États-Unis : il éduquait les enfants de sa femme au pistolet paralysant

Un Américain de 22 ans est poursuivi pour avoir fait usage d’un pistolet à décharge électrique de type Taser, afin de punir les trois enfants en bas âge de son épouse. C’est la baby-sitter qui a donné l’alerte en remarquant les marques rouges sur le corps des enfants. L’homme a reconnu les faits.

Pour éduquer ses enfants, un Américain du Missouri a fait usage d’un pistolet… à décharge électrique. Le quotidien de Springfield News-Leader rapporte ce vendredi que Gale Epple, 22 ans, aurait utilisé cette arme sur les enfants de son épouse, une fillette de deux ans et des jumeaux âgés d’un an.

La baby-sitter avait constaté des marques rouges et des ecchymoses en donnant un bain aux enfants, le 23 janvier dernier. Elle a enregistré des déclarations de Gale Epple reconnaissant les faits, avant de fournir les enregistrements à la police.

Des faits que Gale Epple a reconnu, expliquant utiliser l’arme dans le but de les éduquer. « Oui, je n’aurais pas dû », a-t-il déclaré, selon le rapport de police.

« Mais ça ne fait pas mal »

L’homme de 22 ans, connu des services de police pour des cas de vols et de fraude à la carte bancaire, a toutefois daigné avouer avoir été violent envers les enfants. Mais il a atténué la gravité de la situation. « Mais ça ne fait pas mal, c’est un pistolet paralysant », a-t-il ajouté.

Alertés, la police et les services sociaux se sont rendus sur place. Le sol de la maison était recouvert d’ordures, des cafards visibles sur le canapé et le comptoir. Les forces de l’ordre ont alors découvert les enfants en bas âges allongés sur un matelas sale, sans draps ni oreiller. Ils ont à leur tour remarqué les brûlures et œdèmes sur leur corps.

La mère se tait pour ne pas perdre la garde

Selon le quotidien local, la mère des enfants était au courant de la situation. La jeune femme de 21 ans a expliqué ne pas avoir dénoncé les actes de son mari aux autorités, de peur que la garde de ses trois enfants ne lui soit retirée. « Si je les emmène à l’hôpital, ils seront pris (ndlr : par l’Etat) », a-t-elle justifié.

Mariée depuis peu à Gale Epple, elle craignait également de devoir divorcer. Les procureurs du comté de Greene accusent le jeune homme d’abus sur mineurs. La mère des trois enfants, elle, est poursuivie pour mise en danger.

 

 

Source : ouest-france.fr

VOIR AUSSI

Changement de nom après le mariage : une obligation ?
17 Jan 2018
Changement de nom après le mariage : une obligation ?

Vous vous demandez s’il est obligatoire de porter le nom de famille de votre mari une fois votre cérémonie [ ... ]

Lire Plus...
Ghana : discrimination et violence à l’encontre des personnes LGBT
09 Jan 2018
Ghana : discrimination et violence à l’encontre des personnes LGBT

Au-delà des réformes déjà engagées, il faut abroger la loi discriminatoire de l’époque coloniale. [ ... ]

Lire Plus...
En Inde, le «divorce instantané» pourrait être puni de trois ans de pr...
29 Déc 2017
En Inde, le «divorce instantané» pourrait être puni de trois ans de prison

Le Gouvernement souhaite adopter une loi en ce sens, quelques mois après l'interdiction de cette pratique [ ... ]

Lire Plus...
Changer de nom de famille après le mariage : est-ce obligatoire ?
19 Déc 2017
Changer de nom de famille après le mariage : est-ce obligatoire ?

Est-il obligatoire de changer mon nom de famille après le mariage ? Comment ça se passe concrètement [ ... ]

Lire Plus...
En Arabie saoudite, les femmes enfin autorisées à assister à un concer...
12 Déc 2017
En Arabie saoudite, les femmes enfin autorisées à assister à un concert

Pour la première fois, les Saoudiennes ont pu assister à un concert donné à Riyad, la capitale du [ ... ]

Lire Plus...
Voici les conditions qui permettent à des époux de divorcer par consen...
22 Nov 2017
Voici les conditions qui permettent à des époux de divorcer par consentement mutuel

Pour divorcer par consentement mutuel, les époux doivent remplir deux conditions : - Justifier d'au [ ... ]

Lire Plus...