5 attitudes pas pros qui vous décrédibilisent au boulot

Si nous sommes principalement jugés sur nos compétences, le comportement que nous adoptons occupe également une place très importante dans l'évaluation globale de nos aptitudes professionnelles. Voici 5 erreurs de comportement fréquentes à bannir pendant les heures de bureau.

Même avec la meilleure volonté du monde, nous ne sommes pas à l'abri de commettre quelques faux pas au travail. Et on ne parle pas de compétences techniques ou d'erreurs logistiques, mais d'attitude. Chaque entreprise est régie par des codes et des rites qui lui sont propres. En revanche, certaines règles de comportement basiques mais essentielles pour véhiculer une image fiable et positive aux yeux de votre hiérarchie sont universelles. L'auteur américain Bill Murphy Jr, qui s'est intéressé au comportement des milléniums (ceux nés après l'an 2000) en entreprise, a répertorié les erreurs les plus courantes qui peuvent nous desservir au bureau. Mais ne nous leurrons pas : les jeunes générations ne sont pas les seules à commettre ces impairs.

1- Être persuadée de tout savoir sur tout (et le montrer)

Avoir confiance en soi est un atout précieux qui peut donner un véritable coup de pouce à sa carrière. Mais attention à ce que votre assurance ne vire pas à l'arrogance. Exprimez votre vision des choses en essayant toujours de garder un soupçon d'humilité, et restez ouverte à l'idée d'apprendre de nouvelles choses. La limite à ne pas franchir selon Reza Jafery, directeur marketing de la société Casual Solutions Inc : "Si vous ne connaissez pas la réponse à une question, ne prétendez pas être un expert."

2- Trop parler et ne pas assez écouter

Savoir écouter est une qualité humaine qui s'avère précieuse dans vos relations, y compris celles que vous entretenez avec vos collègues et votre hiérarchie. D'après le magazine américain Fast Company, ce serait même la compétence la plus déterminante lors d'une entretien d'embauche. "Les employés qui manquent de compétences relationnelles peuvent miner le succès global de l'organisation. Prenez donc le temps d'apprendre et d'écouter activement", préconise l'article.

3- Se laisser distraire

Rien n'est plus horripilant aux yeux d'un manager que de voir son employé distrait toutes les deux secondes par son voisin de bureau, son portable qui sonne, ou une publicité qui s'affiche sur son écran d'ordinateur. Même pour vous, ce n'est pas l'idéal car plus vous vous laisserez distraire, plus il sera difficile de vous recentrer sur votre travail. Un conseil : gardez votre téléphone à distance et ne le sortez que pendant les pauses. Faites de cette règle une habitude et appliquez-la y compris lorsque votre boss n'est pas là. Et comme on sait tous qu'il est difficile de se concentrer, la méthode du "deep work" mise au point par l'Américain Cal Newport pourra certainement vous aider à rester focalisé sur votre mission.

4- Ne jamais se remettre en question

Pour la plupart d'entre nous, il est difficile d'entendre une critique négative formulée à notre encontre. Pourtant, ces remarques s'avèrent souvent constructives et nécessaires pour développer nos compétences et nous encourager à sortir de notre zone de confort. Apprenez donc à recevoir toutes les critiques, les bonnes comme les mauvaises, avec calme et humilité. C'est de cette manière que vous avancerez. Au cas où vous vous retrouvez dans la situation inverse, c'est-à-dire si vous êtes amené à faire des commentaires négatifs sur le travail de l'un de vos collègues, faites-le avec tact, mais allez droit au but, tout en veillant à ce que vos remarques puissent les orienter vers la bonne direction. 


5- Ne pas demander ce que l'on pense de votre travail

Ce n'est parce que votre supérieur hiérarchique n'a rien à vous reprocher que vous n'avez pas le droit de lui demander ouvertement s'il est satisfait de votre travail. Car même si le fait qu'il ne vous dise rien signifie probablement que vous faites du bon boulot, ne pas le questionner à ce sujet peut parfois passer pour un manque d'intérêt de votre part ou une absence de volonté de vous améliorer. De plus, s'entendre dire qu'on est un atout précieux dans l'entreprise est toujours bon pour l'ego et peut être un véritable carburant pour la motivation. Alors si votre chef ne se manifeste pas, n'hésitez à prendre les devants et à lui demander d'évaluer vos compétences.

 

Source: terrafemina.com

VOIR AUSSI

L`habitude professionnelle à perdre dès aujourd`hui
16 Aoû 2018
L`habitude professionnelle à perdre dès aujourd`hui

Ça nuit à notre vie de famille et à notre santé. Une étude réalisée par Virginia Tech révèle [ ... ]

Lire Plus...
5 conseils pour être plus heureux au travail (et donc plus productif)
13 Aoû 2018
5 conseils pour être plus heureux au travail (et donc plus productif)

Plusieurs études ont démontré (on le savait déjà mais c'est toujours bien de le rappeler) le lien [ ... ]

Lire Plus...
Entretien d`embauche : comment "se vendre" en 30 secondes
08 Aoû 2018
Entretien d`embauche : comment

En entretien, pas toujours facile de convaincre son interlocuteur en un temps record qu'il doit vous recruter [ ... ]

Lire Plus...
Travail de groupe : 5 conseils clés pour la gestion de projet
30 Juil 2018
Travail de groupe : 5 conseils clés pour la gestion de projet

Travail d'équipe, travail de groupe... exposé, dossier, cas pratique... comment bien travailler en groupe [ ... ]

Lire Plus...
Travail : est-ce bien de lier des liens forts avec nos collègues ?
24 Juil 2018
Travail : est-ce bien de lier des liens forts avec nos collègues ?

Dans « Les Situations difficiles au travail »*, Matthieu Poirot, dirigeant de Midori Consulting, agence [ ... ]

Lire Plus...
Droit à la déconnexion : mon patron a-t-il le droit de me déranger pen...
18 Juil 2018
Droit à la déconnexion : mon patron a-t-il le droit de me déranger pendant mes vacances ?

La loi Travail oblige les entreprises à garantir le droit à la déconnexion de ses salariés. Pour autant, [ ... ]

Lire Plus...