Mariage : les 10 commandements du parfait témoin

Parce qu’être le témoin d’une union peut rapidement entraîner autant de stress que s’il s’agissait de vos propres noces, on vous a concocté un ensemble de maximes à suivre à la lettre pour que l'expérience soit la moins douloureuse possible. Oui, vous avez bien lu, douloureuse.

"Tu veux bien être mon témoin ?" Pour tout(e) ami(e) qui se respecte, c'est LA phrase qu'on rêve d'entendre. On pense tout de suite émotion, responsabilité. Et surtout grosse fête, celle pour enterrer la vie de célibataire des futurs mariés et puis celle du jour J qui se termine généralement de manière bien arrosée. Quelques règles sont nécessaires. A appliquer sans modération pour mener avec plaisir cette mission aux airs de cadeau parfois empoisonné.

I - Zen tu resteras

C'est le commandement numéro un. Celui qui vous permettra de survivre aux 12, 9 ou 6 mois qui précéderont le mariage. Parce que pendant cette période, vous serez le punching-ball, la soupape de futurs mariés ultra-stressés. Il vous faudra aussi composer avec vos co-témoins, que vous ne connaîtrez peut-être pas. Un conseil si les échanges se passent mal : prenez sur vous et dites-vous que vous ne serez pas forcé(e) de les revoir. Si ce n'est le jour J. Mais la force du champagne sera avec vous pour vous aider à décompresser.

II - Honnête toujours tu seras

Si vous avez été choisi(e), c'est que vous occupez une place particulière auprès des futurs mariés. Frère, soeur, ami d'enfance, vous les connaissez comme personne et ils n'ont pas peur d'entendre ce que vous avez à leur dire. Votre avis sera particulièrement utile au moment des essayages des robes et des costumes. A vous de dire s'ils sont "magnifaïk" ou s'ils sont complètement à côté de la plaque. Idem pour la déco et pour toutes les demandes qu'ils pourraient avoir. Attention, être honnête ne veut pas dire y aller cash. Prenez tout de même des pincettes et gardez les détails les plus ennuyeux pour l'après-mariage.

II - Ta fierté de côté tu mettras

Cf commandement numéro I : vous serez la soupape des futurs mariés qui eux, ne contrôleront pas nécessairement leurs paroles. Si un mot vole plus haut que l'autre, ne le prenez pas pour vous et acquiescez sans broncher. C'est le stress qui parle. Et oui, il vous faudra aussi porter cette horrible tenue orange si les tourtereaux l'ont décidé. Vous n'aurez aucun pouvoir et être un bon témoin, c'est l'accepter.

IV - Un super EVJF/EVG tu organiseras

Ces associations de consonnes font frémir tous les témoins. Et pour cause, l'enterrement de vie de jeune fille et l'enterrement de vie de garçon (tiens donc, où est passé le "jeune"?) sont souvent très attendus par les futurs époux. Ecoutez leurs envies - dans la limite raisonnable du budget - car ce moment est avant tout pour eux. Un week-end à l'étranger ou une journée-soirée en France ? La clé d'un EVJF/EVG réussi réside dans l'anticipation, la bonne concertation et la bonne entente entre les participantes. N'imposez jamais les activités et discutez-en, loin de la star du jour s'il vous plaît qui ne doit y voir que du feu. Même si vous détestez votre voisin(e) de chambrée, appliquez le commandement numéro III et mettez votre fierté de côté. 

V - En forme olympique tu te maintiendras
Etre aux côtés des futurs mariés lors des préparatifs, c'est sportif. Alors pour vous préparer au mieux à ce marathon qui peut commencer un an avant par un questionnement sur le choix des centres de table ("je prends cette plante ou cette plante?"), soyez en forme. Dormez, hydratez-vous et soyez au top pour le jour J, même si cela nécessite de la vitamine et du Guronsan. Car la dernière ligne droite est la plus difficile.

VI - Ingénieux tu seras

Vous ne savez pas faire de fleurs avec du papier toilette ? YouTube et ses nombreux tutos sont là pour vous. Montrez-vous habiles de vos doigts pour créer de toute pièce une déco qui finira par prendre la poussière sur une étagère. Mais mettez-y du coeur, le design est tout de même signé de vos amis. Les mariés comptent aussi sur vos bonnes idées pour leur EVJF et EVG (commandement IV) et la soirée (commandement VIII).

VII - Ton sérieux tu garderas

On le sait, c'est souvent lors des moments les plus importants que surgissent les plus gros fous rires. Alors attention aux cérémonies, qu'elles soient religieuses ou civiles. Le prêtre porte des baskets ? Le maire a un bout de salade entre les dents ? C'est le moment d'inspirer, d'expirer et de tout faire pour rester tranquille et ne pas rater sa signature sur le registre. N'oubliez pas que des dizaines de vidéastes amateurs et un photographe professionnel se trouvent dans l'assistance. Ce serait dommage d'énerver les mariés.

VIII - Des animations pas kitsch tu choisiras

Il y a les adeptes du "plus c'est lourd, plus c'est drôle". Ceux qui aiment écrire des chansons avec des paroles clin d'oeil. Un conseil : renseignez-vous auprès des mariés avant de vous lancer dans un jeu du "il ou elle" que tous les deux vont détester. On limite la durée des diapos photos embarrassantes (et on utilise une version plus récente que Paint 98 s'il vous plaît). On fait dans l'original et le sympa. Et surtout, on n'oublie pas d'inclure les membres de la famille dans les animations. Enfin, si vous voulez décrocher le titre de "témoin-le-plus-cool-qui-ne-nous-a-pas-oubliés". Et BIM, les proches se la jouent Eurovision et vous donnent 12 points.

IX - Un discours court tu feras

On poursuit sur la lancée du commandement précédent. Ne prenez pas la parole trop longtemps, n'humiliez pas les mariés. Tonton Jean-Paul sera là pour le faire à votre place. Plus le discours est court, plus vite vous pourrez chauffer le dancefloor. C'est tout pour nous.

X - Des jours de congés après la noce tu prendras

Après 157 larmes à éponger, trois danses accordées à Mamie Suzanne, 492 dragées à rentrer dans un petit pot, on vous le dit : vous serez sur les rotules. Alors AN-TI-CI-PEZ : posez des jours avant le mariage (pour aider à tout installer) et après (pour dormir). Mettez-vous en tête que deux jours de mariage en tant que témoin (un si vous êtes chanceux, trois si vous avez tiré le gros lot) vous épuisera autant que si c'était le vôtre. Mais quand on aime, on ne compte pas !

 

Source : Autre Presse

 

VOIR AUSSI

Comment supprimer la déprime post-mariage ?
17 Oct 2018
Comment supprimer la déprime post-mariage ?

Vous venez de vous marier mais commencez à redouter les semaines qui vont suivre la cérémonie ? Découvrez [ ... ]

Lire Plus...
En Chine, un marché pour se marier à tout prix
01 Oct 2018
En Chine, un marché pour se marier à tout prix

A Shanghai, dans le centre-ville sur le marché de la place du peuple, les parents se réunissent dans [ ... ]

Lire Plus...
Niger: les filles privées d`école pour... se marier
18 Sep 2018
Niger: les filles privées d`école pour... se marier

Le mois de septembre est celui de la rentrée scolaire dans de nombreux pays d’Afrique. Au Niger, cette [ ... ]

Lire Plus...
Pourquoi et comment prouver le concubinage notoire ?
11 Sep 2018
Pourquoi et comment prouver le concubinage notoire ?

Le concubinage notoire définition est le fait d’entretenir une relation stable sous un même toit sans [ ... ]

Lire Plus...
5 choses à faire la nuit avant votre mariage
30 Aoû 2018
5 choses à faire la nuit avant votre mariage

Ça y est. Le jour J est pour demain. Après plusieurs mois de préparatifs pour votre mariage, la dernière [ ... ]

Lire Plus...
Les traditions de mariage qui se perdent au fil des ans
28 Aoû 2018
 Les traditions de mariage qui se perdent au fil des ans

Le temps passe et avec lui s'effacent certaines traditions ancestrales liées au mariage. Souvent, le [ ... ]

Lire Plus...