États-Unis : il éduquait les enfants de sa femme au pistolet paralysant

Un Américain de 22 ans est poursuivi pour avoir fait usage d’un pistolet à décharge électrique de type Taser, afin de punir les trois enfants en bas âge de son épouse. C’est la baby-sitter qui a donné l’alerte en remarquant les marques rouges sur le corps des enfants. L’homme a reconnu les faits.

Pour éduquer ses enfants, un Américain du Missouri a fait usage d’un pistolet… à décharge électrique. Le quotidien de Springfield News-Leader rapporte ce vendredi que Gale Epple, 22 ans, aurait utilisé cette arme sur les enfants de son épouse, une fillette de deux ans et des jumeaux âgés d’un an.

La baby-sitter avait constaté des marques rouges et des ecchymoses en donnant un bain aux enfants, le 23 janvier dernier. Elle a enregistré des déclarations de Gale Epple reconnaissant les faits, avant de fournir les enregistrements à la police.

Des faits que Gale Epple a reconnu, expliquant utiliser l’arme dans le but de les éduquer. « Oui, je n’aurais pas dû », a-t-il déclaré, selon le rapport de police.

« Mais ça ne fait pas mal »

L’homme de 22 ans, connu des services de police pour des cas de vols et de fraude à la carte bancaire, a toutefois daigné avouer avoir été violent envers les enfants. Mais il a atténué la gravité de la situation. « Mais ça ne fait pas mal, c’est un pistolet paralysant », a-t-il ajouté.

Alertés, la police et les services sociaux se sont rendus sur place. Le sol de la maison était recouvert d’ordures, des cafards visibles sur le canapé et le comptoir. Les forces de l’ordre ont alors découvert les enfants en bas âges allongés sur un matelas sale, sans draps ni oreiller. Ils ont à leur tour remarqué les brûlures et œdèmes sur leur corps.

La mère se tait pour ne pas perdre la garde

Selon le quotidien local, la mère des enfants était au courant de la situation. La jeune femme de 21 ans a expliqué ne pas avoir dénoncé les actes de son mari aux autorités, de peur que la garde de ses trois enfants ne lui soit retirée. « Si je les emmène à l’hôpital, ils seront pris (ndlr : par l’Etat) », a-t-elle justifié.

Mariée depuis peu à Gale Epple, elle craignait également de devoir divorcer. Les procureurs du comté de Greene accusent le jeune homme d’abus sur mineurs. La mère des trois enfants, elle, est poursuivie pour mise en danger.

 

 

Source : ouest-france.fr

VOIR AUSSI

Maroc : un sit-in pour dénoncer les violences sexuelles à l`encontre d...
04 Sep 2017
Maroc : un sit-in pour dénoncer les violences sexuelles à l`encontre des femmes

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées dans la rue à Casablanca après la diffusion de [ ... ]

Lire Plus...
L`Inde bannit la répudiation express chez les musulmans
24 Aoû 2017
L`Inde bannit la répudiation express chez les musulmans

La Cour suprême indienne a interdit, mardi, la pratique de la répudiation express chez les musulmans, [ ... ]

Lire Plus...
Loi sur l`adultère en Côte d`Ivoire : quand la femme est sévèrement ré...
16 Aoû 2017
Loi sur l`adultère en Côte d`Ivoire : quand la femme est sévèrement réprimée

Il y a quelques semaines, la toile ivoirienne a été secouée par un nouveau buzz : la « si longue lettre [ ... ]

Lire Plus...
Au Népal, forcer une femme à l`exil menstruel sera bientôt passible de...
11 Aoû 2017
Au Népal, forcer une femme à l`exil menstruel sera bientôt passible de prison

La pratique est officiellement interdite depuis dix ans, mais elle perdure, comme le rappelle Le Monde. [ ... ]

Lire Plus...
La Tunisie adopte une loi contre les violences faites aux femmes
27 Juil 2017
La Tunisie adopte une loi contre les violences faites aux femmes

C'est une étape importante pour les droits des femmes que la Tunisie vient de franchir. L'Assemblée [ ... ]

Lire Plus...
La dot est interdite en Côte d’ivoire : le saviez-vous?
25 Juil 2017
La dot est interdite en Côte d’ivoire : le saviez-vous?

La dot est un ensemble de biens matériels et financiers que le fiancé verse à la famille de la fiancée [ ... ]

Lire Plus...