5 astuces infaillibles pour réussir au travail

Vous avez des projets et des envies plein la tête, mais une petite voix vous répète que vous n'en êtes pas capable. Voici cinq astuces pour la faire taire.

Avoir des idées, ce n'est pas ce qu'il y a de plus compliqué. Trouver le courage et la force de les concrétiser et de se lancer à l’attaque de ses rêves , peu importe leur envergure, c'est souvent un peu plus délicat. Pourquoi? Parce qu'une petite voix se charge de vous répéter à longueur de temps que vous n'êtes pas à la hauteur, que vous allez échouer, et vous liste toutes les conséquences désastreuse d'un échec potentiel (allant de l'humiliation à la faillite en passant par la fin des temps).

Que faire alors pour faire taire cette voix et la remplacer par une version un peu plus ambitieuse, optimiste et motivante? Voici cinq astuces qui vous mèneront peut-être à la réussite (ou qui vous permettront au moins d'oser un peu plus). Si vous aviez prévu de partir à l'attaque de 2016 sans peur et sans reproche, c'est le moment de prendre des notes.

1. Délestez-vous des échecs passés

Plutôt que de vous servir de vos échecs passés comme un prétexte tangible pour ne pas faire d'autres tentatives, apprenez à les laisser là où ils sont : dans le passé. Oui, vous avez peut-être merdé, vous avez perdu un contrat important, Vous n’avez pas décroché le job de vos rêves, vous avez entamé un super projet créatif que vous avez lâchement abandonné au profit d'activités plus monotones, et alors ? Est-ce que ça doit pour autant donner le ton du reste de votre année? Ou de votre vie? Quelle tristesse!

C'est un peu comme si vous vous étiez jetée à l'eau sans savoir nager du premier coup et que vous aviez abandonné tout espoir d'apprendre la brasse un jour sous prétexte que vous avez bu la tasse. Si on réussissait tout du premier coup tout le temps, ça se saurait. D'ailleurs, de très belles réussites naissent parfois des échecs les plus cuisants - mais ça, on ne peut pas en profiter si on ne se casse pas un peu la figure de temps en temps.

Si vous avez besoin de concrétiser cette idée, vous pouvez noter tous vos échecs de l'année passée sur un bout de papier que vous brûlerez ensuite (au-dessus de l'évier ou des toilettes, ou sur la pelouse humide du jardin, n'allez pas tout cramer, ça ferait un sacrée tache sur votre parcours). Trouvez le rituel qui vous parle le plus ou faites tout ça mentalement, mais faites-le : vous vous sentirez plus légère, prête à partir vers de nouvelles aventures.

2. Étendez les limites de votre foi

Observez les enfants: lorsqu'ils décident de croire en quelque chose, que font-ils? Ils y croient. Ça devient leur réalité, c'est intangible, c'est évident. Ils veulent prétendre que le sol du salon est recouvert de lave? Alors qu'il en soit ainsi. Le sol est impraticable et il faut sauter de meuble en meuble pour s'éviter une mort certaine. Leur jeu devient intense, il est extrêmement important de respecter la règle dictée par leur imagination et le danger devient presque palpable. Pareil quand ils s'imaginent qu'il y a un requin dans la baignoire ou dans la piscine.

Qu'est-ce qui change quand on grandit? Cette fameuse voix qui s'installe dans notre cerveau et qui met en doute tout ce qu'on voit, tout ce qu'on entend, tout ce qu'on cherche à entreprendre. Si un jour on se réveille en se disant qu'on aimerait bien écrire un roman, la voix rétorque aussitôt "Je ne sais pas écrire, je n'en suis pas capable, je n'y arriverai jamais." Envie de monter un business? "Je ne sais pas gérer l'argent et les papiers, c'est trop d'organisation, je ne suis pas faite pour ça et en plus mon idée n'est pas si bonne."

Au lieu de laisser cette voix dicter votre conduite et votre destinée, prenez le contrôle et étendez les limites de votre foi en vos capacités et vos moyens. Analysez la source de votre peur de l'échec, ses conséquences imaginées et ses conséquences réelles, et ce qui se passera si vous choisissez de ne pas agir à la place (frustration, déception, moins de plaisir, moins d'excitation...).

3. Sachez apprécier le point où vous vous trouvez

Vous admirez des gens qui semblent se trouver dix étapes plus loin que votre point actuel? Tant mieux, ça vous fait un objectif à peu près clair à atteindre. Mais lorsque vous regardez où vous en êtes, vous êtes prise d'une profonde envie de tout lâcher, déprimée à l'idée de ne pas être aussi haut que les autres? C'est naturel, mais totalement absurde.

Les gens que vous admirez se sont eux aussi retrouvés là où vous êtes actuellement. Ils ne sont pas nés au sommet. Ils ont aussi galéré, ils ont eu peur, ils se sont plantés, ils ont dû apprendre à faire des choses qui leur paraissent parfaitement naturelles aujourd'hui mais qui n'étaient pas implantées dans leur système dès la naissance.

Appréciez ce moment, c'est un point de départ, c'est le point auquel vous vous réfèrerez plus tard quand vous jetterez un oeil au chemin parcouru.

4. Choisissez votre mot de l'année

Plutôt que de rédiger des résolutions de huit pages de long, et d'ajouter encore plus de pression à votre ascension, contentez-vous d'un mot.Choisissez un terme, un seul, qui définira vos objectifs pour cette année. Ça peut être quelque chose comme liberté, indépendance, sérénité, expansion ou encore créativité, c'est à vous de choisir celui qui incarnera le mieux vos envies et attentes pour l'année à venir. Gardez-le en tête, notez-le quelque part en évidence et pensez à vous y référer quand vous doutez.

5. Trouvez-vous un mantra

Oui, on sait, ça fait très hippie-patchouli-new-age comme conseil, mais essayez quand même. Un mantra, c'est une phrase qu'on se répète pour se recentrer, pour retrouver sérénité, équilibre et motivation quand on patauge un peu dans la semoule. Une phrase qui contient des mots rassurants et encourageants.

Ces astuces, lorsqu'elles sont cumulées et répétées au quotidien, peuvent apporter des changements concrets et vous aider considérablement dans votre quête d'émancipation de votre petite voix mesquine. Bientôt, elle ne sera plus qu'un murmure lointain, et vous aurez des résultats concrets à lui présenter pour lui clouer le bec une bonne fois pour toutes (jusqu'à la prochaine étape de votre parcours !).

 

 

Source : terrafemina.com

 

 

 

 

 

VOIR AUSSI

Entretien d`embauche : 5 questions auxquelles on peut se préparer
18 Oct 2017
Entretien d`embauche : 5 questions auxquelles on peut se préparer

Si on ne peut pas tout anticiper à un entretien d'embauche, il y a quelques questions qui reviennent [ ... ]

Lire Plus...
Nos conseils pour retrouver votre motivation
16 Oct 2017
Nos conseils pour retrouver votre motivation

Sans elle, la vie perd ses couleurs. La motivation est une énergie fondamentale. Toutefois, rester motivé [ ... ]

Lire Plus...
8 femmes entrepreneures sur 10 n`arrivent pas à concilier vie familial...
03 Oct 2017
8 femmes entrepreneures sur 10 n`arrivent pas à concilier vie familiale et vie pro

Est-ce compliqué pour les chefs d'entreprise de concilier carrière et vie privée ? Selon une enquête [ ... ]

Lire Plus...
Pour être sûre d`avoir le job : 6 questions à poser lors d'un entretie...
26 Sep 2017
Pour être sûre d`avoir le job : 6 questions à poser lors d'un entretien d`embauche

On n'y pense pas, on n'ose pas, on ne sait pas quoi demander : lors d'un entretien d'embauche, poser [ ... ]

Lire Plus...
Comment trouver le bon équilibre entre vie pro et vie perso ?
25 Sep 2017
Comment trouver le bon équilibre entre vie pro et vie perso ?

Trouver enfin un juste équilibre pour être en paix avec nos différentes casquettes, c’est la condition [ ... ]

Lire Plus...
Travail : comment avouer à son boss que l`on s`ennuie
18 Sep 2017
Travail : comment avouer à son boss que l`on s`ennuie

Votre job est devenu un vrai calvaire et vos journées n'en finissent plus ? Rassurez-vous, il existe [ ... ]

Lire Plus...