Savoir surmonter une fausse couche...

Véritable cauchemar émotionnel, la fausse couche est une épreuve extrêmement difficile à traverser. Vous passerez probablement par plusieurs sentiments : anxiété, culpabilité (souvent ressentie par les mamans alors qu’elles n’y sont pour rien !), profonde tristesse, colère voire découragement.

De la déception...

Dès le début de la grossesse, La maman pourra avoir eu le temps de développer un sentiment d’attachement intense au futur bébé, imagine mille choses sur son bébé, parfois même lui choisit tout de suite un prénom et la chute n’en sera que plus difficile.

Les futurs papas auront eux aussi un lourd poids à porter et se sentiront parfois obligés de réprimer leurs sentiments pour mieux soutenir et tenter de réconforter leur partenaire.

... A la culpabilité

Lorsqu'une fausse couche survient on cherche toujours une explication possible. Or, on sait encore très mal expliquer les fausses couches. Retenez simplement qu'elles ne sont en tout cas pas dues à ce que la maman a pu faire ou ne pas faire à ce stade de la grossesse. Cependant, une grossesse sur cinq ne dépasse pas la 22e semaine. Le plus souvent, ces fausses couches interviennent dans les deux premiers mois et restent des accidents isolés.

Chacun, à sa manière, devra réaliser un travail sur soi bien particulier en ce sens qu’il lui faudra faire le deuil d’un être resté « imaginaire ». Seuls le temps et la patience cicatriseront les blessures.

Yolande Jakin (stagiaire)

Tombez enceinte grâce à l'hormone chocolat !

Voilà une nouvelle qui fera plaisir aux femmes en essais bébé ! Selon une étude anglaise, l'hormone chocolat aurait des effets bénéfiques sur la fécondation. Explications.

Anti-oxydantes, anti-dépressives, cardio-protectrices... Les propriétés du chocolat sont nombreuses ! Et il semblerait que les bienfaits de cet aliment chouchou des gourmandes ne s'arrêtent pas là : des chercheurs de l'Imperial College de Londres viennent de découvrir qu'une "hormone du chocolat" pourrait multiplier les chances de tomber enceinte, d'après le Daily Mail.

En effet, les médecins sont actuellement en train d'élaborer une nouvelle forme de FIV basée sur cette fameuse hormone, et dont pourront bénéficier les femmes ayant des difficultés à avoir un bébé. Ce traitement révolutionnaire sera moins contraignant qu'actuellement, épargnant la douleur, l'inconfort des patientes et réduisant également les risques de complications.

Autrement appelée "kisspeptine", cette hormone naturellement produite par le corps et stimulée par le chocolat, devrait déclencher la maturation des ovocytes et ainsi augmenter les chances de tomber enceinte. "Notre étude a montré que la kisspeptine pouvait être utilisée comme déclencheur pour la maturation des œufs dans le cadre d'un traitement de FIV", explique le directeur de recherche de cette étude Waljit Dhillo. Découverte dans les années 1990 par des chercheurs de Hershey, en Pennsylvanie, le nom de cette hormone a d'ailleurs été donné aux chocolats de la marque de cette même ville, "Kisses".

L'hormone chocolat a pour le moment été utilisée sur 53 patientes ayant subi une FIV et 12 bébés sont nés suite à l'examen. Si selon certains médecins, l'étude à été menée sur trop peu de patientes pour être significative, le résultat demeure toutefois prometteur

Grossesses tardives : quels risques pour la maman et le bébé

La grossesse tardive est de plus en plus fréquente. Le suivi d'une telle grossesse est plus exigeant afin de mieux protéger bébé et future maman.

Les risques pour la maman

La grossesse représente un travail supplémentaire qui risque d'accentuer une vulnérabilité, voire même de poser un problème (hypertension, diabète, obésité, vulnérabilité de la colonne vertébrale, arthrose, tendance au lumbago, insuffisance rénale, etc.).

Les risques pour le bébé

Il y a un petit peu de risque supplémentaire pour toutes les complications traditionnelles de la grossesse, soit un petit peu plus de placenta previa (insertion basse du placenta), d'hypertension de la grossesse, de toxémie gravidique (complication rénale), de décollement prématuré du placenta, etc.

Les fausses couches sont fréquentes

Après 35 ans, il existe un risque accru de fausse couche, en particulier au cours du premier trimestre. Les principales causes de cet accident de parcours sont une moins bonne qualité des ovocytes et des anomalies chromosomiques. Si on dénombre entre 1 et 2% de fausses couches chez les futures mamans de 30 ans, ce chiffre passe à 10% chez celles de plus de 40 ans.

Le diabète gestationnel est fréquent en cas de grossesse tardive

Le risque de développer un diabète gestationnel est deux fois plus élevé que la moyenne au-delà de 35 ans. Le diabète apparaît brutalement, en général après la 26e semaine d’aménorrhée, en raison des changements hormonaux provoqués par la grossesse. Il faut traiter cette pathologie car le bébé risque de grossir de manière trop importante, ce qui pourrait perturber l’accouchement par voie basse et impliquer le recours à un accouchement prématuré ou à une césarienne.

Le suivi des grossesses tardives

Sauf complication, le suivi d’une grossesse tardive suit le schéma habituel : une consultation mensuelle et trois échographies. « Si la tension est un peu élevée, le col modifié ou les chiffres du diabète limite, on sera plus vigilant face à une femme d’âge avancé », précise toutefois le gynécologue. Pas de surmédicalisation, mais une vigilance accrue donc.

Il faudra certainement expliquer aux femmes qu'avoir un bebe le plus tôt serait le mieux. Toutefois, on ne peut pas faire de bébé si on n'a pas de papa, de travail ou si on est dans une situation conjugale difficile...


Yolande Jakin

VOIR AUSSI

Conception : à quoi servent les courbes de température ?
05 Sep 2017
Conception : à quoi servent les courbes de température ?

Saviez-vous qu’à chaque cycle, une femme n’a en réalité qu’une chance sur 4 de tomber enceinte [ ... ]

Lire Plus...
L`allaitement pourrait réduire le risque d`endométriose
04 Sep 2017
L`allaitement pourrait réduire le risque d`endométriose

Selon une analyse rétrospective portant sur plus de 72.000 femmes ayant eu une ou plusieurs grossesses [ ... ]

Lire Plus...
Les compléments alimentaires peuvent favoriser la conception de bébé...
24 Aoû 2017
Les compléments alimentaires peuvent favoriser la conception de bébé

Pour tomber enceinte, mieux vaut mettre toutes les chances de son côté. Votre envie de bébé confirmée, [ ... ]

Lire Plus...
Fille ou garçon : la réponse dans l`assiette ?
14 Aoû 2017
Fille ou garçon : la réponse dans l`assiette ?

Et si le sexe de bébé se jouait dans votre assiette ? Retour sur les différents travaux qui ont été [ ... ]

Lire Plus...
Quand le stress empêche de tomber enceinte... Que faire?
01 Aoû 2017
Quand le stress empêche de tomber enceinte... Que faire?

Nous avons tous entendu parler de ce soi-disant phénomène selon lequel une femme qui essaie à tout [ ... ]

Lire Plus...
Les meilleures positions sexuelles pour concevoir un bébé
21 Juil 2017
Les meilleures positions sexuelles pour concevoir un bébé

Certaines positions sexuelles sont-elles plus efficaces que d’autres pour concevoir un bébé ? Aucune [ ... ]

Lire Plus...