Prévenir les comportements agressifs chez l`enfant

Votre petit pousse, tape, griffe, pince, mord, tire volontairement les cheveux des autres, lance des objets, etc.? Voici quelques conseils pour faire cesser ces comportements.

L’agressivité est fréquente chez les petits d’âge préscolaire, particulièrement entre leur deuxième et troisième année de vie. Au cours de cette période, environ 70 % des enfants commettent des gestes d’agression. C’est au même moment qu’ils apprennent progressivement à s’affirmer davantage. Vers trois ans, la maturation de leur cerveau leur permet de mieux s’exprimer verbalement et d’avoir un meilleur contrôle sur leurs impulsions. Comme l’assimilation des habiletés sociales se fera graduellement, en fonction des opportunités de développement qu’ils rencontreront, les petits auront inévitablement besoin du support des adultes qui l’entourent.

Comprendre le comportement de l’enfant

En portant attention aux éléments qui provoquent l’émergence des comportements agressifs chez votre enfant, vous serez plus apte à identifier les habiletés qu’il gagnera à développer. Généralement, les déclencheurs sont les suivants : une dispute pour obtenir un objet, la confrontation à un refus, la difficulté à accomplir une tâche, la proximité physique avec quelqu’un, l’attente et l’attention de l’adulte donnée à un autre enfant. Observez également à quel moment les comportements agressifs de votre enfant se manifestent. Est-ce le matin, en fin de journée, avant les repas, lors d’une activité particulière, en sortie, etc. ? Ainsi, vous comprendrez davantage les motivations de votre petit. Par exemple, Margot, 2 ans, tire fréquemment les cheveux de sa sœur jumelle. Sa mère a observé qu’elle le faisait surtout en fin de journée, lorsque sa sœur joue à côté d’elle. La maman suppose que sa fille devient facilement agressive lorsqu’elle est fatiguée et que sa sœur joue trop près d’elle. Elle gardera donc l’œil ouvert en fin de journée afin d’éviter les agressions et s’assurera que chacune de ses filles ait assez d’espace pour jouer librement.

Un enfant choisira de reproduire un comportement agressif seulement s’il en retire un avantage.

Tentez donc d’identifier le bénéfice qu’il obtient et tentez de l’éliminer. Ainsi, vous découragerez les comportements répréhensibles. Par exemple, Paul, un an et demi, tape un copain de la garderie au visage afin d’obtenir le jouet qu’il désire. Si son camarade lui laisse le jouet, ce dernier continuera probablement de taper. Dans le cas de Paul, l’éducatrice de son milieu de garde pourrait s’assurer qu’il remette immédiatement le jouet volé à son ami.

Il n’est jamais trop tôt pour prévenir l’agressivité chez l’enfant!

C’est l’association de plusieurs facteurs comme la génétique, la relation avec les parents, l’environnement du petit et certains événements significatifs qui surviendront dans la vie de l’enfant qui fera en sorte qu’il sera porté à opter davantage pour des conduites pacifiques ou agressives. Déjà durant la grossesse, le mode de vie de la mère influence le développement du cerveau du fœtus, ce qui pourrait avoir un impact sur les futurs agissements de l’enfant. Une bonne alimentation de la mère, peu de stress, beaucoup de sommeil et aucune consommation d’alcool ou de tabac favoriseront la mise en place de facteurs de protection chez le petit. Les trois premières années de la vie de l’enfant sont critiques quant au développement de ses capacités cognitives. La qualité des soins qui lui seront prodigués durant cette période influencera ses aptitudes futures à adopter des comportements adéquats. Afin d’assurer le bon développement de son cerveau, il est recommandé de lui fournir une alimentation saine et équilibrée, de lui procurer un milieu sans fumée, de lui offrir un environnement stimulant et de lui octroyer un maximum de soins sensibles et chaleureux. De plus, un enfant qui vit dans un milieu sans stress aura une plus grande capacité à s’adapter et maîtrisera mieux ses émotions intenses.

Soutenir le développement des conduites pacifiques

La qualité de la relation que vous entretenez avec votre enfant a une incidence sur son comportement. Plus les liens qui vous unissent seront forts et positifs, plus votre enfant se sentira en confiance. Son grand sentiment de sécurité lui permettra alors d’être plus réceptif à l’apprentissage des habiletés sociales et moins agressif en cas de frustration. Prenez donc quotidiennement du temps pour jouer avec votre petit et lui démontrer votre affection.

Limites


Éduquez votre enfant en lui imposant des limites claires. En instaurant des règles à la maison, votre petit intégrera peu à peu les conduites à privilégier. Une intervention constante et cohérente de votre part créera un cadre sécurisant pour votre enfant. De plus, pour devenir pacifique, ce dernier devra préalablement avoir compris les notions de bien et de mal.

Langage


Un petit qui a la capacité de s’exprimer verbalement a moins tendance à poser des gestes violents. Stimulez donc le développement du langage de votre enfant en lui parlant beaucoup, en lui lisant des histoires, en l’incitant à discuter avec vous, etc. Encouragez votre enfant à bien écouter les autres. Le petit dont le langage réceptif est développé sera plus posé en situation de conflit.

Émotions


Saisissez toutes les opportunités pour aider votre enfant à reconnaître ses émotions et à les exprimer verbalement. Lorsqu’il aura la capacité de prendre conscience de ce qu’il ressent, il se maîtrisera davantage et ses comportements agressifs devraient diminuer. Vous pouvez aussi l’aider à identifier les émotions des gens de son entourage en lui en nommant ce qu’ils éprouvent. Soyez un modèle en lui décrivant comment vous vous sentez dans diverses situations.

Reconnaissance


Encouragez les gestes amicaux que votre enfant pose naturellement. Félicitez-le lorsqu’il s’exprime correctement, partage, coopère, fait des compromis et se réconcilie avec les autres. Un enfant qui se considère comme bienveillant aura de meilleures interactions sociales.

Jeux de rôle


Enseignez des stratégies pacifiques à votre enfant. En faisant des jeux de rôle, vous pouvez présenter à votre petit diverses façons acceptables de gérer sa colère, de résoudre un conflit ou d’obtenir ce qu’il désire. Vous pouvez également lui lire des histoires sur le sujet ou utiliser des figurines ou des peluches pour reproduire des situations où votre enfant manifeste habituellement de l’agressivité. Votre enfant sera plus réceptif à apprendre ces nouvelles habiletés s’il ne sent pas directement visé.

Les comportements agressifs font partie du développement normal des enfants et finissent dans la majorité des cas par diminuer significativement. Si, malgré vos interventions, votre enfant persiste à émettre régulièrement des comportements violents, n’hésitez pas à consulter un spécialiste qui vous offrira un support adapté.

 

Source: mamanpourlavie.com

VOIR AUSSI

Attention, les maillots de bain pour garçons peuvent être dangereux
20 Jui 2018
Attention, les maillots de bain pour garçons peuvent être dangereux

Tous les parents savent que les maillots de bain des garçons possèdent une doublure de mailles à l’entrejambe. [ ... ]

Lire Plus...
Violence à l`école : comment réagir quand mon enfant en est victime ?...
18 Jui 2018
Violence à l`école : comment réagir quand mon enfant en est victime ?

Harcèlement psychologique, bagarre, provocations ou intimidations répétées… Autant d'agressions [ ... ]

Lire Plus...
Il va être grand frère : comment le préparer ?
13 Jui 2018
Il va être grand frère : comment le préparer ?

Chaque naissance est un bonheur intense … pour les parents. Mais pour les enfants déjà nés, et particulièrement [ ... ]

Lire Plus...
C`est prouvé, mettre ses enfants au lit plus tôt est bon pour leur san...
07 Jui 2018
C`est prouvé, mettre ses enfants au lit plus tôt est bon pour leur santé !

Mettre vos enfants au lit est un véritable calvaire ? Vous n'avez qu'à leur dire que ça les rend plus [ ... ]

Lire Plus...
``J`ai un fils préféré, c`est grave?``
01 Jui 2018
``J`ai un fils préféré, c`est grave?``

Parmi les grands sujets tabous, il y a celui de préférer un de ses enfants. Ce favoritisme renvoie au [ ... ]

Lire Plus...
Trucs et astuces pour consoler vos petits trésors
30 Mai 2018
Trucs et astuces pour consoler vos petits trésors

Lorsque l’on est parent ou éducatrice, les pleurs d’enfants sont une musique qui est familière à [ ... ]

Lire Plus...