États-Unis : il éduquait les enfants de sa femme au pistolet paralysant

Un Américain de 22 ans est poursuivi pour avoir fait usage d’un pistolet à décharge électrique de type Taser, afin de punir les trois enfants en bas âge de son épouse. C’est la baby-sitter qui a donné l’alerte en remarquant les marques rouges sur le corps des enfants. L’homme a reconnu les faits.

Pour éduquer ses enfants, un Américain du Missouri a fait usage d’un pistolet… à décharge électrique. Le quotidien de Springfield News-Leader rapporte ce vendredi que Gale Epple, 22 ans, aurait utilisé cette arme sur les enfants de son épouse, une fillette de deux ans et des jumeaux âgés d’un an.

La baby-sitter avait constaté des marques rouges et des ecchymoses en donnant un bain aux enfants, le 23 janvier dernier. Elle a enregistré des déclarations de Gale Epple reconnaissant les faits, avant de fournir les enregistrements à la police.

Des faits que Gale Epple a reconnu, expliquant utiliser l’arme dans le but de les éduquer. « Oui, je n’aurais pas dû », a-t-il déclaré, selon le rapport de police.

« Mais ça ne fait pas mal »

L’homme de 22 ans, connu des services de police pour des cas de vols et de fraude à la carte bancaire, a toutefois daigné avouer avoir été violent envers les enfants. Mais il a atténué la gravité de la situation. « Mais ça ne fait pas mal, c’est un pistolet paralysant », a-t-il ajouté.

Alertés, la police et les services sociaux se sont rendus sur place. Le sol de la maison était recouvert d’ordures, des cafards visibles sur le canapé et le comptoir. Les forces de l’ordre ont alors découvert les enfants en bas âges allongés sur un matelas sale, sans draps ni oreiller. Ils ont à leur tour remarqué les brûlures et œdèmes sur leur corps.

La mère se tait pour ne pas perdre la garde

Selon le quotidien local, la mère des enfants était au courant de la situation. La jeune femme de 21 ans a expliqué ne pas avoir dénoncé les actes de son mari aux autorités, de peur que la garde de ses trois enfants ne lui soit retirée. « Si je les emmène à l’hôpital, ils seront pris (ndlr : par l’Etat) », a-t-elle justifié.

Mariée depuis peu à Gale Epple, elle craignait également de devoir divorcer. Les procureurs du comté de Greene accusent le jeune homme d’abus sur mineurs. La mère des trois enfants, elle, est poursuivie pour mise en danger.

 

 

Source : ouest-france.fr

VOIR AUSSI

Les femmes enceintes protégées (presque) totalement du licenciement
25 Oct 2018
Les femmes enceintes protégées (presque) totalement du licenciement

Licencier une femme enceinte est une discrimination, si elle est prouvée. La loi est très protectrice [ ... ]

Lire Plus...
Droit à l`avortement en RDC : les médecins s’approprient la mise en ap...
23 Oct 2018
Droit à l`avortement en RDC : les médecins s’approprient la mise en application de l`article 14.2 du Protocole de Maputo

 Le Conseil supérieur de la magistrature a organisé ce samedi 20 octobre à Kinshasa, un atelier de [ ... ]

Lire Plus...
Harcèlement sexuel: les Africaines ne balancent pas leur porc
05 Oct 2018
Harcèlement sexuel: les Africaines ne balancent pas leur porc

La campagne #MeToo a donné davantage confiance aux femmes, essentiellement occidentales, pour dénoncer [ ... ]

Lire Plus...
La double peine des veuves dans le monde
03 Oct 2018
La double peine des veuves dans le monde

A la douleur de perdre un être cher s’ajoutent, dans certains pays, les violences et les spoliations [ ... ]

Lire Plus...
L`adultère n`est plus un délit en Inde
27 Sep 2018
L`adultère n`est plus un délit en Inde

New Delhi - La Cour suprême d'Inde a dépénalisé jeudi l'adultère dans ce pays d'Asie du Sud, où [ ... ]

Lire Plus...
Une loi criminalisant les violences sexuelles entre en vigueur au Maro...
12 Sep 2018
Une loi criminalisant les violences sexuelles entre en vigueur au Maroc

Une nouvelle loi criminalisant les violences sexuelles et le harcèlement entre en vigueur au Maroc. La [ ... ]

Lire Plus...