Stérilité féminine : un nouvel espoir dans le nouveau traitement de l'infertilité

Et si la stérilité n'était plus une fatalité chez la femme ? il semble bien que le rêve soit permis puisqu'une Japonaise de 30 ans qui souffrait d'infertilité à cause d'une insuffisance ovarienne précoce (plus connue sous le nom de ménopause précoce) a donné naissance à un bébé à la suite d'une opération chirurgicale expérimentale.

C'est fini avec l'infertilité !

C'est une première chirurgicale ! Le Pr Kazuhiro Kawamura, de l'Ecole de médecine de Kawasaki, au Japon, vient de publier les résultats de cette « première » opération chirurgicale. Une jeune Japonaise souffrant d'infertilité à cause d'une insuffisance ovarienne précoce a donné naissance en décembre dernier à un petit garçon grâce à un traitement chirurgical expérimental.

La maman et le petit bébé vont très bien, jusqu'à ce jour ! Ce qui permet au professeur d'annoncer un véritable espoir pour toutes celles qui en souffrent !

Pour lutter contre l'insuffisance ovarienne, une fragmentation des ovaires

Pour arriver à ces résultats, le Pr Karamura et son équipe ont enlevé à la jeune femme un de ses ovaires. Ils ont ensuite procédé à la « réparation » de l'ovaire par le biais d'une opération appelée fragmentation ovarienne, avant de le réimplanter et de lui donner un traitement pour stimuler la production de follicules.

C'est suite à quoi, les ovules produits ont été prélevés, fécondés in vitro avec le sperme du mari avant d'être réimplantés. Malheureusement, l'équipe du professeur tient bien à souligner que ce traitement expérimental n'est pas efficace à tous les coups. Sur les 13 femmes qui ont suivi ce même protocole, on ne dénombre que 5 femmes ayant produit des ovules viables. Deux femmes sont ensuite tombées enceinte mais l'une d'entre elles a fait une fausse couche.

Face à de tels résultats, on se demande si réellement, on peut parler de solution efficace… les recherches continuent et l'espoir est encore permis…

Florence Bayala

Les graisses présentes dans l’huile de palme mauvaises pour la fertilité

Les graisses saturées présentes dans l’huile de palme menacent le développement de l’embryon, ce qui a une influence néfaste sur la fertilité. C’est ce qui ressort d’une étude menée sur des cobayes et des animaux de la ferme au département de Médecine vétérinaire de l’Université d’Anvers.

Le Conseil Supérieur de la Santé avait déjà mis en garde contre l’augmentation des risques de maladies cardio-vasculaires liée à une ingestion excessive des graisses présentes dans l’huile de palme. L’huile de palme est entre autres utilisée dans les plats préparés et les pizzas.

Les Professeurs Jo Leroy et Veerle Van Hoeck de l’Université d’Anvers ont, entre autres, analysé l’effet que des graisses saturées comme l’acide palmitique et l’acide stéarique ont sur la fertilité des vaches. “Chez l’être humain, une étude ayant pour objet l’effet de l’alimentation sur le développement de l’ovule est bien plus compliqué pour des raisons éthiques”, explique le professeur Leroy. “Les vaches représentent un modèle de recherche très intéressant quant à la fertilité chez l’humain. En particulier pour ce qui concerne l’ovule et le jeune embryon, car il existe d’importantes similitudes.”

Les chercheurs anversois ont découvert que le taux de graisse contenu dans les embryons des vaches augmentaient jusqu’à 60 pc lorsqu’on leur administrait de grandes quantités d’huile de palme. “Si un stock important de graisse est à disposition, alors l’embryon l’absorbera massivement”, expose Veerle Van Hoeck. “Par conséquent, la viabilité chute brutalement.”

Selon les chercheurs, les futures mères doivent être conscientes qu’un ovule sur le point d’être fécondé, tout comme l’embryon, est très vulnérable face aux changements de son environnement. Un régime riche en mauvaises graisses, comme l’huile de palme, a donc des conséquences directes.

Source : Africapresse.com

Les poisons gras protègent contre l’infertilité des femmes

Une nouvelle étude a affirmé que la consommation des poissons gras tels que, saumon, thon, hareng, sardine et maquereau réduirait les risques d’infection par des problèmes d'infertilité

Les poissons gras sont les poissons " bleus " : maquereau, hareng, sardine, saumon, thon. Ils ne sont d'ailleurs pas si gras que cela, avec de 5 à 12 % de lipides, l'équivalent d'un steak ou d'une côte de veau. Ils présentent l'énorme avantage de contenir des quantités importantes d'acides gras poly-insaturés de type oméga-3, acides gras essentiels qui, consommés en suffisance contribuent à la croissance et au bon fonctionnement du cerveau, des yeux, des nerfs et préviennent de nombreuses maladies comme les maladies cardiovasculaires, les maladies inflammatoires et autres.

En plus de ses vertus qui ne sont plus à prouver, Une nouvelle étude publiée mercredi, sur le quotidien de Londres Express, menée auprès de 70.000 femmes a affirmé que la consommation de ce genre de poissons réduirait les risques d’infection par la maladie de la muqueuse de l'utérus, qui attaque les femmes, comme cause principale de l’infertilité, la maladie curable, d’environ 22% selon les spécialistes.

La muqueuse de l'utérus se provoque lorsque les cellules de ce dernier se colle avec ses autres parties dans la région pelvienne, causant une inflammation et souvent d'infertilité, qui touche environ 10% des femmes. Le Dr Stacy Messmer, un consultant en gynécologie à la Harvard Medical School, a déclaré que les aliments malsains sont responsables de l'endométriose maladie.

Florence Bayala

VOIR AUSSI

Comment réussir à concilier désir d`enfant et désir sexuel?
18 Jan 2018
Comment réussir à concilier désir d`enfant et désir sexuel?

Quand l'envie vient de fonder une famille, les rapports sexuels perdent parfois de leur spontanéité. [ ... ]

Lire Plus...
Conception bébé : les bons réflexes d`hygiène de vie
17 Jan 2018
 Conception bébé : les bons réflexes d`hygiène de vie

Un mode de vie sain est idéal pour augmenter les chances de conception. Et ce conseil est valable également [ ... ]

Lire Plus...
Soigner un fibrome utérin avec l’Aloe vera
12 Jan 2018
Soigner un fibrome utérin avec l’Aloe vera

Si votre fibrome n’est pas handicapant, peu douloureux et qui ne vous complique pas trop votre quotidien, [ ... ]

Lire Plus...
Envie d'un bébé : Bien faire l`amour pour tomber enceinte
10 Jan 2018
Envie d'un bébé : Bien faire l`amour pour tomber enceinte

Vous êtes pressée d’être enceinte et toute prête à modifier (un peu !) vos habitudes sexuelles [ ... ]

Lire Plus...
Stérilité féminine : les symptômes
03 Jan 2018
Stérilité féminine : les symptômes

Vous avez des rapports réguliers avec votre partenaire depuis deux ans, et vous n'arrivez pas à concevoir [ ... ]

Lire Plus...
N`na Fanta Sosso, la thérapeute clandestine qui « donne » des enfants...
29 Déc 2017
N`na Fanta Sosso, la thérapeute clandestine qui « donne » des enfants

L’obtention d’un enfant est devenue un véritable challenge pour des femmes une fois mariées. Dans [ ... ]

Lire Plus...