Ne jamais utiliser ces 5 phrases en parlant à un enfant

Les petits enfants, les parents représentent la porte vers le monde extérieur. En plus de les nourrir et les protéger, ils prennent soin d’eux. Les parents jouent aussi un rôle très important dans le développement de la personnalité de l’enfant, car petit, ce dernier reproduit tout ce qu’il voit et est affecté par tout ce qu’il entend. Voilà pourquoi, les parents doivent être très vigilants quand ils parlent à leurs enfants. Certaines phrases peuvent être dévastatrices pour leur estime de soi.

Phrases à ne jamais dire à son enfant : 

Tu ne vaux rien 

C’est la pire expression qu’un parent puisse utiliser en parlant à son enfant. Dire à son fils ou à sa fille qu’il ne vaut rien risque de briser sa confiance en lui-même. N’oublions pas qu’à un certain âge, les parents représentent tout pour leurs enfants. Ainsi, entendre une phrase pareille ne va certainement pas les laisser de marbre. Ces derniers vont tenter de  chercher leur approbation de toutes les manières possibles, ce qui va sans doute prendre pas sur leur estime de soi. 

Cette quête d’approbation va donc se développer avec l’âge. Allant d’une envie d’être appréciée par ses proches à un besoin de reconnaissance et de validation par les autres peu importe leur lien avec le sujet. Certes, ces besoins peuvent être considérés comme un moteur, mais quand ils deviennent difficiles à combler, ils auront l’effet inverse !

Arrête de pleurer 

Quand un enfant sait qu’il a fait quelque chose de mal et qu’il sera puni ou qu’il ne se sent pas bien, il s’exprime en pleurant. C’est sa manière à lui d’exprimer ses sentiments. Or, pour la plupart des parents les pleurs d’un enfant sont comme un signe de détresse qu’ils ne savent pas vraiment comment gérer. Leur premier réflexe est donc de demander à l’enfant d’arrêter de pleurer. Erreur !

Demander à l’enfant d’arrêter de pleurer, c’est empêcher l’enfant de s’exprimer et le pousser à réprimer ses émotions. Le fait de pleurer fait souvent du bien, suite à une douleur, un choc ou une peur, voilà pourquoi  il faut laisser l’enfant se décharger de cette tension émotionnelle pour ensuite se calmer.

Lui dire de ne pas pleurer, revient à lui dire de ne pas libérer ses émotions et de les garder à l’intérieur. Et ce n’est pas vraiment l’effet souhaité ! Au contraire, les parents doivent encourager les enfants à exprimer leurs émotions et sentiments. Dites-leur qu’il n’y a pas de mal à pleurer et que ca va les soulager et essayez de mieux communiquer avec eux.

Tu me déçois 

Un parent peut être déçu de plusieurs choses dans la vie, mais jamais de son enfant. C’est son rôle de lui montrer la bonne voie et de le guider pour réussir sa vie. Quand ce dernier fait une erreur, il faut essayer de le remettre sur le bon chemin, car c’est en partie de la faute des parents si l’enfant a fait quelque chose de mal.

Il faut apprendre à son enfant à faire la différence entre le bien et le mal et le plus important c’est de lui expliquer pourquoi ses actions sont inacceptables et comment arranger les choses, au lieu de le blâmer et le rendre responsable de votre déception.

Tu n’es pas assez 

Dire à son enfant qu’il n’est pas assez, implique que ce dernier ne pourra pas être aimé comme les autres enfants ou devenir la personne qu’il a envie d’être. 

Les parents ont pour rôle de booster la confiance de leurs enfants et de leur apprendre à connaitre leur juste valeur et à s’apprécier et s’accepter tels qu’ils sont. Tout cela développe leur estime de soi, sans pour autant les pousser à avoir un ego sur-dimensionné. 

Il n’y a que les bébés qui ont peur 

En utilisant cette phrase, les parents poussent leurs enfants à rejeter leurs vrais sentiments. La peur est un sentiment comme les autres. Il n’y a pas de mal à avoir peur, au contraire, ceci peut aider à être plus vigilant ! Mais, il est important d’apprendre à faire face à sa peur et non la fuir, parce qu’après tout, être courageux c’est être capable d’affronter ses peurs et non pas de ne pas avoir peur !

Rassurez vos enfants et dites-leur qu’il est normal d’avoir peur. Tout le monde peut avoir peur dans certaines situations et à n’importe quel âge.

 

Source : santeplusmag.com

VOIR AUSSI

Éduquer ou faire la police? Comment éduquer son enfant sans le gronder...
19 Fév 2018
Éduquer ou faire la police? Comment éduquer son enfant sans le gronder continuellement?

L’éducation que vous donnez à votre enfant est un moyen de l’aider à connaître vos valeurs et [ ... ]

Lire Plus...
10 moyens de gérer les caprices de votre enfant
12 Fév 2018
10 moyens de gérer les caprices de votre enfant

Il grandit, s’affirme… il ne fait que ce dont il a envie ! Quitte à se rouler par terre en hurlant [ ... ]

Lire Plus...
La poupée, bien plus qu`un jouet !
08 Fév 2018
La poupée, bien plus qu`un jouet !

La poupée, pour les petites filles et les jeunes garçons, est nécessaire à l’équilibre affectif. [ ... ]

Lire Plus...
Aider son enfant à s`organiser
06 Fév 2018
Aider son enfant à s`organiser

Les avantages d’une bonne organisation sont nombreux. En étant bien organisé, l’enfant d’âge [ ... ]

Lire Plus...
Pourquoi est-il important de fêter les anniversaires des enfants ?
31 Jan 2018
Pourquoi est-il important de fêter les anniversaires des enfants ?

Fêter sa date de naissance est plus qu’une simple célébration. C’est l’occasion de faire comprendre [ ... ]

Lire Plus...
Pas de fessée, pas de chantage... Comment réagir quand son enfant n`éc...
29 Jan 2018
Pas de fessée, pas de chantage... Comment réagir quand son enfant n`écoute pas?

Le débat sur la fessée et plus largement sur les "violences éducatives ordinaires" a été relancé [ ... ]

Lire Plus...