Pour tomber enceinte : voici 10 conseils à suivre

Vouloir tomber enceinte devrait ajouter du piquant dans votre vie, et non pas empoisonner votre existence. L’attente s’avère souvent pénible puisqu’elle fait naître le doute : aurais-je moi aussi, un jour, un enfant? Durant cette période, travaillez en équipe avec votre conjoint pour augmenter votre niveau de fertilité et réussir à concevoir le plus merveilleux des bébés.

1. Faites l’amour souvent et au bon moment

Le premier incontournable pour tomber enceinte est, évidemment, de faire l’amour, et de le faire au bon moment. Pour les femmes qui ont un cycle stable de 28 jours, il s’avère relativement facile de repérer la période d’ovulation. De façon générale, elle se situe au 14e jour. Les quatre jours qui précèdent et qui suivent sont également propices à la fécondation, puisque la durée de vie des spermatozoïdes est en moyenne de quatre jours, et celle de l’ovule, de 48 heures.

2. Utilisez un test d’ovulation

Celles qui n’ont pas un cycle menstruel régulier peuvent utiliser un test d’ovulation. Il s’agit d’un test d’urine qui détecte l’augmentation de l’hormone lutéine, ce qui coïncide avec la période de l’ovulation. Vous pourrez alors cibler facilement le moment optimal pour faire l’amour, et organiser une petite soirée romantique !

3. Privilégiez certaines positions et visez l’orgasme

La position idéale pour tomber enceinte n’existe pas, mais il semble préférable de ne pas avoir la gravité contre soi. Pour cette raison, vous devriez favoriser les positions où vous êtes allongée sur le dos ou sur le côté.

L’orgasme, quant à lui, n’est lié en aucune façon à l’ovulation, mais il permettrait de faire passer plus de spermatozoïdes dans l’utérus, grâce aux contractions qu’il provoque. Peu importe la position choisie et l’atteinte ou non de l’orgasme, le secret réside probablement davantage dans le fait d’y prendre du plaisir, plutôt que de faire l’acte de façon mécanique.

4. Diminuez votre consommation de café

Certaines études, dont l’une qui provient de la faculté de médecine de l’université du Nevada1, démontrent que la caféine aurait un impact négatif sur la fertilité des femmes. La caféine provoquerait le relâchement des cellules des muscles des trompes de Fallope. Ces derniers ont pour rôle de transporter les ovules vers l’utérus. La consommation de café viendrait donc nuire à leur migration. Pour l’instant, les études ne précisent pas quelle quantité aurait un impact négatif sur la fertilité. Discutez-en avec votre médecin.

5. Évitez l’alcool

La consommation d’alcool est à proscrire durant une grossesse, mais elle devrait également l’être, ou à tout le moins être diminuée, lorsqu’un couple tente de concevoir un enfant. Boire deux à trois verres d’alcool par jour affecte significativement la fertilité, tant chez les femmes que chez les hommes.

6. Éloignez-vous des sources de stress

Tous les éléments de stress ne sont pas négatifs, loin de là. Toutefois, il y aurait une corrélation entre le stress et l’infertilité. Pour mettre toutes les chances de votre côté, ne vous placez pas dans des situations stressantes, ou, si vous ne pouvez les éviter, trouvez-vous des façons ou du temps pour relaxer.

7. Suivez un régime équilibré et visez votre poids santé

Que vous soyez trop mince ou que vous ayez un excédent de poids, cela a un impact sur votre niveau de fertilité. Ne vous lancez pas dans un régime draconien, ou à l’inverse, ne vous empiffrez pas, mais mangez des repas équilibrés et faites de l’exercice sur une base quotidienne. Cet énoncé est vrai tant pour la femme que pour l’homme.

8. Ajoutez des aliments clés à votre menu ou prenez des suppléments

De nombreux aliments favorisent la fécondité chez la femme, et augmentent le niveau de fertilité chez l’homme2. Tournez-vous vers ceux qui regorgent de vitamine C (les oranges, les poivrons et le brocoli), d’acide folique (les haricots et les épinards) et d’Oméga 3 (les poissons), qui sont riches en zinc (le crabe et les huitres) et en calcium et en vitamine D (le fromage, le lait et le yogourt). Bien sûr, si vous ne pouvez ingurgiter tous ces aliments au quotidien, des suppléments peuvent être combinés à une bonne alimentation.

9. Gardez votre homme au frais

Il ne s’agit pas de le mettre au frigo, mais plutôt de lui faire éviter les sources de chaleur. L’augmentation de la température des testicules diminue la qualité des spermatozoïdes et peut même en faire mourir des millions. Pour cette raison, il est recommandé d’éviter les saunas, les bains chauds, le port de sous-vêtements ou de pantalons trop ajustés et même de tenir, durant une longue période, un ordinateur portable sur ses genoux.

10. Ne laissez pas filer les années avant de décider de concevoir un bébé

De nombreux critères rentrent en ligne de compte lorsqu’on pense à avoir un enfant. Nous sommes souvent portés à remettre à plus tard ce moment qui viendra transformer à jamais notre vie. Bien sûr, il faut trouver le bon conjoint, avoir une santé optimale et une certaine sécurité financière, mais il faut se rappeler que la femme est au sommet de sa fertilité dans la vingtaine. Par la suite, le niveau de fécondité diminue tranquillement, pour chuter rapidement, dès 35 ans. Les hommes ne doivent pas non plus faire fi de cette règle. Car, bien qu’ils soient capables physiquement de concevoir un enfant jusqu’à 60-70 ans, la qualité de leurs spermatozoïdes se détériore avec les années, ce qui diminue leur fertilité, et ce, parfois, dès l’âge de 40 ans.

La femme est souvent pointée du doigt lorsqu’on parle de fertilité, mais il ne faut pas omettre le rôle tout aussi important de l’homme. Procréer doit se faire nécessairement à deux, et s’y préparer également. Alors mesdames, parlez-en à votre conjoint,  et n’oubliez pas… faites l’amour pas la guerre!

 

 

Source : canalvie.com

La pollution a un impact sur votre cycle menstruel... Et ce n'est pas positif !

Personne ne s'imagine que respirer de l'air pollué tout au long de la journée est bon pour la santé. Mais ce que certains ignorent en revanche peut-être, c'est que la pollution atmosphérique perturbe grandement les cycles menstruels des femmes.

La moitié de la population a ses règles pendant une grande partie de sa vie, et suit donc a priori ses cycles menstruels. Pour certaines femmes, ils sont extrêmement réguliers, pour d'autres non. Et de nombreux facteurs peuvent jouer.

La pollution dérègle les cycles menstruels

D'après une étude américaine publiée le vendredi 26 janvier dans le magazine spécialisé Human Reproduction, les cycles menstruels peuvent être déréglés par l'exposition à la pollution de l'air. Le phénomène concerne en majorité les adolescentes. Des chercheurs du Boston Medical Center, ont mené une grande étude sur les effets de l'air pollué sur "le système endocrinien reproducteur".

Les scientifiques ont étudié les menstruations de près de 35 000 adolescentes, entre leurs 14 et leurs 18 ans. Le résultat des recherches est sans appel : la pollution de l'air impacte de manière néfaste la régularité des règles.

Les jeunes filles les plus exposées à la pollution atmosphérique sont celles dont les cycles tardent le plus à se caler et à se régulariser.

Les effets néfastes de la pollution sur la santé

On note même dans les zones les plus polluées, un retard des premières règles chez les jeunes filles. En cause, les chercheurs ont identifié la présence de particules fines qui perturbent le système hormonal.

Certains impacts négatifs de la pollution étaient déjà connus : comme l'infertilité (et notamment la qualité du sperme), le syndrome des ovaires polykystiques, certaines formes de cancer, ou de maladies cardio-vasculaires. En France seulement, la pollution tue indirectement près de 50 000 personnes par an.

 

 

Source : Autre presse

Ovulation : quand se situe ma période de fertilité ?

Savoir quand se situe exactement sa période de fertilité est important quand on veut avoir un enfant. Pour la connaître, le principal est de déterminer quand a lieu l'ovulation. Découvrez comment y parvenir dans cet article.

Qu'est-ce que l'ovulation ?

En temps normal, l'ovulation se déroule une fois par mois, 14 jours avant le début des règles. L'ovaire, une glande génitale située dans l'abdomen, expulse un ovule arrivé à maturation. Il se loge alors dans la trompe de l'utérus, dans l'attente d'être fécondé par un spermatozoïde. La durée de vie de cet ovule est très courte : 12 à 24 heures au maximum.

En tenant aussi compte de l'espérance de vie des spermatozoïdes dans le col de l'utérus (3 à 5 jours en moyenne), on peut dire que la période de fertilité s'étend de 4 jours avant l'ovulation et jusqu'à 24 heures après.

Comment calculer ma date d'ovulation ?

L'ovulation a toujours lieu 14 jours avant les prochaines règles. Si vous avez des cycles menstruels très réguliers, vous pouvez donc facilement la calculer. Par exemple, si vos règles sont prévues pour le 27 du mois, vous calculez 27-14 = 13 : votre ovulation aura lieu le 13 du même mois.

Cette technique est par contre inutilisable si vos cycles sont irréguliers, car vous ne pouvez pas prévoir le jour de début de vos règles. Il existe alors d'autres moyens de déterminer votre date d'ovulation.

Connaître la date d'ovulation grâce aux tests urinaires

Des tests d'ovulation urinaires sont vendus en pharmacie. Ces tests réagissent à la présence de l'hormone lutéine dont la concentration augmente fortement dans les 24 à 36 heures précédant l'ovulation. Vous pouvez effectuer ce test quelques jours avant le milieu de votre cycle, en trempant la bandelette dans l'urine. Un test positif indique que vous êtes proche de votre période d'ovulation : le bon moment pour tenter de faire un bébé.

Ovulation et courbe de température

Mesurez votre courbe de température est conseillé quand vous avez des difficultés pour tomber enceinte. Cela permet de savoir si vous avez bien une ovulation chaque mois et de mieux connaître la durée de vos cycles.

Le principe : vous devez prendre votre température tous les matins à la même heure pendant au moins deux voire trois cycles menstruels, avec le même thermomètre et toujours de la même façon (ex. : voie buccale ou rectale). En notant chaque jour la température obtenue, vous remarquerez normalement deux périodes par cycle : une durant laquelle votre température est assez basse (en moyenne 36,5 °C), l'autre un peu plus haute (autour de 37 °C).

Cette élévation de température est due à la production de progestérone (hormone) après l'ovulation : l'ovulation a donc lieu la veille du jour où vous constatez l'élévation de température.

Notez également tout ce qui pourrait perturber votre courbe de température (ex. : état grippal, prise de boissons alcoolisées). Les données peuvent ensuite être analysées par un médecin, dans le cadre d'une recherche de problème de fertilité.

 

 

Source : autre presse

VOIR AUSSI

Endométriose : un nouvel espoir de traitement
06 Nov 2018
Endométriose : un nouvel espoir de traitement

AVANCÉE - Une étude parue début novembre dans le journal Stem Cells Report apporte un espoir à toutes [ ... ]

Lire Plus...
Pourquoi le sperme contient de moins en moins de spermatozoïdes
23 Oct 2018
Pourquoi le sperme contient de moins en moins de spermatozoïdes

Le nombre de spermatozoïdes contenu dans le sperme diminue progressivement depuis plusieurs décennies, [ ... ]

Lire Plus...
Le jus de citron est-il un moyen de contraception?
18 Oct 2018
Le jus de citron est-il un moyen de contraception?

Dr Catherine Solano, médecin sexologue, répond à une question d'un auditeur. Aboubacar de Bamako [ ... ]

Lire Plus...
Difficultés à tomber enceinte : pourquoi je ne tombe pas enceinte ?
17 Oct 2018
Difficultés à tomber enceinte : pourquoi je ne tombe pas enceinte ?

Comment mettre toutes les chances de son côté ? Même fortement désirée, une grossesse ne démarre [ ... ]

Lire Plus...
Infections et infertilité : attention aux chlamydias et aux mycoplasme...
16 Oct 2018
Infections et infertilité : attention aux chlamydias et aux mycoplasmes

Le chlamydia et le mycoplasme sont deux microbes qui peuvent entraîner des infections génitales aussi [ ... ]

Lire Plus...
Infertilité : 7 signes que les couples devraient connaître
10 Oct 2018
Infertilité : 7 signes que les couples devraient connaître

Vous avez de la difficulté à être enceinte? Savez-vous que certains symptômes comme les crampes ou [ ... ]

Lire Plus...