L`artiste ivoirienne Nash championne pour les enfants auprès de l`UNICEF

ABIDJAN, 30 mars 2018 – L’artiste Ivoirienne NASH joint sa voix à l’UNICEF pour défendre les droits des enfants en Côte d’Ivoire. C’est lors d’une visite dans des centres d’aide aux jeunes qui ont eu un départ difficile dans la vie, situés à Yopougon, que l’annonce a été faite.

La rappeuse Ivoirienne affectueusement appelée « la go cracra du djassa » joint donc sa voix à des centaines d’artistes, d’athlètes et de personnalités à travers le monde, qui prêtent leur voix et leur talent pour que chaque enfant puisse naître et grandir en santé, manger une nourriture de qualité en quantité suffisante, avoir accès à l’eau et vivre dans un environnement propre, aller à l’école et être protégé contre la violence et l’exploitation, où qu’il soit et d’où qu’il vienne.

« En tant que championne pour les enfants, mon rôle est de défendre leurs droits, me rapprocher d’eux, leur parler, les écouter et entendre leurs préoccupations. Je serai surtout leur porte-voix. J’essaierai d’être un modèle pour eux en leur donnant des conseils pour les aider à avancer dans la vie, les encourager, les aider à regagner le chemin de l’école pour certains et à continuer pour d’autres. Ce que je souhaite par-dessus tout c’est un avenir meilleur pour chaque enfant. » a confirmé l’artiste Nash.

L’artiste qui a déjà deux albums à son actif, a fait sa marque grâce à l’originalité et la pertinence de ses écrits pour décrire la réalité des jeunes au quotidien. Reconnue comme l’une des plus grande ambassadrice du nouchi, l’artiste originaire de Duékoué, dans l’ouest du pays, a un don pour parler des maux de la société dans un langage qui est accessible à tous. L’artiste a tout particulièrement à cœur de venir en aide aux jeunes filles victimes de violence et d’exploitation.

« Nous sommes heureux et fiers de pouvoir compter sur NASH, cette talentueuse artiste, dans notre lutte pour la défense des droits des enfants. En plus de son talent, NASH est très engagée auprès des jeunes et arrive à établir un contact privilégié avec les enfants, souvent le plus vulnérables. » a déclaré Sophie Chavanel, Chef de la communication de l’UNICEF en Côte d’Ivoire.

Lors de sa visite des centres de Yopougon, NASH a rencontré des jeunes filles et garçons qui suivent des formations pour apprendre un métier et gagner leur vie. Les jeunes lui ont fait part de leurs préoccupations dans des échanges chargés d’émotions mais aussi de rires et de musique.

Pour chaque enfant, une championne.

 

Source : UNICEF

 

 

VOIR AUSSI

Fêtes des mères: ces idées cadeaux qui feront plaisir à nos mamans
25 Mai 2018
Fêtes des mères: ces idées cadeaux qui feront plaisir à nos mamans

Même si elle a pris une dimension trop commerciale, la fête des mères est une fête pour rendre hommage [ ... ]

Lire Plus...
Au Koweït, une présentatrice suspendue pour avoir dit à son collègue q...
25 Mai 2018
Au Koweït, une présentatrice suspendue pour avoir dit à son collègue qu`il était beau

Une journaliste de télévision au Koweït a été suspendue temporairement de l'antenne après avoir [ ... ]

Lire Plus...
Au Nigéria, des femmes et fillettes violées par des soldats en échange...
24 Mai 2018
Au Nigéria, des femmes et fillettes violées par des soldats en échange de nourriture

C’est un rapport accablant que vient de publier Amnesty International. En effet, selon l’ONG, au Nigéria, [ ... ]

Lire Plus...
Apolline Traoré / Réalisatrice :``Le racket aux frontières est systéma...
23 Mai 2018
Apolline Traoré / Réalisatrice :``Le racket aux frontières est systématique en Afrique de l`Ouest``

Corruption, violences, trafics... « Frontières », le dernier film de la réalisatrice burkinabè Apolline [ ... ]

Lire Plus...
Au Kenya, l`homosexualité est encore considérée comme un crime passibl...
23 Mai 2018
Au Kenya, l`homosexualité est encore considérée comme un crime passible de 14 ans de prison

Être homosexuel en Afrique, c’est renier son identité. L’homophobie est répandue sur le continent. [ ... ]

Lire Plus...
Marqués par la sorcellerie, des malades d`Ebola refusent des soins
23 Mai 2018
Marqués par la sorcellerie, des malades d`Ebola refusent des soins

Maladie mystique, mauvais sort, sorcellerie et superstition justifient pour la majorité des habitants [ ... ]

Lire Plus...