Conseils pour refaire sa vie lorsque l’on est un parent célibataire

Je pense qu’il est tout d’abord primordial d’avoir pris le temps de faire le point avec son passé amoureux. « Faire le deuil » de sa relation précédente est peut-être une expression parfois trop couramment utilisée, mais elle prendra réellement sens ici, au moment d’un nouvel engagement affectif. En effet, si devant cet amour naissant vous prenez la fuite, si vous prenez comme référence des habitudes passées ou si les rapports avec votre ex ne sont pas d’une extrême clarté, il vous faudra de toute évidence un peu plus de temps pour avancer de nouveau à deux. N’hésitez pas alors à demander de l’aide auprès d’un psychologue qui saura vous aider à vous délester de ces souvenirs encrés, d’autant plus s’il s’agit d’une rupture non désirée, d’un divorce compliqué ou bien d’un deuil.

Dans un second temps, je crois qu’il faut être assez honnête avec soi-même pour savoir vers quoi l’on souhaite se diriger. Comprendre que l’on a le droit au bonheur et à l’amour est une chose, savoir à quel dosage et avec quel engagement l’on souhaite les recevoir en est une autre. En effet, que vous souhaitiez multiplier des aventures amoureuses ou vous engager à plus long terme vous appartient entièrement, mais vos décisions et vos actions vont inévitablement affecter la vie des autres membres de votre famille, c’est pourquoi il est très important de se montrer mâture et réfléchi. Enfin, il s’agit aussi de se montrer honnête avec ce partenaire potentiel qui est en droit de savoir à quel type de relation il doit s’attendre avec vous… et avec votre(vos) enfant(s) !

Comment parler à nos enfants de cette nouvelle relation ?

Pour qu’une recomposition familiale se passe le mieux possible, je pense qu’il faut avant tout accorder du temps : et à soi-même dans la construction de son couple et de ses sentiments amoureux, et à ses enfants dans la rencontre avec cette nouvelle personne qui va partager leur vie. En effet, rencontrer la personne qui fait de nouveau chavirer le cœur de notre parent est, malgré toute la délicatesse du monde, tout à fait perturbant pour un enfant. Cet « étranger » va dans un premier temps briser tous ses espoirs, conscient ou non, de voir à nouveau ses parents s’aimer et vivre ensemble. Il vient aussi finalement rompre ce quotidien, cet équilibre qui a mis du temps à se réinstaller et qui nous baignait dans une certaine proximité parentale. Pire, si ce nouveau compagnon est accompagné de ses propres enfants, il va falloir composer avec de nouvelles personnalités auxquelles il n’était pas préparé.

Il s’agit donc dans un premier temps de ne pas présenter tous les amants potentiels qui entre dans notre vie mais bien cette nouvelle personne que l’on aime si fort que nous souhaitons avec lui dessiner une nouvelle composition familiale. Ensuite, il s’agit à chacun de s’accorder du temps. Evidemment, selon les tempéraments de chacun des protagonistes, cette phase de découverte peut se passer tout à fait sans anicroche. Mais elle est quoi qu’il en soit plus délicate que lorsqu’un couple devient parent et découvre leur enfant ensemble en même temps, lui apportant alors tout d’abord les soins et l’affection qu’il réclame. Dans cette nouvelle dynamique à établir, il faut laisser à chacun le temps nécessaire de composer et de s’ajuster à l’autre, là où ceux-ci se font avec le temps lorsque l’on est les parents biologiques de l’enfant.

Comment ne pas se sentir coupable de refaire sa vie ?

Il n’est pas rare que certain parent célibataire s’enferme dans un quotidien tout tracé, centré autour de leur(s) enfant(s) et de leur travail. Si ce quotidien peut résulter d’un équilibre à retrouver après la séparation, il devient pesant et nocif s’il tend à perdurer.

Très souvent, il va s’agir du parent qui a été quitté, et pour qui cette rupture vient réactiver une angoisse d’abandon. De façon tout à fait inconsciente, cette séparation va faire resurgir l’idée que l’on n’est « pas aimable » et que cette séparation est de notre faute. Soit l’on se rattache alors à l’objet d’amour sur lequel on a le plus d’emprise : notre(nos) enfant(s) , soit l’on va engager des rencontres amoureuses qui, par notre comportement ou par la personnalité de l’être choisi, seront toujours vouées à l’échec.

On voit bien ici que ces difficultés ont resurgis car le parent célibataire ne s’est jamais consacré un temps d’introspection. On comprend alors aisément que c’est bien lorsque l’on est dégagé de ses blocages passés et que l’on est en paix avec soi-même que l’on avance sereinement en sachant que l’on a le droit d’être aimé. Quand ce cheminement est effectué, la culpabilité potentielle vis-vis de son(ses) enfant(s) de refaire sa vie avec une autre personne n’apparait pas (ou plus)…

Florence Bayala

Aimer sans tromper, c'est possible

A l’heure où un couple sur trois se sépare, où la mode est au libertinage, aux « poly amoureux », au flirt virtuel et autres idées farfelues pour pimenter le couple, Afriquefemme.com s’est posé la question : peut-on aimer sans tromper ? La fidélité est elle un comportement périmé ? Que nous apporte-elle ? Quelle est la frontière entre fidélité et infidélité ? Comment ne pas succomber à la tentation ? Décryptage du jeu de l’amour…

Traditionnellement, la fidélité se posait comme principe du mariage. En se disant mutuellement « oui » devant monsieur le maire et la société, on prenait un engagement pour au moins les cinquante prochaines années …

Mais aujourd’hui, dans un monde où tout nous pousse dans le sens du désir à assouvir dans l’instant et de la jouissance immédiate, le concept de fidélité a considérablement évolué. Bien sûr il existe toujours une fidélité formelle aux clauses du contrat de mariage : la vie sous le même toit, la subvention aux besoins de la famille, l’éducation des enfants, l’interdiction de l’adultère mais elle n’est plus vécue comme une contrainte imposée où chacun obéissait à l’injonction « sois fidèle » par peur de la damnation éternelle, du quand dira-t-on, de la misère sociale..Désormais la fidélité s’affiche et se revendique comme un choix conscient et volontaire.

Avant d’aller plus loin il est utile de préciser en quoi consiste la fidélité ?Une preuve d’amour, un gage de solidité du couple et de la cellule familiale ? Si chaque couple doit trouver sa propre réponse, il est indéniable que la fidélité est au coeur de notre identité. Etre fidèle c’est d’abord rester identique dans le temps, rester la même personne. D’ailleurs ne dit-on pas être fidèle à soi-même… C’est de cette résistance au monde que la fidélité trouve toute sa valeur. Elle est exigeante car désormais privée de ses garde-fous, elle devient une décision personnelle, une volonté. Enfin, la fidélité induit des enjeux narcissiques.Si l’autre m’est fidèle c’est qu’il m’aime et une satisfaction voire une certaine fierté à ne pas être comme tout le monde. Mais il est vrai qu’aujourd’hui, alors que l’infidélité dans tous les domaines devient monnaie courante sous l’effet de divers facteurs, mobilité géographique, nouvelles technologies, individualisme, société de zapping… - le respect de cette promesse faite à soi-même et à l’autre devient de plus en plus difficile et la frontière entre fidélité et infidélité est alors bien mince. Cependant, si la tentation est inévitable, en avoir conscience permet de s’en protéger...

Dans le serment de fidélité d‘un couple, la fidélité sexuelle est le premier composant. Si elle est aussi la plus évidente, on s’aperçoit très vite qu’elle peut prendre une signification différente d’un individu à l’autre, d‘un couple à l‘autre. Elle tient compte à la fois de la promesse, du désir, des craintes, des représailles, de la relation au partenaire mais évolue aussi avec l’individu et son histoire. Par conséquent la frontière entre fidélité et infidélité se situe à bien des endroits différents : pour certains l’infidélité exige une relation sexuelle complète, pour d’autres les caresses, les danses lascives suffisent. Le flirt social, les fantasmes dépassent les bornes pour certains tandis que pour d’autres le simple fait d’apprécier la beauté ou de regarder une autre personne vous déclare infidèle. Définir cette frontière entre les deux partenaires, au risque d’une dispute vive et houleuse, avant de se trouver face à la transgression permet d’aborder des sujets cruciaux comme l’attachement, la confiance, la jalousie et de bâtir de solides bases pour le couple en définissant les limites à respecter.

Le second aspect dans le serment de fidélité porte sur la relation elle-même. La fidélité relationnelle concerne le lien amoureux et l’attachement personnel entre les conjoints. C’est donc une promesse sur la profondeur des sentiments que l’on se fait. C’est aussi une promesse de rester toujours aussi proches, complices et solidaires. Cependant aujourd‘hui, c’est dans le respect de cette promesse que réside la plus grande difficulté car l’amour est un chemin initiatique truffé d’embûches…

L’amour peut-il durer toujours ? Avec les années, l’engouement des premières semaines s’estompe : on se connaît mieux, on se regarde moins, on se touche moins et à force de se voir… on ne se voit plus ! La routine et la frustration nous guettent et avec elles leurs pièges dont le plus redouté et redoutable : que l’un des deux finisse par aller croquer la pomme ailleurs ! Bref, tout le contraire de ce que l’on souhaite. Car on a coutume de dire que l’insatisfaction sexuelle est la première motivation pour aller voir ailleurs. Idéaliser une personne inaccessible est une roue de secours qui bien souvent permet de combler un manque. Mais en allant se nourrir ailleurs de ce qui fait défaut dans le couple on prive ce dernier des soins qui pourraient le fortifier. Faire en sorte que votre partenaire n’ait pas envie d’être infidèle au lieu de lui imposer une fidélité n’est-ce pas cela le véritable amour, la réponse à la promesse faite. Cela ne signifie pas pour autant de mettre au placard votre quotidien ou renier vos habitudes mais de respecter quelques règles pour faire comprendre à votre bien aimé( e) que votre coeur bat toujours pour lui (elle).

L’une des règles d’or est l’organisation de moments à deux. Et peu importe que vous ayez des emplois du temps différents, des enfants… il est inutile de sortir le grand jeu à chaque fois. Alors, diner dans votre restaurant préféré, plateau télé à la maison, weekend en amoureux… le but est de passer un moment agréable ensemble et de préserver votre couple. Evidemment le but n’est pas d’être coller l’un à l’autre. Il faut savoir également se préserver des espaces de liberté à soi pour mieux se retrouver ensuite. En créant le manque, vous réveillerez le désir des premiers instants ! N’hésitez pas, non plus, à laisser l’imprévu entrer dans votre quotidien. Pour durer un couple a besoin de changements et de spontanéité. Bref, soyez originaux, faites-vous plaisir et laissez un vent de liberté souffler sur votre couple. Pensez à vous étonner mutuellement : petits cadeaux sans raison, bisou dans le cou, massage aux huiles essentielles, allez l’attendre à la sortie du travail… ces petites marques de tendresse entretiennent la séduction et égayent le quotidien. Au lit, soyez créatifs. Lorsque l’on sait que la sexualité représente 50% du couple mieux vaut avoir de l’imagination sous la couette ! Achetez une lingerie sexy et coquine, offrez-lui un effeuillage à le faire tomber à renverse, essayez de nouvelles choses…

Chouchoutez-vous, et c’est valable pour vous aussi messieurs. Shopping, soin en institut de beauté… rappelez -vous que vous n’êtes pas seulement un(e) père/mère de famille mais un homme et une femme ! Si vous prenez soin de vous, vous vous sentirez mieux dans votre peau, vous resplendirez… et l’impact sur votre couple sera ô combien positif. Enfin, parlez sans tabou. Parce qu’un couple qui va mal est un couple qui ne communique pas. Parlez de ce qui vous préoccupe, vos angoisses, vos envies, vos attentes… pour que le couple soit fusionnel, la notion d’échange est primordiale. En conclusion, vous l’avez compris la fidélité est un idéal à atteindre, un témoignage d‘amour et la voie de l‘épanouissement sexuel. Avec un peu d’efforts, d’improvisation et d’imagination votre partenaire sera votre idéal… pour toujours. Alors, oui, définitivement OUI, aimer sans tromper c’est possible !

Florence Bayala

Mariage entre cousins : moins de risques que prévu

Les risques de maladie génétique sont d'environ 3%.Les enfants nés d'une union entre cousins germains ont moins de 3 % de risque d'être atteints d'une maladie génétique à leur naissance.

Cette étude, dirigée par un généticien australien, remet en cause une idée préconçue dans le monde occidental, où ces mariages ne sont pas acceptés socialement. Elle remet aussi en cause une étude de 2001 selon laquelle la santé à la naissance de ces enfants était trois fois plus à risque.

Le débat a toujours porté sur les dangers pour la santé. Pourtant, ces unions entre cousins germains sont très courantes dans la communauté musulmane et dans les pays d'Asie, du Moyen-Orient et d'Afrique. Ces unions constituent une tradition culturelle bien ancrée parce qu’elles rapprochent les familles et leur permettent de préserver leur patrimoine culturel, social et financier.

Source : Agence Science-Presse

Sous-catégories

VOIR AUSSI

Choix du conjoint : les parents ont-ils leurs mots à dire ?
22 Oct 2018
Choix du conjoint : les parents ont-ils leurs mots à dire ?

Loin du mariage forcé dans lequel il est question d’imposer à leurs enfants, l’époux ou l’épouse [ ... ]

Lire Plus...
10 indices d`une possible infidélité
19 Oct 2018
10 indices d`une possible infidélité

Vous avez l'impression que votre homme a changé depuis quelque temps, et vous vous questionnez sur son [ ... ]

Lire Plus...
Premier rendez-vous: comment savoir si c`est quelqu`un de bien?
18 Oct 2018
Premier rendez-vous: comment savoir si c`est quelqu`un de bien?

Voici le test ultime pour savoir si votre "date" mérite un deuxième rendez-vous ou non. Après plusieurs [ ... ]

Lire Plus...
Couple : êtes-vous avec la bonne personne?
11 Oct 2018
Couple : êtes-vous avec la bonne personne?

Vous vous posez des questions sur l'avenir de votre couple? Répondez à nos sept questions pour estimer [ ... ]

Lire Plus...
7 types d`hommes à éviter pour ne pas avoir le cœur brisé
09 Oct 2018
7 types d`hommes à éviter pour ne pas avoir le cœur brisé

Si tu as la chance de tomber sur un homme qui joue franc jeu, tu sauras quel genre d’homme il est et [ ... ]

Lire Plus...
Les 9 choses que vous devez savoir avant de sortir avec une personne e...
05 Oct 2018
Les 9 choses que vous devez savoir avant de sortir avec une personne en fauteuil roulant

Si une personne en fauteuil roulant vous plaît, voici 9 choses à savoir avant de sortir avec. Une personne [ ... ]

Lire Plus...