Vous désirez un enfant ? N`attendez pas trop!

Les couples qui souhaitent avoir un enfant ne doivent pas attendre trop longtemps, au risque de voir leur fertilité rapidement diminuer avec l'âge. Ensuite, si malgré les tentatives, bébé ne vient pas, là encore, il ne faut pas trop attendre pour consulter. Quelles sont les recommandations des gynécologues et des obstétriciens ? Les couples doivent savoir deux choses...

1- Passé 35 ans, il est difficile pour une femme d'être enceinte

Chaque mois, la probabilité qu'une femme soit enceinte est de 25% à 25 ans, de 12% à 30 ans et de 6% à 40 ans. Ainsi, la probabilité de tomber enceinte diminue avec l'âge car la fertilité chute progressivement. L'âge fatidique à partir duquel il devient difficile d'être enceinte est de 35 ans. Or a priori, les Français sous-estiment de 5 ans l'âge à partir duquel il est difficile de concevoir un enfant.

2- Il faut consulter après 6 mois à un an de tentatives infructueuses

Il est recommandé aux couples de consulter après un an de tentatives infructueuses. En revanche, en cas d'antécédents ou de troubles gynécologiques, il est conseillé de consulter dès 6 mois. Cette recommandation est également valable d'emblée pour les femmes de plus de 35 ans. Après avoir indiqué l'évolution de la fécondité naturelle avec l'âge, on peut se demander quelle est la probabilité d'être enceinte chez les femmes qui recourent à l'assistance médicale à la procréation : le taux de succès d'une fécondation in vitro à chaque tentative est supérieur à 20% jusqu'à l'âge de 37 ans et de 6 à 8% à 42 ans (hors don d'ovocytes).

En conclusion, la chute de la fertilité avec l'âge est importante et l'âge critique est 35 ans. Ensuite, la majorité des grossesses survenant dans les 6 premiers mois, il est souhaitable de consulter en l'absence de grossesse après un an de rapports sexuels réguliers, voire 6 mois chez les femmes de plus de 35 ans ou en cas de troubles gynécologiques.

Plus l'âge avance, plus les risques liés à la grossesse augmentent.

Pour l'enfant : risques accrus de malformation fœtale, de retard de croissance, de prématurité, de faible poids de naissance.

Pour la mère : augmentation des risques de diabète, d'hypertension artérielle, d'hémorragie, de césarienne, de recours aux forceps. Un autre risque majeur qu'il ne faut pas oublier de mentionner est celui de ne pas avoir d'enfant…

 

Source: e-sante.fr

VOIR AUSSI

La réalité des grossesses nerveuses
21 Jui 2018
La réalité des grossesses nerveuses

Le pseudocyesis, plus connu sous le nom de grossesse fantôme ou nerveuse, correspond à la sensation [ ... ]

Lire Plus...
Conception : comment savoir si c`est le bon moment pour avoir un bébé...
08 Jui 2018
Conception : comment savoir si c`est le bon moment pour avoir un bébé

Avoir un enfant est un bouleversement profond dans la vie d’un couple. Nombreux sont les doutes, les [ ... ]

Lire Plus...
Infertilité: augmentez vos chances avec les racines de pissenlit
06 Jui 2018
Infertilité: augmentez vos chances avec les racines de pissenlit

De nombreux couple ont des problèmes pour concevoir un enfant. Mettez toutes les chances de votre côté [ ... ]

Lire Plus...
Condamnées au divorce pour leur infertilité, elles vivent entre détres...
28 Mai 2018
Condamnées au divorce pour leur infertilité, elles vivent entre détresse et drame (Feature)

De nombreuses femmes, en Côte d’Ivoire et dans la sous-région ouest-africaine, sont condamnées au [ ... ]

Lire Plus...
Ovulation et période de fertilité : savez-vous les reconnaître ?
25 Mai 2018
Ovulation et période de fertilité : savez-vous les reconnaître ?

Connaitre sa date d'ovulation, et donc sa période de fertilité, c’est augmenter ses chances de grossesse, [ ... ]

Lire Plus...
La marche pourrait augmenter la fertilité après une fausse couche
23 Mai 2018
La marche pourrait augmenter la fertilité après une fausse couche

La pratique régulière d'une activité physique aide les femmes à tomber enceinte. Mais d'après une [ ... ]

Lire Plus...