Le soja menace la qualité du sperme…

L’infertilité masculine peut avoir plusieurs origines. Et parmi celles-ci, l’alimentation semble exercer un rôle loin d’être anodin. Le soja et les ses dérivés pourraient ainsi diminuer la qualité du sperme…

Plusieurs études se sont penchées sur la relation existant entre la consommation d’isoflavones et la diminution des symptômes liés à la ménopause chez la femme. Les isoflavones appartiennent en effet à la catégorie des phytoestrogènes. Ce sont de puissants antioxydants, abondants dans la graine de soja jaune et ses dérivés (boisson au soja, tofu).

Il a été formellement démontré que ces composés avaient une activité biologique semblable à celle des oestrogènes. Cette activité explique donc en partie pourquoi les isoflavones de soja diminueraient les bouffées de chaleur. Un effet à prendre au conditionnel, car les données sur le sujet sont aujourd’hui fortement contradictoire, tout comme l’influence sur la diminution des maladies cardiovasculaires.

La fertilité en question

Des apports élevés d’isoflavones ont été corrélés à une baisse de la fertilité chez l’animal, mais les données sur l’Homme sont encore peu nombreuses. Un groupe de chercheurs de Harvard s’est donc intéressé à l’association entre la consommation de produits issus du soja et d’isoflavones et plusieurs paramètres de la qualité du sperme. Ils ont pour cela recueilli les apports alimentaires des 3 derniers mois de 15 aliments contenant du soja, chez 99 hommes présentant des problèmes d’infertilité chronique venus faire des analyses de sperme à l’hôpital.

L’excès de soja nuit

Les auteurs ont observé une association inverse entre la consommation d’aliments à base de soja et la concentration du sperme. En d’autres mots, plus la consommation de soja s’élève, plus la qualité du sperme diminue. Cette association restait significative après avoir pris en compte l’âge des sujets, leur temps d’abstinence, leur Indice de Masse Corporelle (IMC), leurs apports en caféine et en alcool et leur usage de tabac.Plus concrètement, les chercheurs ont mis en évidence que les plus gros consommateurs de produits à base de soja présentaient 41 millions de spermatozoïdes en moins par millilitre de sperme, par rapport aux sujets en consommant le moins.

Le surpoids aussi

Autre confirmation: si la relation entre la consommation de produits à base de soja et la concentration du sperme était d’autant plus prononcée dans les groupes extrêmes de consommation, elle l’était également chez les sujets présentant un surpoids ou une obésité.Ceci atteste une fois de plus de l’influence de la masse grasse sur les capacités de reproduction.Un effet diluant Quant à l’action exacte des isoflavones du soja, elle est essentiellement quantitative. Il n’existe aucune association entre l’apport de soja ou d’isoflavones et la mobilité des spermatozoïdes, leur morphologie ou le volume d’éjaculation. Les auteurs concluent donc que ce phénomène est lié principalement à une baisse de la concentration du sperme. Des études doivent être réalisées afin d’en expliquer les causes.

Source : blog.fertilyx.com

Dix conseils pour surmonter la stérilité

Dame nature n’accorde pas les mêmes privilèges à toutes les femmes en ce que nous n’avons pas toutes la capacité d’enfanter. La société non plus ne nous aide pas car elle trouve encore anormale qu’une femme ne puisse pas procréer.

L’une des conséquences de la stérilité dans nos sociétés est la dégradation du lien avec la belle famille. Toujours à vous lancer des piques, à inciter leur frère ou fils à vous quitter ou prendre une deuxième épouse. Preuve de l’ignorance de certaines personnes ou volonté de perpétuer l’héritage familial. Alors voilà 10 conseils pour mieux vivre avec la stérilité...

- Avoir le soutien de votre mari : primordial car c’est une difficulté à vivre à deux. Sans son soutien, la séparation est inévitable puisque sa famille et lui-même vous le rappelleront tous les jours comme une injure.

- Ne diminuez pas les rapports sexuels, prenez du plaisir dans l’acte en oubliant le côté procréation.

- Ne quémandez pas le pardon de votre belle-famille, ils acceptent et vous soutiennent ou ils se taisent à jamais.

- Ne jamais montrez votre déception. Cachez vos émotions surtout lorsqu’autour de vous toutes les femmes tombent facilement enceintes, c’est une petite jalousie qui nourrit la tristesse.

- Allez dans des ONG qui militent dans ce sens, parlez-en à des personnes externes de la famille mais dans la même situation, elles vous aideront à surmonter la difficulté.

- Regardez aussi le mauvais côté d’avoir des enfants : prenez comme exemple une femme de votre entourage qui souffre avec ses enfants, ça booste la confiance en soi.

-N’y pensez pas trop au point d’être malheureuse et par la même occasion rendre votre entourage malheureux, c’est vrai c’est difficile mais vous ne pouvez rien y changer alors acceptez la situation et vivez votre vie en voyageant par exemple.

- Pensez à d’autres procédures comme l’adoption ou la FIV (fécondation in vitro) ce n’est pas parce que vous ne pouvez pas enfanter naturellement que vous ne pouvez pas être une mère.

- Arrêtez de vous comparer à d’autres femmes qui ont été ou qui sont dans la même situation chaque cas de stérilité est différent.

- Mais le plus important de tous les conseils est de savoir répondre quand une belle sœur vous attaque sur le sujet, ne jouez plus à la victime.


Source : gabonews.com

Date d'ovulation : calculez votre courbe de température

Simple à réaliser, la courbe de température est une méthode naturelle qui vous permet de mieux connaître votre cycle et d’identifier avec précision le jour de votre ovulation. En la réalisant chaque mois, vous multiplierez ainsi vos chances de tomber enceinte. Suivez le mode d'emploi et imprimez votre courbe de température.

La méthode symptothermique ou « courbe des températures » a de nombreux avantages : vous identifiez de façon précise la date de votre ovulation et vous apprenez à mieux connaître votre cycle. Fiable, elle peut être très utile si vous souhaitez concevoir rapidement un bébé ou si vous rencontrez des difficultés pour débuter une grossesse.

Comment faire votre courbe de température ?

Voici la marche à suivre pour réaliser votre courbe de température :

- Débutez la prise de votre température au début de votre cycle, soit le premier jour des règles.

- Chaque matin, prenez votre température au réveil, à jeun, avant de vous être levée, et notez-la sur votre courbe, au 1/10e près. La précision est indispensable pour que votre courbe soit « lisible » et votre ovulation perceptible.

- Prenez votre température de façon rectale (au moins 2 minutes). La prise de la température sous le bras est déconseillée car pas assez précise.

- La prise de votre température doit être précédée d’au moins six à huit heures de sommeil. Si vous avez dormi moins de quatre heures notez-le sur la feuille. Idem si vous êtes stressée, malade (la prise de médicaments peut modifier votre température) ou si vous avez bu de l’alcool.

- Quel thermomètre utiliser ? A vous de choisir. Si vous utilisez un thermomètre à mercure, secouez-le la veille pour faire tomber le mercure.

Comment interpréter la courbe ?

- Elle se compose en deux plateaux : avant l’ovulation, la courbe se situe généralement entre 36,1° et 36,7°C. Cette période correspond à la maturation de l’ovule et dure, en moyenne, 14 jours. Il s’agit du premier plateau. Vers le milieu du cycle, la température augmente de quelques dixièmes de degré et se maintient au dessus de 37° jusqu’à la fin du cycle.

- L’ovulation a lieu au moment de l’augmentation de la température lors du 2e plateau. Cette hausse est causée par le taux de progestérone qui augmente lui aussi dans le corps.

- Il n'y a pas de température idéale pour « détecter » votre ovulation, c'est le décalage qui vous le signalera. Elle peut aussi bien se produire entre 36,4° et 36,9° qu'entre 37° et 37,4°.

- En faisant votre courbe sur plusieurs mois, si besoin, vous connaîtrez votre cycle et pourrez anticiper le moment « idéal » pour avoir des rapports sexuels le mois suivant.

- Lors de l'ovulation, vous pouvez ressentir une légère douleur, à droite ou à gauche, au niveau de l'ovaire et peut-être remarquerez-vous de la glaire cervicale deux ou trois jours avant. Celle-ci est caractéristique de la période la plus fertile, un peu avant et à peu après l’ovulation.

Laissez-vous du temps

- La courbe des température est bon moyen de connaître votre cycle et déterminer vos jours de fécondité. Mais c’est une aide, rien de plus. Ne vous angoissez pas en prenant votre température plusieurs fois par jour, cela ne servirait à rien. Donnez-vous du temps. Après environ trois cycles, vous saurez comment fonctionne votre corps.

Et si ma courbe reste plate ?

Si au milieu de votre cycle vous ne remarquez pas de hausse de température, c’est que l’ovulation n’a pas eu lieu.C’est rare, mais cela peut arriver notamment à la puberté et avant la ménopause. Si cela se reproduit sur plusieurs cycles, consultez votre médecin. Au contraire, si votre température reste élevée à la fin de votre cycle, vous êtes peut-être enceinte !

Source : enfant.com

VOIR AUSSI

Conception : à quoi servent les courbes de température ?
05 Sep 2017
Conception : à quoi servent les courbes de température ?

Saviez-vous qu’à chaque cycle, une femme n’a en réalité qu’une chance sur 4 de tomber enceinte [ ... ]

Lire Plus...
L`allaitement pourrait réduire le risque d`endométriose
04 Sep 2017
L`allaitement pourrait réduire le risque d`endométriose

Selon une analyse rétrospective portant sur plus de 72.000 femmes ayant eu une ou plusieurs grossesses [ ... ]

Lire Plus...
Les compléments alimentaires peuvent favoriser la conception de bébé...
24 Aoû 2017
Les compléments alimentaires peuvent favoriser la conception de bébé

Pour tomber enceinte, mieux vaut mettre toutes les chances de son côté. Votre envie de bébé confirmée, [ ... ]

Lire Plus...
Fille ou garçon : la réponse dans l`assiette ?
14 Aoû 2017
Fille ou garçon : la réponse dans l`assiette ?

Et si le sexe de bébé se jouait dans votre assiette ? Retour sur les différents travaux qui ont été [ ... ]

Lire Plus...
Quand le stress empêche de tomber enceinte... Que faire?
01 Aoû 2017
Quand le stress empêche de tomber enceinte... Que faire?

Nous avons tous entendu parler de ce soi-disant phénomène selon lequel une femme qui essaie à tout [ ... ]

Lire Plus...
Les meilleures positions sexuelles pour concevoir un bébé
21 Juil 2017
Les meilleures positions sexuelles pour concevoir un bébé

Certaines positions sexuelles sont-elles plus efficaces que d’autres pour concevoir un bébé ? Aucune [ ... ]

Lire Plus...