Portrait : Nina Isako, créatrice de la marque « Isako »

Jeune déterminée et ambitieuse, Nina Isako est la fondatrice de la marque « Isako » (La force), spécialisée dans la confection d’accessoires en pagnes (sacs, pochettes, ballerines, boucles, bracelets, etc.) À travers ses créations, l’entrepreneure de 25 ans souhaite contribuer à remettre la RDC dans l’échiquier mondial de la culture et de la mode en donnant une plate-forme authentique d’expression à la jeune africaine urbaine.

Lancée en 2014, la marque « Isako » compte déjà deux collections à son actif dont les produits sont vendus à Kinshasa et à Cape Town (Afrique du Sud) où Nina Isako (diplômée en sciences de l’information et de la communication à l’université technologie Bel Campus de Kinshasa) poursuit des études en Marketing management à l’université technologie de Vaal. «Mon équipe et moi, nous nous arrangeons pour que chaque collection soit plus variée et plus sophistiquée que la précédente », a expliqué la jeune femme, passionnée de mode africaine depuis toujours. « Je me suis toujours sentie unique et élégante en portant le pagne. Parallèlement, il y a toujours eu en moi un profond désir de défendre la femme et de l’aider à jouer un rôle plus important que celui dans lequel la société la cantonne. C’est un peu la mission en arrière-plan d’Isako. », fait-t-elle savoir. Les articles de la marque, a indiqué sa créatrice, sont destinés notamment à la jeune étudiante, belle, authentique et moderne qui affirme clairement sa personnalité à travers son style vestimentaire. C’est pourquoi, a dit Nina Isako, ces articles sont confectionnés de telle manière à être accessibles à toutes les classes. D’où des prix abordables allant de 10.000 à 50.000 francs congolais pour des articles dont la durée de confection totale est de 7 jours. Pour créer ses produits, Nina Isako dit utiliser une combinaison de pagne avec d’autres tissus. Pour la jeune créatrice, il n’y a rien de plus gratifiant au monde que d’œuvrer à essayer d’embellir la vie des milliers des personnes.

Créer une entreprise rentable

Néanmoins, intégrer sa passion de mode dans le monde du business constituait et continue de constituer la principale difficulté pour Nina Isako dont l’objectif final est de créer une entreprise rentable. Afin de franchir cet obstacle et de mettre toutes les chances de son côté, elle a décidé d’aller approfondir ses connaissances et compétences en management d’entreprise en Afrique du Sud. Bien plus, elle bénéficie de l’encadrement du réseau « L’africaine, femme entrepreneur »(LAFEENT), qui l’assiste dans la promotion de sa marque à travers les réseaux sociaux, et dans la création de son entreprise d’un point de vue technique. Elle a aussi participé à une formation sur le leadership féminin organisée par le réseau international « Working ladies ». « Créer une entreprise rentable c’est porter un projet personnel qui a pour but d’être une source de revenus, un projet impliquant des enjeux importants. L’adrénaline est constante. Certes ce n’est pas encore le cas mais ça en vaut la peine », s'est réjouie Nina Isako. Cette dernière envisage, dans les prochains jours, de lancer officiellement « Isako » à Cap Town, où elle réside actuellement pour ses études.  « Je voudrais contribuer à redonner à la culture congolaise ses lettres de noblesse. Car, il y a quelques décennies, elle était l’une des plus influentes en Afrique. Isako a donc l’ambition de contribuer à remettre la RDC dans l’échiquier mondial de la culture et de la mode en donnant une plate-forme authentique d’expression à la jeune africaine urbaine », a-t-elle conclu.

 

Source : adiac-congo.com

VOIR AUSSI

Flora Coquerel : L`ex-miss France au cœur de la mode africaine
14 Aoû 2018
Flora Coquerel : L`ex-miss France au cœur de la mode africaine

Franco-Béninoise, l’ex-reine de beauté française (élue en 2014) est fière de ses origines. Déterminée [ ... ]

Lire Plus...
Le mannequin Anok Yai devient la nouvelle égérie de Estée Lauder
25 Juil 2018
Le mannequin Anok Yai devient la nouvelle égérie de Estée Lauder

Vous souvenez-vous de la jeune fille à la peau foncée dont la photo avait fait le tour du monde et qui [ ... ]

Lire Plus...
MODE /YORODEHE 2018 : placé sous le signe de l`humanitaire
24 Juil 2018
MODE /YORODEHE 2018 : placé sous le signe de l`humanitaire

La grande salle du célèbre Hôtel Radisson Blu, près de l’aéroport, accueillera le défilé de la [ ... ]

Lire Plus...
Kenya : une tannerie transforme les restes de poissons en objets de mo...
19 Juil 2018
Kenya : une tannerie transforme les restes de poissons en objets de mode en cuir

Newton Owino, un chimiste industriel de 39 ans originaire de Kisumu à l'ouest du Kenya, a crée son [ ... ]

Lire Plus...
Mara Martin, mannequin, défile en allaitant son bébé de 5 mois
18 Juil 2018
Mara Martin, mannequin, défile en allaitant son bébé de 5 mois

L'Américaine Mara Martin a défilé à l'occasion de la Miami Swim Week, une semaine de la mode dédiée [ ... ]

Lire Plus...
Adut Akech : deuxième mariée noire à clôturer un défilé Chanel!
09 Juil 2018
Adut Akech : deuxième mariée noire à clôturer un défilé Chanel!

Le mannequin noir d’origine Soudanaise, Adut Akech vient de rentrer dans l'histoire en devenant le [ ... ]

Lire Plus...