Ellen Johnson Sirleaf récompensée pour sa contribution au redressement du Liberia après la guerre civile

L'ancienne présidente libérienne, Ellen Johnson Sirleaf, a reçu vendredi à Kigali, capitale du Rwanda, un prix de cinq millions de dollars pour avoir dirigé les efforts de redressement de son pays après une guerre civile longue de plusieurs années.

"J'espère que les femmes et les filles de toute l'Afrique seront inspirées pour franchir les barrières et repousser les limites des possibilités de la vie", a déclaré Mme Sirleaf dans son discours d'acceptation du prix Ibrahim 2017 pour la bonne gouvernance en Afrique.

"Je reçois cette distinction au nom des nombreuses femmes et des nombreux hommes qui ont aidé à avancer à travers les profondes complexités du pays qu'était le Liberia d'après-guerre", a déclaré la première femme élue présidente en Afrique, qui a servi deux mandats sur une période de 12 ans. .

Mme Sirleaf a fait l'éloge de la bonne gouvernance, de la démocratie et de la prise de fonction de davantage de dirigeantes africaines, déclarant que les élections seules ne faisaient pas une démocratie et que les pays devaient examiner toutes les obstacles avant le début de celles-ci.

"Les barrières à l'entrée dans la société politique doivent être brisées, la démocratie n'est pas un événement unique, mais l'institutionnalisation d'un processus", a-t-elle déclaré.

"Nous partageons tous la conviction que la gouvernance responsable et la prestation de services sont les principales responsabilités du gouvernement, ce qui souligne notre engagement commun", a déclaré le président rwandais Paul Kagame dans son discours d'ouverture de la cérémonie.

Mme Sirleaf est arrivée au pouvoir au Liberia après que le pays eut été ravagé par une guerre civile chronique. Elle a mené un processus de réconciliation axé sur la construction du pays et de ses institutions démocratiques, a rappelé Salim Ahmed Salim, président du comité des prix.

Cette cérémonie s'inscrit dans le week-end de la gouvernance, un événement de trois jours organisé par la Fondation Mo Ibrahim.

L'événement attire la participation d'éminents dirigeants politiques et économiques africains, de représentants de la société civile, d'institutions multilatérales et régionales ainsi que des principaux partenaires internationaux de l'Afrique pour débattre de questions d'importance critique pour le continent africain.

Fondée en 2006, la Fondation Mo Ibrahim s'est concentrée sur la définition, l'évaluation et l'amélioration de la gouvernance et du leadership en Afrique à travers ses quatre initiatives principales: l'indice Ibrahim de la gouvernance africaine, le forum Ibrahim, le prix Ibrahim pour le leadership africain et les confréries Ibrahim pour le leadership.

 

 

Source : Autre presse

VOIR AUSSI

Fêtes des mères: ces idées cadeaux qui feront plaisir à nos mamans
25 Mai 2018
Fêtes des mères: ces idées cadeaux qui feront plaisir à nos mamans

Même si elle a pris une dimension trop commerciale, la fête des mères est une fête pour rendre hommage [ ... ]

Lire Plus...
Au Koweït, une présentatrice suspendue pour avoir dit à son collègue q...
25 Mai 2018
Au Koweït, une présentatrice suspendue pour avoir dit à son collègue qu`il était beau

Une journaliste de télévision au Koweït a été suspendue temporairement de l'antenne après avoir [ ... ]

Lire Plus...
Au Nigéria, des femmes et fillettes violées par des soldats en échange...
24 Mai 2018
Au Nigéria, des femmes et fillettes violées par des soldats en échange de nourriture

C’est un rapport accablant que vient de publier Amnesty International. En effet, selon l’ONG, au Nigéria, [ ... ]

Lire Plus...
Apolline Traoré / Réalisatrice :``Le racket aux frontières est systéma...
23 Mai 2018
Apolline Traoré / Réalisatrice :``Le racket aux frontières est systématique en Afrique de l`Ouest``

Corruption, violences, trafics... « Frontières », le dernier film de la réalisatrice burkinabè Apolline [ ... ]

Lire Plus...
Au Kenya, l`homosexualité est encore considérée comme un crime passibl...
23 Mai 2018
Au Kenya, l`homosexualité est encore considérée comme un crime passible de 14 ans de prison

Être homosexuel en Afrique, c’est renier son identité. L’homophobie est répandue sur le continent. [ ... ]

Lire Plus...
Marqués par la sorcellerie, des malades d`Ebola refusent des soins
23 Mai 2018
Marqués par la sorcellerie, des malades d`Ebola refusent des soins

Maladie mystique, mauvais sort, sorcellerie et superstition justifient pour la majorité des habitants [ ... ]

Lire Plus...