Les Zambiennes ont adopté leur jour de congé pour règles douloureuses

La Zambie fête le premier anniversaire de sa «Fête des mères», jour de congé mensuel pour les femmes qui souffrent de règles douloureuses. Quand on regardera l'évolution du droit des femmes dans les livres d'histoire dans quelques décennies, on y verra peut-être que la Zambie a joué un rôle majeur en adoptant de manière précoce une loi très progressiste : accorder aux femmes un jour de congé supplémentaire par mois quand leurs règles deviennent trop douloureuses.

Le gouvernement zambien a nommé cette mesure : «La fête des mères», qui fêtait sa première bougie à la fin du mois de janvier 2017. «C'est un effort déployé par le pays pour rendre son marché du travail plus attractif pour les femmes», note le site d'information Quartz.  La loi inclut également douze semaines de congés maternité pour les employées qui ont au moins deux ans d'ancienneté dans leur entreprise. Pour prendre leur congé pour règles douloureuses, les femmes n'ont pas de justificatif médical à produire. Ce jour de congé supplémentaire n'est, de plus, n'est pas déduit des autres périodes de congés dans l'année.

Une loi qui fait débat

Les députés zambiens ont adopté en 2015 cette loi, unique sur le continent, à la suite d'un lobbying intense d'ONG et parce que le gouvernement était favorable à une telle idée, selon Le Huffington Post. Pendant cette période, «certaines femmes ont des pertes de sang importantes, d'intenses douleurs, d'autres vomissent (...) cela a des conséquences sur leur travail», a expliqué Madube Siyauya, du Conseil de coordination des ONG, qui a milité pour l'adoption du texte. Le texte fait toujours débat dans le pays. De très nombreuses femmes y trouvent leur avantage. «Cela m'aide à gérer de manière psychologique et je pense que c'est quelque chose de très important. C'est pourquoi j'ai toujours soutenu cette loi», a par exemple déclaré Shupe Luchembe, une mère de famille de 36 ans, à l'AFP. Mais certains y voient un obstacle à la productivité. «Imaginez une entreprise où six ou sept employées vont prendre leur "Fête des mères" le même jour. Quelle influence sera aura-t-il sur la productivité?», s'est interrogé le président de la Fédération zambienne des patrons.  

 

Source : slateafrique.com

VOIR AUSSI

Et si on rendait obligatoire la sieste au travail ?
21 Jui 2018
Et si on rendait obligatoire la sieste au travail ?

Un rapport du think tank Terra Nova publié lundi 25 avril s'intéresse au sommeil des actifs, notamment [ ... ]

Lire Plus...
L`amitié entre boss et salarié est-elle une bonne chose?
20 Jui 2018
L`amitié entre boss et salarié est-elle une bonne chose?

Bien s'entendre avec ses collaborateurs quand on est manager, est-ce la bonne idée ? La question n'est [ ... ]

Lire Plus...
Prise de parole : 10 conseils pour assurer en réunion
18 Jui 2018
Prise de parole : 10 conseils pour assurer en réunion

Jean-Yves subjugue son auditoire en réunion, tout le monde l'écoute. Mais comment fait-il ? Voici les [ ... ]

Lire Plus...
Repérer le harcèlement au travail
12 Jui 2018
Repérer le harcèlement au travail

La souffrance au travail est un véritable problème aujourd'hui. Avant que des hommes et des femmes ne [ ... ]

Lire Plus...
Comment gérer la jalousie au travail
05 Jui 2018
Comment gérer la jalousie au travail

Lutte de pouvoir, sentiment d’injustice ou manque de confiance en soi… L’entreprise est un lieu [ ... ]

Lire Plus...
Cinq trucs pour se faire respecter en tant que femme-manager
22 Mai 2018
Cinq trucs pour se faire respecter en tant que femme-manager

Comment s'imposer face aux préjugés ? La réponse de Sylvie Roussillon, coach de dirigeants, pour transformer [ ... ]

Lire Plus...