N`appelez plus les femmes «le sexe faible»

A l'accoutumée, le 08 mars est la journée consacrée à la commémoration de la Femme. C'est l'occasion de donner à la femme tous les honneurs qui lui sont dus. Cependant, cette célébration n'est pas à confondre à la fête des mères.

Etre FEMME dans le monde entier, c’est lutter quotidiennement contre les stéréotypes, vivre la marginalisation, être mise au second plan. Alors que faire ?

C'est de mettre des mots, rester vigilante et se référer aux lois. Les femmes sont le sexe faible! Non, elles sont fortes, elles sont mères, épouses, travailleuses…

Même malades, elles se soucient du bien être de sa famille, oublient une douleur et court au secours de son enfant malade, prêtent à redonner le sourire, malgré un chagrin. Mais lorsqu'elles sont victime d'une quelconque agression, on entend souvent dire :

« Elle l’a cherché (viol)… regarde comment elle s’habille. » Non, rien ne justifie, ni n’excuse l’atteinte à la personne humaine.

Elles sont sujettes à des qualificatifs qu'on pourrait juger d'irrespectueuses. Parole de certains jeunes à l'égard de la fille qu'ils convoitent par exemple : « c’est ma go, ma meuf, ma nana ou encore ma petite » Non, c’est mon amie, ma copine. Elles ont besoin d'être respectées et respecter les autres.

Travailleuse, elles sont critiquées surtout lorsqu'elles occupent un poste de décision. Une situation qui est d'ailleurs mal acceptée par certains hommes pour qui la femme, c'est la soumission totale et non l'inverse.

La vigilance est nécessaire au quotidien. C’est dans la vie de tous les jours que chaque femme et chaque être humain, dans son ensemble doit refuser les attitudes sexistes, discriminatoires, irrespectueuses.

La violence peut être également verbale, physique, dans la posture (le non-dit, le silence) ; elle peut être dans l’espace public ou privé.

Plus la femme sera active, visible, engagée, plus la cause des femmes sera entendue et prise en compte.

Il n’y a pas de compétition entre l’homme et la femme. Mais elle doit prendre sa place, rien que sa place mais toute sa place dans la vie de son pays.

 

Yolande Jakin

 

 

 

VOIR AUSSI

Me Bitty-Kouyaté Christiane, notaire : ‘‘Nous nous posons la question ...
19 Jan 2018
Me Bitty-Kouyaté Christiane, notaire : ‘‘Nous nous posons la question de savoir si nous n`achetons pas la femme par la dot. ‘’

Anciennement présidente de la chambre des notaires, présidente de l’association des femmes juristes [ ... ]

Lire Plus...
Changement de nom après le mariage : une obligation ?
17 Jan 2018
Changement de nom après le mariage : une obligation ?

Vous vous demandez s’il est obligatoire de porter le nom de famille de votre mari une fois votre cérémonie [ ... ]

Lire Plus...
Ghana : discrimination et violence à l’encontre des personnes LGBT
09 Jan 2018
Ghana : discrimination et violence à l’encontre des personnes LGBT

Au-delà des réformes déjà engagées, il faut abroger la loi discriminatoire de l’époque coloniale. [ ... ]

Lire Plus...
En Inde, le «divorce instantané» pourrait être puni de trois ans de pr...
29 Déc 2017
En Inde, le «divorce instantané» pourrait être puni de trois ans de prison

Le Gouvernement souhaite adopter une loi en ce sens, quelques mois après l'interdiction de cette pratique [ ... ]

Lire Plus...
Changer de nom de famille après le mariage : est-ce obligatoire ?
19 Déc 2017
Changer de nom de famille après le mariage : est-ce obligatoire ?

Est-il obligatoire de changer mon nom de famille après le mariage ? Comment ça se passe concrètement [ ... ]

Lire Plus...
En Arabie saoudite, les femmes enfin autorisées à assister à un concer...
12 Déc 2017
En Arabie saoudite, les femmes enfin autorisées à assister à un concert

Pour la première fois, les Saoudiennes ont pu assister à un concert donné à Riyad, la capitale du [ ... ]

Lire Plus...