Quelles sont les couleurs à éviter pour un entretien d`embauche ?

Peut-on se rendre à son entretien d’embauche vêtu de sa couleur préférée ? Ou au contraire est-il conseillé de choisir une tenue neutre ? Conseils. Question de distance, de personnalité, affirmation de caractère, erreur stylistique… S’habiller pour un entretien d’embauche est un véritable casse-tête pour qui ne veut pas se présenter devant son potentiel futur employeur en basique tailleur bleu marine. Conseiller en image, Kristof Bruand décrypte pour nous les différents messages que peuvent faire passer les couleurs et nous donne quelques clés pour éviter de commettre l’erreur chromatique qui vous coûterait le poste.

Quelle(s) couleur(s) choisir pour un premier entretien ?

Le choix de sa tenue va bien évidemment dépendre de la firme et du poste visé. «Il est bon de connaître les codes couleurs de l’entreprise», note Kristof Bruand. «Mais il est aussi important d’éviter celles trop vives qui pourraient agresser l’œil du recruteur.» Ceux qui postulent dans des secteurs institutionnels se dirigeront donc vers des tons neutres et classiques comme du marine, du beige ou encore du gris. Pour sortir du lot et affirmer sa personnalité, on peut miser sur des accessoires comme des bijoux assez fins, mais en évitant de porter boucles d’oreilles + collier + bracelet, «qui feront trop parure». Pour ceux qui se dirigeraient vers des secteurs plus créatifs, tout en désirant rester sobre au niveau de la tenue, on ose les accessoires plus connotés pour affirmer sa personnalité, comme des bijoux imposants en accord avec son style ou des broches plus ou moins originales à porter sur le col de sa chemise ou sur sa veste. Pour un éventuel second entretien, il est plus facile de choisir ses couleurs selon le conseiller en image : «on a déjà vu les différents recruteurs et salariés de l’entreprise, il suffit alors de s’adapter à ce que l’on a observé tout en restant cohérent. On ne passe pas d’un bleu marine à un total look rose layette».

Les différents messages des couleurs

Pour trouver sa couleur, il est nécessaire de bien connaître les messages qu’elles font implicitement ou explicitement passer.

Le noir :

Sempiternelle couleur passe-partout, le noir est formel, sophistiqué voire impressionnant. C’est la couleur de l’élégance, de la magistrature et des prêtres. Il symbolise l’impartialité, l’autorité et le deuil. Il peut être dérangeant pour certains et créer une distance entre vous et le recruteur. «Attention au noir délavé qui fait négligé», prévient Kristof Bruand qui conseille de porter cette couleur avec des accessoires de couleurs vives et un visage maquillé.

Le blanc :

Il marque la franchise et l’honnêteté mais est aussi synonyme d’indépendance de pensée et la couleur d’un certain luxe. Porter trop de blanc en entretien est considéré comme trop prétentieux et appuie une image individualiste. «Attention, le blanc marque plus les traits du visage, surtout associé au noir. Les peaux claires devront passer leur chemin», avertit Kristof Bruand.

Le bleu :

Si l’on désire souligner son calme et son sens de l’observation, le bleu dans toutes ses tonalités est la couleur toute choisie. Le marine véhicule des valeurs d’ordre et de régularité mais aussi d’autorité. Très classique, cette nuance peut quelque fois être considérée comme ennuyeuse et vous pourriez passer pour quelqu’un manquant de personnalité dans certains domaines comme la mode ou la publicité. Le bleu ciel, quant à lui, apportera beaucoup de douceur.

Le rouge :

Il symbolise le dynamisme, la confiance en soi mais aussi la passion, l’excès mais aussi la révolution. On ose le rouge si l’on est très sûr de soi, mais attention toutefois à ne pas en abuser, au risque d’agresser votre interlocuteur. « On préfèrera l’adopter par touches grâce à des accessoires, bijoux ou chaussures… qui marqueront votre dynamisme et votre goût pour l’action», précise Kristof Bruand.

Le jaune :

Si l’on veut mettre en avant sa vivacité d’esprit et sa facilité d’élocution, le jaune s'impose. Nuance tendance cette saison, il marque une personnalité originale mais peut aussi être synonyme d’extravagance. Pour un entretien d’embauche, on le porte par petites touches pour son côté ludique.

Le vert :

C’est la couleur de la santé morale et physique, mais aussi de la jeunesse. Cependant, Kristof Bruand recommande de ne pas trop en abuser au risque d’ennuyer vos interlocuteurs. Dans le milieu artistique, on évitera de porter le vert pomme ou le vert franc, considérés comme des couleurs de superstition.

Le rose :

Doux et rassurant mais aussi infantile, le rose peut faire paraître fade ou effacée car cette couleur gomme l’autorité. «Attention de ne pas tomber dans la caricature de la femme en rose de la tête aux pieds», note Kristof Bruand. «On privilégie cette couleur dans les secteurs de la petite enfance, des personnes âgées ou des assurances.»

Le violet :

C’est la couleur idéale pour exprimer sa profondeur d’esprit, sa spiritualité et son inspiration. «Il faut cependant le marier à des coloris plus gais car le violet peut être triste et est souvent associé à une couleur de déprime», souligne Kristof Bruand. C'est la couleur à adopter et oser cette saison et la prochaine, donc prenez de l'avance !

L’orange :

Il incarne la vitalité, l’ouverture, la sociabilité ou encore la gourmandise et l’appétit. On peut porter de l’orange vif jusqu’à l’abricot pour marquer sa chaleur humaine. Il est un bon allié lors des entretiens pour un poste créatif. «Prudence, car un orange trop vif connote la superficialité ou l’étourderie. Je déconseille le total look pour un entretien d’embauche.»

Le gris :

Couleur neutre et impartiale, elle confère beaucoup de stabilité à celui qui la porte. C’est la couleur du secteur bancaire, de l’immobilier, des hommes de lois ou encore de la comptabilité et elle devance toutes les autres nuances chromatiques dans le monde professionnel. Moins autoritaire que le bleu, elle est aussi sérieuse. «Pour vous démarquer des autres, il faut tout de même la mélanger avec des couleurs pétillantes comme le rose, le fuchsia pour une allure plus stricte», souligne le conseiller en image.

 

Source: madame.lefigaro.fr

VOIR AUSSI

Comment s`habiller quand on est petite?
16 Oct 2017
Comment s`habiller quand on est petite?

Une lectrice, Sarah, m’a envoyé cette demande et je me suis dit qu’il était grand temps de publier [ ... ]

Lire Plus...
Taille basse: à éviter quand on a du ventre et des bourrelets
12 Oct 2017
Taille basse: à éviter quand on a du ventre et des bourrelets

Il y'a certaines erreurs vestimentaires qui ne mettent pas en valeur et qui font ressortir les défauts, [ ... ]

Lire Plus...
Quelles sont les couleurs à éviter pour un entretien d`embauche ?
02 Oct 2017
 Quelles sont les couleurs à éviter pour un entretien d`embauche ?

Peut-on se rendre à son entretien d’embauche vêtu de sa couleur préférée ? Ou au contraire est-il [ ... ]

Lire Plus...
Comment bien porter une jupe crayon? Des idées pour un look canon
27 Sep 2017
Comment bien porter une jupe crayon? Des idées pour un look canon

La jupe crayon est un vêtement chic, sexy mais élégant qui épouse les courbes de celle qui la porte. Pour [ ... ]

Lire Plus...
Voici la garde-robe idéale après 50 ans…
20 Sep 2017
Voici la garde-robe idéale après 50 ans…

Quels sont les classiques d'une garde robe quand on a passé la cinquantaine ? Quand on fait son shopping, [ ... ]

Lire Plus...
Les bons vêtements pour notre silhouette
14 Sep 2017
Les bons vêtements pour notre silhouette

Torse court, épaules larges, poitrine discrète ou généreuse... on est toutes différentes, mais on [ ... ]

Lire Plus...