Ce que vous ne savez pas sur le mariage

Vous sentez qu’il est de plus en plus difficile de trouver l’amour et que le mariage n’a plus la même valeur que dans le passé ou que les relations amoureuses sont de plus en plus compliquées ? Voici des conseils importants sur le mariage et les relations amoureuses qui vous aideront dans les situations difficiles ou de doute :

Le mariage ne vous rend pas plus riche ou plus pauvre

Le mariage ne vous rend pas pauvres ou encore plus riches. Les gens pensent qu’une fois que deux personnes partagent les frais de la maison, il est plus facile à gérer leur argent. Mais dans la pratique, les coûts sont les mêmes pour chaque membre de la famille.

Il y a quelques façons de trouver votre partenaire idéal

Le mariage n’apporte pas que du bonheur, les personnes impliquées peuvent facilement avoir des conflits ou des disputes sur différents sujets. Cependant, il y a plusieurs façons que vous pouvez vous assurer que vous avez le maximum de chances de s’entendre assez bien avec son partenaire :

- Vous cherchez quelqu’un pour l’admirer et qui ressentent la même chose pour vous. Si vous n’avez pas des sentiments d’amour envers son partenaire avant le mariage, alors vous n’avez rien à atteindre de l’avenir.

- Ne pas se marier avec quelqu’un qui n’a pas de la confiance en soi-même. Si le partenaire est déjà impliqué dans des projets personnels, s’il a des plans futurs concernant sa carrière alors il sera beaucoup apprécié par un partenaire de qualité similaire. Ainsi, les partenaires se sentent remplies et il n’y aura pas de la frustration dans le couple.

- Personne ne doit pas se marier seulement pour avoir une bonne relation sexuelle. Les études montrent que ces couples ont des problèmes à l’avenir parce que les partenaires sont enclins à la violence sexuelle. Tous les partenaires impliqués dans une relation amoureuse doivent avoir le courage d’exprimer leurs désirs et leur propre personnalité ;

Le mariage fait grossir

Selon une étude publiée en Juillet de l’année dernière, l’amour et le mariage font grossir. L’étude a examiné près de 1 300 couples et il a constaté que les partenaires qui ont été ensemble pendant au moins une année commencent à grossir même à devenir obèses. Pour les hommes, le risque est double surtout après une année de couple.

Florence Bayala

Le mariage traditionnel est -il devenu une forme d'escroquerie?

Le mariage traditionnel était autrefois célébré sur la base de l’engagement des deux familles directement engagées. L’outil de référence était la parole donnée par les parents des mariés. Leur engagement venait en consolidation de la dot payée en fonction des us et coutumes, de l’appartenance communautaire de la mariée. Sans un papier administratif, ce type de mariage maintenait malgré tout les liens familiaux. En effet, elle permettait d’une part d’unir les mariés, et de l’autre, les deux familles et la communauté toute entière. L’exigence de la dot à l’époque était en partie justifiée par ce respect qui caractérisait le mariage traditionnel. En l’absence de tout document, le mariage traditionnel n’en privilégiait pas moins l’unité du couple.

De plus en plus, les mariages religieux exigent une signature de documents par les mariés. Une particularité qui n’a rien apporté jusque là aux nouveaux couples qui se forment aujourd’hui. En effet, la dot qui servait autrefois de forment entre les couples, n’a plus la même valeur. De nos jours, beaucoup de communautés l’exigent non par respect pour la culture, mais pour grossir leurs gains au détriment du marié. Elle est même posée comme condition par beaucoup de parents des jeunes filles. Dans ces conditions, la culture est utilisée pour « escroquer » et non pour « souder » les membres d’une famille. Et cela suscite des questions vis-à-vis de l’utilité de la dot de nos jours. Faut-il continuer de la demander ?

A-t-elle réellement son sens dans ces conditions ? En dehors du profit, pourquoi des familles l’exigent-elles encore de nos jours ? Sans avoir une réponse à ces différentes questions, notons que la dot n’a plus la même valeur. Malgré son payement, les mariages se défont et les divorces sont légions. Les jeunes ne s’y réfèrent plus dans une prise de décision. Le mariage n’est plus une affaire commune mais uniquement celle des mariés. Une fois que les deux personnes engagées décident de rompre leur union, l’intervention des personnes ressources de leur entourage n’est plus de rigueur comme ce fut le cas autrefois. C’est le lieu d’interpeller les familles des mariées à alléger les coûts car, l’exiger de nos jours, un gros montant, c’est profiter simplement du marié. En tout cas, sur cent mariages contractés sur la base d’une dot, les mariées qui peuvent en respecter les consignes, se comptent sur le bout des doigts. Une fois encore, pourquoi exiger la dot pour le mariage de sa fille quand en réalité, elle n’a plus sa raison d’être ?

L’Express du Faso

Du mariage arrangé au mariage forcé

Forcé ou arrangé, le mariage a été prévu par d’autres mais sur qui porte le poids de ce mariage et qui a le pouvoir de décision ?

Essayons d’abord de comprendre pourquoi les mariages ont été et peuvent encore être arrangés.

Des raisons économiques et politiques rentrent sans aucun doute en jeu. Ainsi, au Moyen-Age, le mariage entre fils et fille de deux seigneuries pouvait constituer une alliance qui renforçait le pouvoir des deux familles sur une région, et permettait de préserver un lignage, de transmettre un patrimoine. Par ailleurs, la dot (argent ou terre donnés par le père de la femme à la famille du marié) transformait l’épouse en une précieuse valeur marchande.
L’arrangement du mariage peut aussi venir sceller un pacte pour conserver, préserver et transmettre les coutumes et les valeurs qui lient une communauté. Par exemple, en Inde, le mariage prolonge cette tradition : la société étant organisée en castes, ce sont les parents des mariés qui organisent le mariage pour qu’il reste dans la même caste. Parfois, les époux ne se rencontrent pas avant le jour de la cérémonie !

Les conditions qui entraînent un mariage arrangé se retrouvent également dans le mariage forcé, mais la différence tient à une notion de contrainte, certes physique, mais aussi psychologique : c’est le poids de l’environnement, et notamment familial, qui renforce la pression sur les personnes concernées. D’ailleurs, on peut se demander sur qui s’étend ce forçage.
Quand il est imposé à un enfant, son choix et son indépendance individuelle disparaissent. Celui-ci devient le simple agent du désir familial sans qu’il ait son mot à dire. Mais ce mariage qui peut apparaître comme une violence faite par les parents et la famille n’est-il pas aussi imposé à ces derniers ? En effet, la peur de perdre ses racines peut être à l’origine de l’arrangement du mariage, et de l’obligation de s’y soumettre. Ainsi, des parents exilés peuvent se sentir obligés de suivre à la lettre, et selon la tradition la plus stricte, les coutumes de mariage car toute déviation équivaut à une trahison sans nom vis-à-vis de la terre d’origine. L’enfant peut lui se sentir prisonnier d’une idéologie et d’une culture qui n’est plus la sienne et qui lui paraît arbitraire.

Dans le mariage forcé, c’est donc la contrainte au sens large qui prime sur l’arrangement.

Un mariage arrangé peut être supporté : des parents qui ne se sont pas choisis mais qui forment un couple stable, peuvent, par exemple, servir de modèles et aider à accepter un mariage arrangé. Par contre, bien souvent, le mariage forcé reste intolérable. La personne est victime de violences physiques, d’une privation de ses droits. Le mariage forcé rentre alors dans le cadre d’une violence faite à autrui, d’une restriction de ses libertés individuelles et il devient contraire aux Droits de l’Homme. Et parfois, les normes familiales, voire nationales, se trouvent être en contradiction avec celles internationales. C’est alors un abîme qui se crée entre parents et enfants, écartelés entre deux cultures auxquelles ils ne peuvent renoncer.

Florence Bayala

VOIR AUSSI

Mariage musulman et mariage oriental : protocoles et traditions
01 Aoû 2018
Mariage musulman et mariage oriental : protocoles et traditions

On a souvent tendance à confondre mariage musulman et mariage oriental. Si le premier est un contrat [ ... ]

Lire Plus...
5 idées reçues sur la nuit de noces qu'il faut oublier
23 Juil 2018
5 idées reçues sur la nuit de noces qu'il faut oublier

Il y a la nuit de noces qu'on voit dans les films... et celle qu'on vit, en vrai. Tour d'horizon des idées [ ... ]

Lire Plus...
Conseils mariage : 3 erreurs à ne pas faire avec vos invités
11 Juil 2018
Conseils mariage : 3 erreurs à ne pas faire avec vos invités

Organiser un mariage, c’est jongler avec les prestataires, mais aussi et surtout gérer des invités [ ... ]

Lire Plus...
2 rites et coutumes insolites autour du mariage au Soudan
29 Jui 2018
2 rites et coutumes insolites autour du mariage au Soudan

Il y'a tellement de traditions et coutumes en Afrique. Chaque ethnie a sa coutume au sujet du mariage. [ ... ]

Lire Plus...
10 idées de thème pour votre mariage
19 Jui 2018
10 idées de thème pour votre mariage

Vous avez envie d'inscrire votre mariage dans un contexte précis ? Avec ces 10 idées de thème de mariage, [ ... ]

Lire Plus...
La bonne attitude si vous rencontrez vos beaux-parents
17 Mai 2018
 La bonne attitude si vous rencontrez vos beaux-parents

Peu importe que vous ayez 20 ou 35 ans, que vous soyez en couple depuis cinq mois ou cinq ans. Rencontrer [ ... ]

Lire Plus...