Contrairement à la croyance populaire, en Guinée, les hommes sont plus touchés par l`infertilité que les femmes

Selon le docteur Yattara Alssény, spécialiste en cytologie-gynécologique et en biologie de la reproduction, ‘‘on accuse à tors les femmes. Les hommes sont beaucoup plus touchés par l’infertilité que les femmes. Il ne s’agit pas de faire intensément des rapports sexuels pour dire que l’on est procréatif.

Après plusieurs mois d’activités sexuelles sans que votre femme ne contracte une grossesse, ne l’accusez pas, mais il faut s’accuser soi-même. Éventuellement il faut faire des investigations qui peuvent situer le cas à un niveau. Les infections à répétition, mal ou pas du tout traitées, comme les infections à mycoplasme qui fatiguent les spermatozoïdes en sont la cause et qui peuvent les tuer’’.

Et le docteur révèle sur la Radio Kaloum Stéréo ‘‘sur 100 cas de spermogrammes masculins pratiqués, seulement 8 à 10 hommes sont normaux, donc 90 sur 100 consultés souffrent d’infertilité’’.

Dans nos sociétés, l’étiquette de l’infertilité est toujours collée à la femme alors que l’homme comme la femme peut l’être. ‘‘C’est pourquoi des hommes se livrent parfois à la polygamie espérant procréer avec la nouvelle. Et de mariage en mariage, ils se retrouvent à la tête d’un harem sans pour autant faire d’enfants’’, soutient Sylla Ismaël, anthropologue de son état.

Selon le docteur Yattara, les causes de l’infertilité, masculines sont entre autres : l’azoospermie (absence totale de spermatozoïdes dans le sperme), il y en a deux types dont l’un sécrétoire et l’autre exécutoire. La varicocèle (dilation des veines du cordon spermatique situées dans les bourses testiculaires), est responsable des malformations des spermatozoïdes. 10 % des hommes à travers le monde en souffrent de ces malformations selon un rapport médical publié par wikipédia.

Quant à l’infertilité féminine, elle est due ‘‘au bouchage des trompes, des cas d’infections, des cas de présence d’anticorps antispermatiques, etc.’’, indique le docteur.

C’est pourquoi il est recommandé de subir des tests prénuptiaux afin de savoir si la procréation est possible entre futurs conjoints.

 

Source : panafricain.com

VOIR AUSSI

Comment réussir à concilier désir d`enfant et désir sexuel?
18 Jan 2018
Comment réussir à concilier désir d`enfant et désir sexuel?

Quand l'envie vient de fonder une famille, les rapports sexuels perdent parfois de leur spontanéité. [ ... ]

Lire Plus...
Conception bébé : les bons réflexes d`hygiène de vie
17 Jan 2018
 Conception bébé : les bons réflexes d`hygiène de vie

Un mode de vie sain est idéal pour augmenter les chances de conception. Et ce conseil est valable également [ ... ]

Lire Plus...
Soigner un fibrome utérin avec l’Aloe vera
12 Jan 2018
Soigner un fibrome utérin avec l’Aloe vera

Si votre fibrome n’est pas handicapant, peu douloureux et qui ne vous complique pas trop votre quotidien, [ ... ]

Lire Plus...
Envie d'un bébé : Bien faire l`amour pour tomber enceinte
10 Jan 2018
Envie d'un bébé : Bien faire l`amour pour tomber enceinte

Vous êtes pressée d’être enceinte et toute prête à modifier (un peu !) vos habitudes sexuelles [ ... ]

Lire Plus...
Stérilité féminine : les symptômes
03 Jan 2018
Stérilité féminine : les symptômes

Vous avez des rapports réguliers avec votre partenaire depuis deux ans, et vous n'arrivez pas à concevoir [ ... ]

Lire Plus...
N`na Fanta Sosso, la thérapeute clandestine qui « donne » des enfants...
29 Déc 2017
N`na Fanta Sosso, la thérapeute clandestine qui « donne » des enfants

L’obtention d’un enfant est devenue un véritable challenge pour des femmes une fois mariées. Dans [ ... ]

Lire Plus...