acquérir les compétences nécessaires.

Continuez à apprendre. Profitez des formations techniques et continuez de servir d’exemple aux jeunes filles afin qu’elles poursuivent des études dans les sciences, la technologie et l’innovation pour bénéficier des opportunités d'emplois offertes par la transformation digitale.

 

 

 

VOIR AUSSI

Nigeria: une figure de ``Bring Back Our Girls``candidate à la présiden...
15 Oct 2018
Nigeria: une figure de ``Bring Back Our Girls``candidate à la présidence

L'ex-ministre de l'Education et fondatrice du mouvement « Bring Back Our Girls », Obiageli Ezekwesili, [ ... ]

Lire Plus...
Caroline Hien : ‘’Je transforme les produits locaux mangue, ananas,tom...
12 Oct 2018
Caroline Hien : ‘’Je transforme les produits locaux mangue, ananas,tomates…en confiture’’

“ Quand j’ai commencé, je ne savais ni lire ni écrire. Et cela était très compliqué de pouvoir [ ... ]

Lire Plus...
Ilham Kadri, première Africaine à la tête du leader mondial de chimie ...
10 Oct 2018
Ilham Kadri, première Africaine à la tête du leader mondial de chimie Solvay

Solvay, leader mondial en chimie, nomme Ilham Kadri présidente du comité exécutif et directrice générale [ ... ]

Lire Plus...
Basant Motawi, une Egyptienne en lutte contre les violences sexuelles
08 Oct 2018
Basant Motawi, une Egyptienne en lutte contre les violences sexuelles

"L'Obs" publie chaque semaine le portrait d'une jeune femme entrepreneuse en Afrique. Cette initiative [ ... ]

Lire Plus...
Qui est Soham El Wardini, la première maire de Dakar ?
05 Oct 2018
Qui est Soham El Wardini, la première maire de Dakar ?

A 65 ans, l’ex-première ajointe de Khalifa Sall prend les rênes de la capitale sénégalaise. Elle [ ... ]

Lire Plus...
Face au choix contraire d`Emmanuel Macron, Michaëlle Jean plaide avec ...
04 Oct 2018
Face au choix contraire d`Emmanuel Macron, Michaëlle Jean plaide avec ardeur pour un second mandat à la tête de l`OIF

Élue en novembre 2014 à Dakar à la tête de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), [ ... ]

Lire Plus...