Comment s'y prendre lorsque votre enfant mord?

Véritable épreuve pour les parents et éducateurs. Très nombreux sont les enfants qui mordent. Cette fâcheuse tendance à mordre est bouleversante. Pourquoi les enfants mordent-ils?

Les bébés

Bébé a moins d’un an et ne maîtrise pas encore la parole. Il désire communiquer et attirer l’attention… Peut-être mord-il pour se défendre lorsqu’il se sent menacé, ou encore peut-être est-ce tout simplement par imitation? Plusieurs bébés mordent lorsqu’ils sont à l’étape de faire l’essai des goûts et des textures; mordre devient pour ceux-ci une sorte de jeu et d’apprentissage. Pour d’autres bébés, mordre leur permet d’obtenir ce qu’ils veulent. Quoi qu’il en soit, beaucoup de bébés, surtout dans la période où ils commencent à faire leurs dents (de l’âge 3 mois à 1 an), mordent pour soulager leur inconfort. Voilà pourquoi tant de parents leur donnent un jouet de dentition ou un anneau.

Au début de la période de dentition, il est également commun que des bébés mordent le sein pendant l’allaitement, ce qui peut provoquer des douleurs assez importantes ainsi que des blessures aux mamelons. Ces petites morsures ont souvent lieu vers la fin de la tétée, lorsque le nourrisson rassasié a envie de jouer. Lorsque cette situation arrive, il est suggéré de glisser doucement votre doigt entre ses gencives pour libérer votre mamelon, tout en vocalisant un « Non » ferme et sérieux. En reproduisant cette manœuvre chaque fois que l’incident se produit, bébé devrait rapidement cesser de mordre.

Les tout-petits

Un jour ou l’autre, tôt ou tard, votre enfant sera mordu ou en mordra un autre. Dès que surviendra ce moment, il est important de bien réagir puisque votre réaction est très déterminante. Certes, il ne faut pas se laisser faire, et rapidement montrer que ça fait mal. En revanche, il ne faut pas mordre en retour, pour ne pas encourager ou renforcer ce comportement. Si votre petit reçoit une réaction adéquate, rapide et sans hésitation, il ne recommencera probablement pas.

Alors comment réagir?

La morsure est un acte si subitement arrivé qu’il est souvent impossible à prévenir. C’est un geste banal et très courant chez les tout-petits. Pendant un certain temps, les enfants appréhendent le monde par leur bouche : ils mordent objets, jouets, et parfois même, parents et amis. Lorsqu’ils se servent de leur bouche pour agresser autrui, cela ne signifie pas pour autant qu’ils sont méchants, ni que le geste est précurseur de problèmes émotifs ou sociaux. L’enfant qui mord n’est pas nécessairement perturbé. Il faudra cependant ne pas prendre ce geste à la légère, et aider le petit à comprendre son geste et à canaliser autrement sa période d’agressivité ou son incapacité à s’exprimer. Lorsqu’un enfant mord vous :

- Devez réagir promptement et calmement. Ne laissez pas passer!

- Commencez par vous occuper de l’enfant qui a été mordu en le réconfortant et en examinant la blessure, puis parlez à l’enfant qui a mordu.

- Devez bien lui faire comprendre, en un message clair et en le regardant dans les yeux, que mordre fait mal. « On mord un fruit, un légume, mais par un ami ». Pour un plus vieux, il peut être utile de donner une brève explication, et faire s’excuser l’enfant qui a mordu en l’encourageant à réconforter l’enfant mordu.

- Il peut être intéressant de parler de sa bouche plutôt que de sa personne : « Lorsque ta bouche mord, ça fait très mal. On ne mord pas les gens. Nous allons ensemble dire à ton ami que tu t’excuses ». Par la suite, quelques paroles rassurantes peuvent faire la transition vers le retour aux activités.

Bien qu’il faut plus de temps à certains enfants, tous finissent par apprendre à ne pas mordre. Avec de la patience, de la fermeté et une action soutenue, vous arriverez à bon port!

Quels sont les risques?

Plus que vous ne pourriez le croire, la bénigne morsure humaine peut parfois cacher des possibilités d’infections. Il y a tout de même des précautions à prendre, bien que le risque de transmettre un virus important, tel celui d’immunodéficience humaine (VIH) par une morsure subie en garderie, même lorsque la peau est transpercée, est infime. Cependant, sachez que rien ne peut remplacer les soins et les conseils médicaux de votre médecin! Si votre enfant a été mordu par un autre enfant , voici ce que nous vous conseillons:

- Si la peau n’est pas transpercée, nettoyez la blessure à l’eau savonneuse, appliquez une compresse d’eau froide et réconfortez votre enfant. Si la peau est transpercée, laissez la blessure saigner lentement;

- Nettoyez soigneusement la blessure à l’eau savonneuse;

- Appliquez un antiseptique léger;

- Vérifiez si votre enfant a bien reçu le vaccin contre le tétanos et assurez-vous que ce vaccin est à jour;

- Surveillez la blessure au cours des quelques jours suivants; si celle-ci devient rouge ou commence à enfler, appelez votre médecin;

- Demandez à votre médecin si votre enfant devrait se faire vacciner contre l’hépatite B.

Comme le risque de transmission d’infection bactérienne semble très faible, les précautions prises en cas de blessure devraient faire chuter le risque d’infection bactérienne à presque zéro.

Mordeurs fréquents : mettre les mots sur des mots

Intervenez systématiquement et sans hésitation! Quelle que soit la raison, rien ne justifie un tel comportement! Vous avez déjà interdit ce comportement, mais il revient au galop? Répétez! Rappelez à votre enfant qu'il n'a pas le droit de mordre, et trouvez des idées afin de l’aider à exprimer ses colères et mécontentements. Abordez l’enfant sur une base personnelle et employez des périodes de réflexion et le renforcement positif du comportement encouragé. Si l’enfant a acquis le langage, enseignez à l'enfant à reconnaître ses émotions en lui donnant les mots dont il a besoin pour verbaliser sa colère, sa frustration ou son désir de pouvoir ou d’attention. Peut-être apprendra-t-il à user des mots plutôt que de ses dents!

Florence Bayala

Jumeaux : ce qu'il ne faut pas faire

Quand on nous annonce que nous attendons des jumeaux, tout est chamboulé, notre vie, nos attentes, etc. Et nous nous posons bien sûr des questions, nous avons entendu dire tant de choses. Le mythe gémellaire… mais il y a-t-il un mode d’emploi pour élever des jumeaux ?

Y a-t-il plus beau sentiment que de savoir qu’au lieu de revenir à la maison à trois, nous serons finalement à quatre ? C’est sûr, c’est un double bonheur pour nous et notre compagnon, mais aussi une double inquiétude ! Nous avons entendu parler de tellement de choses concernant la belle aventure gémellaire. Nous voilà donc avec nos doutes et nos interrogations. Quelle sera la meilleure façon de les élever ?

Depuis le début, pour nos petits, tout est double. Déjà à l’intérieur de notre ventre, ils se touchaient, entendaient les battements du cœur de l’autre. Leur complicité date de très longtemps et comme ils font la paire, ils pensent que tout se vit à deux. Aussi il est important que nous leur montrions qu’ils peuvent avoir des goûts différents, rencontrer d’autres personnes et qu’ils ne sont pas obligés d’être tout le temps ensemble.

Nous ne pouvons nier qu’un lien très fort les unis et ceci durera tout le temps. Nous ne devons pas leur donner l’habitude de compter et dépendre l’un de l’autre. Car il arrive souvent qu’un des deux prenne le dessus sur l’autre, au risque d’étouffer l’autre. C’est pour cela qu’il ne nous faut pas ignorer que même vrais ou faux jumeaux, ils ont chacun une identité propre que nous nous devons de respecter et d’encourager.

Pour qu’ils s’identifient, faut-il les séparer ?

Elever des jumeaux peut quelques fois se révéler être une dure tâche. Il faut garder en tête que nos jumeaux ont les mêmes besoins que les autres enfants. Evitons de les appeler "les jumeaux", ils peuvent alors le prendre pour une étiquette et se renfermer dans l’univers qui les unit. Le regard des autres peut peser sur leur façon de voir les choses. Nous serons tentées de les habiller avec des vêtements identiques, mais ils risquent de ne pas apprécier d’être ainsi mis en évidence.

Cette attitude peut retarder leur développement vers l’autonomie et surtout le développement de leur propre personnalité. Ils seront, bien sûr, passionnés par leur double mais ils risquent aussi de s’y perdre ! Nous ne devons pas les empêcher, par exemple, de faire la même chose, mais efforçons-nous de leur donner différentes habitudes. Ils n’en souffriront pas, car leur offrir des choix différents n’éloigne pas définitivement nos enfants l’un de l’autre. Le tout est de leur apprendre à décider et agir seuls et individuellement.

Florence Bayala

A partir de quel âge bébé peut-il se laver les dents?

Le brossage des dents est un apprentissage quotidien de l’enfance, passage obligé pour l’hygiène, mais aussi pour l’autonomie. Mais inutile d’attendre qu’il soit « assez » grand pour l’initier à la brosse à dents !

Avant 3 ans, une habitude à prendre

Dès les premières dents de bébé, il faut prendre l’habitude d’un nettoyage soigneux, matin et soir. Au début, on utilise une compresse pour frotter doucement la petite quenotte. Et on prend l’habitude de laisser traîner dans le parc de bébé une petite brosse à dents : à l’âge où on porte tout à la bouche, bébé s’initiera ainsi au contact de la brosse. Il faut aussi se brosser soi-même les dents devant lui tous les jours afin que le geste lui paraisse normal.

Vers 8 ou 9 mois, tout dépend de la rapidité de ses poussées dentaires ! il faut commencer à lui brosser les dents pour de vrai, avec un dentifrice adapté à son âge en en mettant peu sur la brosse car, bien entendu, bébé ne crachera pas. On peut enlever l’excès de dentifrice avec une compresse humide. Evidemment, bébé ne se laissera pas faire facilement : mais il faut imposer ce nettoyage bi-quotidien auquel bébé finira par s’habituer, avant même de pouvoir lui-même l’effectuer seul, après 3 ans.

Après 3 ans, une technique à prendre

Petit à petit, il faudra apprendre aux tout-petits à se laver les dents tout seul. Cela prendra bien quelques années ! Mais on lui donne les clés dès l'entrée à la maternelle avec une petite ritournelle : « Tiens la brosse à dents contre la dent et sous la gencive. Fais des petits ronds en remontant doucement. Brosse l’intérieur avec les mêmes mouvements. Nettoie chaque dent avec soin. Pour les grosses dents (molaires), avec lesquelles tu mâches, va de l’avant à l’arrière. Rince bien ta bouche et crache bien tout le dentifrice. Maintenant, tu peux aller te coucher ! »

Quelle brosse à dents choisir

Pour les tout-petits, il existe maintenant des brosses à dents à picots en silicone souple. Puis, vers 18 mois, on passera à la brosse à dents à poils souples. Il en existe de toutes sortes : en couleur, avec ventouse ou aux couleurs des héros préférés de nos chérubins !

Côté dentifrice, tenez compte des âges indiqués sur les produits : le taux de fluor n’est pas le même selon la croissance. Les fameuses trois minutes de brossage ne sont pas un mythe : à vous de convertir cette contrainte en jeu, avec, par exemple, un sablier, une comptine, ou une chanson qui dure le temps de cette corvée...

Florence Bayala

VOIR AUSSI

Comment savoir si mon enfant a une infection urinaire?
25 Sep 2017
Comment savoir si mon enfant a une infection urinaire?

Les infections urinaires sont très courantes chez les enfants. Le système urinaire est formé des reins, [ ... ]

Lire Plus...
Votre enfant hurle en public : comment calmer sa crise?
18 Sep 2017
Votre enfant hurle en public : comment calmer sa crise?

Les parents rougissent de honte pendant que les passants les dévisagent parce que leur enfant hurle son [ ... ]

Lire Plus...
Pouce, tétine : ``pas après 3 ans``
12 Sep 2017
Pouce, tétine : ``pas après 3 ans``

AVIS D’EXPERT - Beaucoup de parents se sentent désemparés face à ce comportement. Inutile de s’alarmer, [ ... ]

Lire Plus...
Comment aider votre enfant à dormir seul ?
08 Sep 2017
Comment aider votre enfant à dormir seul ?

Aïe ! Votre enfant a pris l'habitude de dormir un peu partout et surtout en dehors de son propre lit ! [ ... ]

Lire Plus...
Causée par un manque de fer, l`anémie peut rendre votre enfant pâle, i...
04 Sep 2017
Causée par un manque de fer, l`anémie peut rendre votre enfant pâle, irritable et fatigué

Les symptômes Votre enfant : est irritable et fatigué; a le teint pâle; a peu d’appétit; grandit [ ... ]

Lire Plus...
Faire aimer l`école à un enfant dès la maternelle
31 Aoû 2017
Faire aimer l`école à un enfant dès la maternelle

Comme parent, vous avez un rôle important à jouer pour aider votre enfant à aimer l’école et ce, [ ... ]

Lire Plus...