La pilule et l`avortement seront peut-être bientôt des motifs de licenciement dans le Missouri

Une loi est actuellement en discussion au Sénat du Missouri. Si elle était votée, les employeurs pourraient licencier leurs employées ayant avorté, ayant eu un enfant hors mariage ou prenant tout simplement la pilule. Les propriétaires pourraient faire de même avec leurs locataires. Depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump en janvier 2017, les droits des femmes en matière de contraception et l'accès à l'avortement sont devenus de plus en plus discutés aux États-Unis. Dernier exemple en date, dans le Missouri.

La "caution morale" des employeurs et des propriétaires

Début juin, la ville de Saint-Louis a validé une ordonnance visant à défendre les droits des femmes et notamment à empêcher leurs employeurs et logeurs de les licencier et de les expulser pour des motifs religieux ou moraux. En réaction, le gouverneur très conservateur du Missouri, Eric Greitens a convoqué une séance spéciale à la chambre des représentants, pour discuter d'une loi contraire.

Le mardi 20 juin 2017, celle-ci a donc été votée. Elle permet aux employeurs et aux propriétaires de licencier ou d'expulser une femme qui aurait subi un avortement, qui aurait eu un enfant hors mariage, ou qui prendrait tout simplement une contraception. Cela autoriserait donc de fait les employeurs et propriétaires à poser ces questions durant les entretiens, bafouant les droits des femmes les plus primaires.

Le projet doit repasser devant le Sénat pour être définitivement adopté. Une formalité, comme celui-ci est constitué de 2/3 de Républicains.

Un nouveau coup dur pour les droits des femmes

La loi SB5 est considérée par les associations de défense des droits des femmes comme profondément liberticide. Elle pourrait inciter des femmes qui ne sont pas prêtes, à garder un enfant non-désiré, malgré le droit qu'elles ont d'avorter.

Les femmes rencontreraient alors encore plus de difficultés à trouver un logement et un emploi. Mais heureusement, le gouvernement fédéral pourrait selon toute logique intervenir et bloquer la mise en application de cette loi. Elle prendrait appui sur le Federal Pregnancy Discrimination Act, qui empêche la discrimination des femmes ayant subi un avortement.

Mais quid des femmes prenant la pilule... Certains élus démocrates avancent cependant qu'il leur sera possible de bloquer indéfiniment cette loi avant promulgation. Et qu'il ne s'agirait en somme que d'un coup d'éclat de la part du gouverneur pour réaffirmer ses position conservatrices.

 

Source: cosmopolitan.fr

VOIR AUSSI

Grace Mugabe, Simone Gbagbo, Leïla Trabelsi… Ces femmes jugées fatales...
24 Nov 2017
Grace Mugabe, Simone Gbagbo, Leïla Trabelsi… Ces femmes jugées fatales à la carrière politique de leur mari

De Grace Mugabe à Wassila Ben Ammar en passant par Leïla Trabelsi, Agathe Habyarimana ou encore Simone [ ... ]

Lire Plus...
Miss France 2018 : Miss Martinique obligée de lisser ses cheveux pour ...
23 Nov 2017
Miss France 2018 : Miss Martinique obligée de lisser ses cheveux pour la photo officielle

Les photos officielles de Miss Martinique diffusées le 16 novembre dernier avaient fait réagir les [ ... ]

Lire Plus...
La joueuse de tennis Serena Williams se marie jeudi à La Nouvelle-Orlé...
17 Nov 2017
La joueuse de tennis Serena Williams se marie jeudi à La Nouvelle-Orléans

L'athlète américaine Serena Williams s'apprête à épouser jeudi à La Nouvelle-Orléans le co-fondateur [ ... ]

Lire Plus...
Angola : Isabel Dos Santos limogée de son poste
16 Nov 2017
Angola : Isabel Dos Santos limogée de son poste

Le président angolais, Joao Lourenco, a limogé la fille de son prédécesseur à la tête de la compagnie [ ... ]

Lire Plus...
Automédication : la ``liste noire`` des médicaments à éviter
14 Nov 2017
Automédication : la ``liste noire`` des médicaments à éviter

60 millions de consommateurs a passé au crible 62 médicaments disponibles sans ordonnance. Le constat [ ... ]

Lire Plus...
Une sixième femme accuse George Bush père d`agressions sexuelles
14 Nov 2017
Une sixième femme accuse George Bush père d`agressions sexuelles

Elle accuse George Bush père de lui avoir touché les fesses alors qu'elle était âgée de seize ans. Elles [ ... ]

Lire Plus...