Lutter contre la fatigue pendant la grossesse

La grossesse est naturellement une période usante, tant nerveusement que physiquement. Si la fatigue est normale, ne vous y résignez pas pour autant, et préservez vos forces : vous en aurez encore besoin !

La fatigue est très courante durant la grossesse : au premier trimestre, la progestérone est responsable de coups de pompe, de nausées et de malaises. Au troisième trimestre, la croissance du bébé et le poids de l'utérus sont une cause classique de fatigue. Alors préservez-vous en prenant quelques précautions : dormez au moins huit heures par nuit. Si vous le pouvez, faites une sieste durant les week-ends les premiers temps, puis une petite le matin et une autre l'après-midi lorsque vous êtes en congé maternité. Idéalement, elles doivent durer environ vingt minutes le matin et trente minutes l'après-midi, afin de ne pas gêner votre endormissement la nuit venue. Évitez également le surmenage : à la maison, par exemple, oubliez un peu les travaux domestiques ou faites appel aux services d'une femme de ménage ; n'accomplissez pas les corvées trop laborieuses et faites-vous aider pour préparer la chambre de bébé.

Préservez-vous

Pour les courses, profitez des services de livraison. Pour éviter les coups de barre, adoptez de bons réflexes alimentaires : ne sautez pas de repas et ne restez pas plus de quatre à six heures sans manger afin de ne pas fatiguer votre organisme. Privilégiez les aliments riches en vitamine C, pour le tonus, et en fer, afin de lutter contre l'anémie. Enfin, si vous êtes sujette aux insomnies, au moment d'aller au lit, buvez une tasse de lait chaud.

A BOUT DE SOUFFLE ?

Marcher un peu plus rapidement pour attraper son bus ou monter un petit escalier relève de la compétition sportive pour la future maman. Celle-ci a bien du mal à (re)trouver son souffle. Pourquoi ? Les systèmes cardiaque et respiratoire sont bien plus sollicités et le volume de l’utérus réduit celui de la cage thoracique.

Un seul remède : faites-en le moins possible, ménagez-vous. Quand vous ne pouvez déroger à vos obligations familiales ou professionnelles, quand il faut bien monter ces fichus escaliers, allez-y doucement, en prenant tout votre temps. Si vous ressentez de trop grandes difficultés à respirer, si les battements du cœur restent rapides alors que tout effort est terminé depuis longtemps, il est temps de faire examiner votre cœur par un spécialiste.

Les plantes au service de votre sommeil

Vous pouvez également miser sur les plantes : la verveine, la camomille, la passiflore, le tilleul ou la lavande ont une action sédative qui permet de trouver le sommeil rapidement. Vous pouvez les prendre sous forme de tisane ou de gélules quelques heures avant d'aller vous coucher. Si, malgré tout, vous souffrez d'insomnies qui deviennent de plus en plus fréquentes, parlez-en à votre médecin. Dans tous les cas, ne prenez jamais un somnifère sans avis médical !

AMÉNAGEZ VOTRE ESPACE VOIRE VOTRE TEMPS DE TRAVAIL

Pour être en forme au travail jusqu'au dernier jour, quelques précautions s'imposent. Ne programmez pas un emploi du temps de ministre, refusez les réunions à 18 heures et les journées continues. Pensez également à bien vous organiser : chaque soir, prenez l'habitude de ranger votre bureau et de classer vos dossiers en laissant bien en évidence ce qui reste à faire. Si vous travaillez assise, l'idéal serait d'utiliser une table et une chaise réglable en hauteur, un siège qui pivote pour éviter les torsions du buste et un repose-pieds qui vous permettra d'avoir les genoux plus élevés que le bassin. Installez-vous le dos bien droit calé contre le dossier de votre chaise, en face de l'écran (à 50 centimètres) et du clavier. Si vous travaillez debout, évitez autant que possible de piétiner. Lorsque vous êtes immobile, tenez-vous bien droite, écartez légèrement les jambes, ouvrez un peu les pieds vers l'extérieur, à « 10 h 10 », afin de répartir de façon équilibrée le poids du corps sur les deux jambes.

Sommeil : mettez toutes les chances de votre côté

Enfin, la nuit, pour bien dormir, choisissez un matelas ferme et rigide. Si vous ne souhaitez pas changer de literie, vous pouvez glisser une planche en bois sous votre matelas. Fermeté assurée ! La meilleure position est de se coucher sur le côté, les genoux repliés vers l'abdomen. Cela permet de ne pas tirer sur le dos et repose les disques lombaires.

 

 

Source : guide-maman-bebe.com

 

 

VOIR AUSSI

Comment éviter les remontées acides pendant la grossesse
13 Aoû 2018
Comment éviter les remontées acides pendant la grossesse

Quelques recommandations simples. Les plaintes de brûlures gastriques (appelées aussi pyrosis) et de [ ... ]

Lire Plus...
Témoignages de mamans : les douleurs de la symphyse pubienne durant la...
10 Aoû 2018
Témoignages de mamans : les douleurs de la symphyse pubienne durant la grossesse

La symphyse pubienne c’est l’articulation qui relie les deux grands os du bassin. Pour faciliter le [ ... ]

Lire Plus...
Enceinte, j`ai mal aux pieds, au secours !
08 Aoû 2018
Enceinte, j`ai mal aux pieds, au secours !

Au fil de la prise de poids au cours de la grossesse, les pieds de la femme enceinte peuvent être mis [ ... ]

Lire Plus...
Pas d`alcool pendant l`allaitement
31 Juil 2018
Pas d`alcool pendant l`allaitement

Les chercheurs australiens ont étudié les effets de la consommation d'alcool au cours de la grossesse [ ... ]

Lire Plus...
L`huile de ricin favorise l`accouchement : info ou intox ?
25 Juil 2018
L`huile de ricin favorise l`accouchement : info ou intox ?

Vous avez peut-être déjà vu sur le net des articles parlant de l’utilisation de l’huile de Ricin [ ... ]

Lire Plus...
Comment faire face à une crise d`angoisse pendant ma grossesse ?
24 Juil 2018
Comment faire face à une crise d`angoisse pendant ma grossesse ?

La grossesse est un événement qui change la vie, il est donc tout à fait normal que vous vous sentiez [ ... ]

Lire Plus...