Viande de porc : pourquoi elle peut provoquer une hépatite e si elle est mal cuite

Bien cuire la viande est une chose très importante ! Selon l'European Food Safety Authority (EFSA), manger de la viande pas assez cuite ou crue (surtout la viande de porc) pourrait même augmenter les risques de développer une hépatite E.

Manger de la viande de porc crue ou mal cuite est la principale cause du développement de l’hépatite E , selon une étude publiée pa l’European Food Safety Authority (EFSA).

Plus de 21 000 cas d’infections signalés

Au cours des 10 dernières années, plus de 21 000 cas d’infections d’hépatite E ont été signalés. Selon l’étude, être en contact avec la viande de porc crue ou mal cuite est un facteur de risque pour la transmission de l’infection, compte tenue de la forte séroprévalence observée par les vétérinaires spécialisés chez les porcs, les fermiers et les populations consommant généralement du porc non cuit. Ainsi, les porcs domestiques seraient les principaux vecteurs de l’hépatite E en Europe.

La présidente du groupe de travail de l’EFSA sur l’hépatite E, Rosina Girones, a déclaré à ce propos : "Même si elle n’est pas aussi répandue que d'autres maladies d'origine alimentaire, l'hépatite E suscite une préoccupation croissante dans l'UE. Par le passé, les gens pensaient que la principale source d'infection était la consommation d’eau contaminée lorsqu’ils voyageaient en dehors de l'UE. Mais nous savons à présent que la principale source de transmission de la maladie en Europe est l’alimentation ".

Une sensibilisation pour tous

L’EFSA affirme que, malgré des recherches considérables au cours de ces dernières années, le niveau de prise en compte du risque d’hépatite E associé aux produits à base de viande de porc est faible. La diffusion d’informations et de conseils aux consommateurs et à ceux qui travaillent devrait être augmentée . Ainsi, pour prévenir les infections HEV (hepatittis E virus), il est important de fournir des informations sur les risques liés à la consommation de ces produits, par exemple chez les personnes ayant un système immunitaire affaibli ou des lésions hépatiques préexistantes.

Les consommateurs doivent soigneusement cuire la viande et les abats , en particulier les produits à base de viande de porc, de sanglier et de cerf . Il est également conseillé d’améliorer la diffusion des informations à ceux qui travaillent avec des sources potentielles d’infections liées à l’hépatite E.

L’hépatite E chez l’homme

Le Centre Européen pour la Prévention et le Contrôle des Maladies (ECDC) a également publié un rapport le 11 juillet sur le nombre de cas HEV. Celui-ci augmente chaque année : il est passé de 514 cas en 2005 à 5 617 cas en 2015, c’est-à-dire une augmentation de 10 fois. 28 décès liés à une infection par VHE ont été signalés dans cinq pays entre 2005 et 2015 . "Les résultats du sondage démontrent une image relativement mitigée, avec 20 pays ayant des systèmes de surveillance et des protocoles de dépistage bien établis, tandis que les autres ne mènent pas de surveillance contre l’hépatite E. Une explication possible de l’augmentation des cas signalés au cours des dernières années pourrait être la prise de conscience accrue de la maladie, mais des raisons alimentaires peuvent également jouer un rôle. Lorsque nous parlons de vouloir éliminer l’hépatite virale en tant que problème de santé publique d’ici 2030, nous devrions également garder l’hépatite E à l’esprit .", a affirmé Mike Catchpole, scientifique en chef chez ECDC.

Les données démontrent que les infections étaient principalement contractées localement chez les hommes et les personnes âgées de plus de 50 ans. La plupart des infections sont asymptomatiques et, dans les cas aigus d’hépatite E, la maladie est généralement autolimitée. Dans certains cas, l’infection peut être sévère et se développer jusqu’à un état chronique. La proportion de personnes hospitalisées en raison d’infections liées au VHE a diminué au fil du temps: plus de la moitié des cas ayant un statut d’hospitalisation connu ont été admis ou au moins diagnostiqués dans un établissement hospitalier en 2015.

Les données suggèrent également que le VHE est un agent pathogène sous-reconnu dans les pays à revenu élevé. Le nombre réel d’infections en Europe n’est pas clair, compte tenu des différences de sensibilisation , des pratiques de surveillance et du manque d’informations publiées dans la majorité des États Membres. De meilleures pratiques de surveillance , parallèlement à la sensibilisation clinique , permettraient de mieux comprendre l’épidémiologie de la maladie et de soutenir la mise en œuvre de mesures de prévention.

 

Source: medisite.fr

Régimes minceur : attention, danger!

Si tous les régimes sont potentiellement dangereux pour la santé, certains peuvent se révéler particulièrement draconiens et causer de graves complications. Voici 5 régimes à éviter tout particulièrement.

C'est la nutritionniste Déborah Ohana qui le dit : « Tous les régimes sont dangereux pour la santé !» En effet, même s'ils peuvent l'être à différents niveaux en fonction des restrictions qu'ils imposent. Petit tour d'horizon. 

1. Le régime Dukan

Le régime Dukan est certainement celui qui est aujourd'hui le plus contesté. En effet, le nutritionniste Pierre Dukan, qui est à l’origine de cette méthode drastique, a été radié de l’Ordre des médecins. Et pour cause !Son régime propose un programme ultra-riche en protéines animales, avec des aliments pauvres en calories qui permettent une perte de poids sans fonte musculaire. Il s’agit donc de faire le plein de poisson, de viande, de crustacés et de fromage blanc 0%. Le hic : un apport insuffisant en fibres et en glucides (moins de 20%). Ce qui peut générer des troubles rénaux et/ou digestifs (comme la constipation).

2. Le régime mono-diète

Basé sur un principe on ne peut plus draconien, le régime mono-diète consiste à ne manger qu’un seul aliment, riche en antioxydants, pendant plusieurs jours. Si ce régime permet de perdre du poids, il est surtout pratiquer pour détoxifier le corps. Cependant, il crée forcément des carences nutritionnelles. Pour la diététicienne-nutritionniste Déborah Ohana, la mono-diète est un type de régime dangereux : «pendant le suivi d’un tel régime, l’apport en énergie, en macronutriments et micronutriments, est insuffisant et extrêmement bas : cela peut provoquer des malaises et générer de la fatigue.»

3. La morphonutrition

Théorisé par le Dr Delabos, la morphonutrition est un régime ou plutôt « un rééquilibrage alimentaire » (comme celui qui en est à l’origine s’évertue à le rappeler) qui prétend respecter la morphologie de chacun tout en s’adaptant à des horaires particuliers. Le régime préconise par exemple de ne pas se gaver avant une séance de sport et de préférer une barre ou un sachet avant chaque demi-heure d’effort.Ce régime instaure une certaine régularité et une certaine discipline dans la façon de se nourrir. Ainsi, l’ordre des repas ne devra jamais être modifié et la quantité des aliments sera prise en fonction de sa morphologie.Résultat : ce régime, qui nécessite une véritable régularité stricto sensu, contraint l’individu à adapter ses journées en fonction de ses horaires de repas. Une routine qui peut vite devenir source de troubles nutritionnels. Sans parler d'une possible irritabilité...

4. Le régime « low carbs »

Excluant les féculents et les produits sucrés, ce régime également appelé régime Atkins donne la possibilité à ceux qui le pratiquent de consommer autant de viande, de poisson, d’œufs ou de produits laitiers qu'ils le souhaitent. Très populaire aux États-Unis, le fameux régime américain fait toujours sensation aujourd’hui.Pourtant, une étude publiée dans le Lancet (journal de médecine britannique) a souligné les risques qui lui sont associés. En exemple, on retrouve le cas d’une patiente ayant connu de graves complications (après un mois de régime, elle vomissait 6 fois par jour). Ainsi, aussi alléchant qu’il puisse paraître, il est fortement déconseillé.

5. Le régime acido-basique

Ce régime assure que l’on peut maigrir si l’on maintient le pH du corps à 7,2. L’eau alcaline et les légumes alcalins (les verts et surtout les secs) sont ainsi les deux principaux aliments recommandés. Le moins de protéines animales possible, du lait et des laitages, du sucre blanc et des féculents, ainsi que des légumes à consommer en dehors des repas. Ainsi, la perte de poids sera bien entendu effective et radicale mais il s’agit là d’une privation qui va entraîner des effets yo-yo toujours néfastes. 

 

Source : lequipe.fr

10 aliments à éviter de consommer le soir, pour éviter une prise de poids !

Pour pouvoir passer une bonne nuit de sommeil et également d ‘éviter de prendre du poids, il y a certains aliments à éviter de manger le soir. Il est donc préférable de manger léger et d’oublier tous les aliments trop riches en hydrate de carbone et en protéines. Voici une liste d’aliments à ne pas consommer.

1- Les pizzas

On aime tous manger une pizza le week-end, le soir devant la télévision facile à préparer, c’est LA solution lorsque l’on n’est pas motivé à faire la cuisine. Mais préfèrerez la plutôt pour vos déjeuners et non vos dîners, car la pâte est riche en graisse, ce qui fait grossir et donc plus difficile à digérer. Rajouté à cela, le fromage que l’on met dessus rajoute du gras, ce qui reste aussi sur l’estomac.

2 - La charcuterie

Qui n’a jamais fait une raclette le soir entre amis ou en famille ? Mais sachez que manger  la charcuterie le soir est à éviter car elle est saturée en graisse mauvaise pour la santé. très caloriques. Très riches en sel, elles favorisent les problèmes cardiovasculaires, l’hypertension artérielle ainsi que la rétention d’eau. Elle est donc mauvaise en alimentation du soir mais aussi à n’importe qu’elle moment de la journée, mangez donc la charcuterie avec modération.

3- La salade verte

Pour certaines personnes la salade verte est à éviter le soir car elle contient un haut taux de fibres insolubles, et la consommer le soir peut entraîner des gazs intestinaux et les gonflements de ventre. Donc si en temps normal vous avez du mal à digérer certains aliments préférez plutôt une salade de tomate qu’une salade verte.

4 - Le riz et les pates

Le soir, il est conseillé de manger des légumes surtout si vous faites un régime. Si vous mangez des féculents, comme du riz ou des pâtes le soir avant de dormir, les calories vont se stocker dans votre organisme et seront donc plus difficiles à éliminer, contrairement à un plat de pâtes manger à midi où vous aurez le temps tout au long de votre journée pour éliminer ces calories.

5 - Les fritures

Le soir, cuisinez léger, sains et pas trop calorique. Eviter donc tous les aliments frits, les frites cuitent dans l’huile par exemple, mais aussi les nuggets ou cordons bleus. Cuisinez vos aliments avec seulement un petit filet d’huile d’olive pour la viande ou poisson.

6- Les glaces

L’été on adore se manger une glace après le repas du midi et du soir, mais sachez que la glace reste un aliment sucrée qui favorise le stockage des graisses et qu’elle est aussi riche en matière grasse. Mais si l »envie est trop forte, vous pouvez manger une boule de glace de sorbet qui est plus légère que les autre type de glace.

7- L’ail et l’oignon

Évitez de manger de l’ail ou des oignons crus, votre estomac risque de s’inflammer et vous pouvez développer une indigestion.

8- Les viandes rouges

Les viandes rouges, sont chargées en protéines et en graisses, ce qui rend très difficile la digestion. Cette activité maintient le corps occupé car il essaye de digérer les aliments.

9- Le chocolat

Le chocolat est un stimulant qui donne de l’énergie il empêche ainsi de bien dormir. Il contient des nutriments qui  tiennent en éveil.

10 – La caféine

Si vous voulez bien dormir veut devez certainement vous en douter mais ne buvez pas de café. Boire du café est connu pour rester éveiller du à la caféine éviter donc aussi le coca.

 

Source : concomber.com

 

 

 

VOIR AUSSI

Apports en fer : comment faut-il cuire la viande ?
26 Sep 2017
Apports en fer : comment faut-il cuire la viande ?

En cas d'anémie associée à une carence en fer (anémie ferriprive), des suppléments sont nécessaires, [ ... ]

Lire Plus...
Les chenilles, plus ``vitaminées`` que la viande ou le poisson
20 Sep 2017
Les chenilles, plus ``vitaminées`` que la viande ou le poisson

La pensée qu'on consomme des chenilles par nécessité n'est plus d'actualité. Les chenilles font partie [ ... ]

Lire Plus...
Les bienfaits et inconvénients d'une salade de crudités
14 Sep 2017
Les bienfaits et inconvénients d'une salade de crudités

Les crudités, c'est sain, c'est bon pour la ligne et pour la santé. Crudités : plus riches en vitamines Légumes et fruits crus [ ... ]

Lire Plus...
Perdez 3 kilos en seulement 7 jours avec le ''régime concombre''
11 Sep 2017
Perdez 3 kilos en seulement 7 jours avec le ''régime concombre''

En raison de leur richesse en nutriments, vitamines et minéraux, le concombre est l'un des légumes les [ ... ]

Lire Plus...
6 aliments pour perdre la graisse et prendre du muscle
08 Sep 2017
6 aliments pour perdre la graisse et prendre du muscle

Lorsqu'on entame un régime, on limite sa consommation calorique ce qui implique de perdre du muscle. [ ... ]

Lire Plus...
Zoom sur la langue de boeuf dans nos assiettes
07 Sep 2017
Zoom sur la langue de boeuf dans nos assiettes

La langue de bœuf est un des plats préférés des plus gourmands. Sa chair est très tendre, car elle [ ... ]

Lire Plus...