Cancer du col de l’utérus : comment le prévenir?

Le col de l’utérus est la partie basse de l’utérus menant au vagin. Ce cancer se développe sur la muqueuse du col de l’utérus, et serait dû majoritairement au papillomavirus (HPV16 / HPV18), virus sexuellement transmissible. Il touche surtout les femmes autour de 40 ans mais de plus en plus aussi les jeunes femmes. Dépisté tôt, il se soigne très bien.

Quels sont les symptômes du cancer du col de l’utérus ?

- le plus souvent, il n’y en a aucun 


- A un stade plus avancé, des saignements après les rapports sexuels et/ou en dehors des règles 


- Des douleurs au bassin ou pendant les rapports sexuels 
Les symptômes du cancer de l’utérus n’apparaissent que lorsque le cancer a commencé à s’étendre, d’où l’importance d’un dépistage régulier avec un frottis vaginal.

Comment diagnostique-t-on le cancer du col de l’utérus ?

C’est lors d’un frottis de contrôle ou à l’apparition des symptômes ci-dessus, qu’un cancer du col de l’utérus peut être suspecté.


Certains médecins préconisent de réaliser un test de dépistage du HPV (virus du papillomavirus humain) pour repérer les femmes à risque. En effet, la majorité des femmes qui ont un cancer du col de l’utérus ont été infectées auparavant par ce virus. 


Pour poser le diagnostic, le médecin examine le col avec un microscope posé à l’entrée du vagin. C’est ce qu’on appelle une colposcopie. Si nécessaire, il fait une biopsie des tissus suspects.

Quelles sont les personnes à risque ?

- Les femmes qui ont de multiples partenaires sexuels


- Les femmes qui ont des rapports sexuels précoces


- Les femmes qui fument 
- Les femmes qui ont une grossesse précoce ou des grossesses multiples


Comment prévenir le cancer du col de l’utérus ?

- Se faire vacciner contre le papillomavirus humain (HPV). La vaccination doit avoir lieu avant les premiers rapports sexuels.


- Faire tous les deux ou trois ans un frottis chez le gynécologue


- Utiliser des préservatifs


Quels sont les traitements du cancer du col de l’utérus ?

Tout dépend du stade du cancer et du profil de la patiente. 


- Au stade précancéreux, le médecin peut enlever la zone concernée en pratiquant ce qu’on appelle une conisation (ablation d’une collerette de muqueuse du col).


- L’hystérectomie totale (ablation de l’utérus, col, partie du vagin et tissus proches) est évitée autant que possible chez les femmes souhaitant avoir un enfant.


- La radiothérapie, qui peut occasionner des troubles sexuels et de l’intestin, est privilégiée chez les femmes plus âgées.


- A un stade plus avancé, une chimiothérapie peut être nécessaire.

 

Source : topsante.com


 

 

VOIR AUSSI

Les graines de courge, un allié majeur contre l`infertilité masculine...
16 Nov 2018
Les graines de courge, un allié majeur contre l`infertilité masculine

Grâce à leur composition, les graines de courges qui regorgent de nombreux bienfaits pour l’organisme [ ... ]

Lire Plus...
Endométriose : un nouvel espoir de traitement
06 Nov 2018
Endométriose : un nouvel espoir de traitement

AVANCÉE - Une étude parue début novembre dans le journal Stem Cells Report apporte un espoir à toutes [ ... ]

Lire Plus...
Pourquoi le sperme contient de moins en moins de spermatozoïdes
23 Oct 2018
Pourquoi le sperme contient de moins en moins de spermatozoïdes

Le nombre de spermatozoïdes contenu dans le sperme diminue progressivement depuis plusieurs décennies, [ ... ]

Lire Plus...
Le jus de citron est-il un moyen de contraception?
18 Oct 2018
Le jus de citron est-il un moyen de contraception?

Dr Catherine Solano, médecin sexologue, répond à une question d'un auditeur. Aboubacar de Bamako [ ... ]

Lire Plus...
Difficultés à tomber enceinte : pourquoi je ne tombe pas enceinte ?
17 Oct 2018
Difficultés à tomber enceinte : pourquoi je ne tombe pas enceinte ?

Comment mettre toutes les chances de son côté ? Même fortement désirée, une grossesse ne démarre [ ... ]

Lire Plus...
Infections et infertilité : attention aux chlamydias et aux mycoplasme...
16 Oct 2018
Infections et infertilité : attention aux chlamydias et aux mycoplasmes

Le chlamydia et le mycoplasme sont deux microbes qui peuvent entraîner des infections génitales aussi [ ... ]

Lire Plus...