1ère édition du Forum dédié à la jeune étudiante : Mme Ze Bi Fleur y apporte sa contribution

‘’Les tresses, doivent être un moment de plaisir. Il faut savoir s’accepter telle que nous sommes. La différence que nous avons, c’est ça notre valeur.’’ C’est en ces termes que Mme Ze Bi a mis fin à son intervention lors de la  1ère édition du Forum dédié à la Jeune étudiante ce 22 mars 2018 au forum de l'Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan-Cocody.

Cet événement, organisé par l’ONG ‘’Appui au Développement de l’Art, la Culture et l’Education en Côte d’Ivoire’’ (AUDACE CI) présidée par l’écrivaine Flore Hazoumé, vise non seulement à sensibiliser la jeunesse estudiantine féminine sur les grandes questions inhérentes à leur formation mais aussi à les préparer à mieux aborder la vie universitaire et à entrer dans la vie professionnelle. Deux séries de panels, organisées autour des points essentiels de l’éducation et la santé, ont meublé le forum.

Le volet santé, qui a porté sur deux sous-thèmes, ‘’l’excision, fantôme du passé?’’ et  ‘’comment les diktats de la mode peuvent nuire à la santé de la jeune fille?’’ animé par Mme Ze Bi Fleur, spécialiste en soins et traitement des cheveux de types africains (crépus). Intervenant sur ce second thème, Mme Ze Bi Fleur a démontré à quel point les produits défrisants abîment les cheveux et le cuir chevelu. Elle a mis un accent particulier sur l’aspect néfaste des extensions sur les cheveux. ‘’En ce qui concerne les extensions, le port prolongé provoque des désagréments énormes tels que les croûtes, les pellicules et même les démangeaisons du cuir chevelu. Et cela est très pénible à supporter’’, a expliqué Mme Ze Bi à son auditoire.

Poursuivant,  elle a tenu à préciser que les défrisages ont des conséquences très nuisibles sur le cuir chevelu et même pour les cheveux. «Quand on doit se coiffer, on stresse parce que le défrisage fait mal. Mais au bout de deux à trois mois, il y a des repousses qui pointent. Et il faut encore refaire le défrisage. Cette opération répétée finit par affaiblir les cheveux et irrite le cuir chevelu », a t-elle prévenu.

Mme Ze Bi, sans langue de bois, a averti que les défrisages et les tresses trop serrées, provoquaient le dégarnissage de la devanture des cheveux. D'où le recours à des moyens qu’elle a jugé de camouflage à savoir les perruques, la pose de crayon à la devanture des cheveux…Elle a donc exhorté la jeune fille à rester naturelle et à garder ce qu’elle a de meilleur: son naturel.

Une raison de plus pour Mme Ze Bi de proposer une petite astuce pour se coiffer les cheveux afro sans couler de larmes. Il s’agit de vaporiser de l’eau sur vos cheveux, de les séparer en petites parties. Et commencer à les peigner des bouts vers la racine en essayant de détacher les noeuds. De cette façon vous aurez moins mal.

 

Yolande Jakin

 

VOIR AUSSI

L`Association SEPHIS organise une rencontre intergénérationelle entre ...
17 Aoû 2018
L`Association SEPHIS organise une rencontre intergénérationelle entre les jeunes filles et les femmes de l`Assemblée Nationale

Le mercredi 18 juillet 2018 à 14h30, l’Assemblée Nationale ivoirienne a reçu la visite des 24 jeunes [ ... ]

Lire Plus...
Victime de violences conjugales, elle est expulsée de son habitation à...
13 Aoû 2018
Victime de violences conjugales, elle est expulsée de son habitation à cause de ses cris

Incroyable ! Victime de violences conjugales, Élodie, une mère de 37 ans, vient de se voir contrainte [ ... ]

Lire Plus...
L`Afrique, toujours accro aux produits pour se blanchir la peau
10 Aoû 2018
L`Afrique, toujours accro aux produits pour se blanchir la peau

Lorsque, sur les bancs de la fac de médecine, Isima Sobande avait entendu parler de mères décolorant [ ... ]

Lire Plus...
Les 24 jeunes femmes formées au prestigieux programme de leadership ge...
09 Aoû 2018
Les 24 jeunes femmes formées au prestigieux programme de leadership genre et développement (AWF-SEPHIS)

Ce Samedi 28 Juillet 2018, l`Institut Français a vibré au rythme de l`excellence. Il a abrité la Cérémonie [ ... ]

Lire Plus...
Kenya : une femme demande de l`argent pour allaiter son propre bébé
09 Aoû 2018
Kenya : une femme demande de l`argent pour allaiter son propre bébé

Une Kényane de 25 ans ne veut pas allaiter son bébé. Elle exige que son mari lui paie la somme de 100 [ ... ]

Lire Plus...
Une femme hospitalisée après avoir avalé le préservatif de son mari au...
08 Aoû 2018
Une femme hospitalisée après avoir avalé le préservatif de son mari aux Etats-Unis

Une femme du Nevada, 37 ans, a été hospitalisée hier après avoir demandé une ambulance suite à un [ ... ]

Lire Plus...