La nigériane Folorunsho Alakija : la femme noire la plus riche au monde

A 61 ans, Folorunsho Alakija est la femme noire la plus riche au monde. Sa fortune est estimée à 3,3 milliard de dollars (un peu plus de 1500 milliards de franc cfa), soit 500 millions de dollars de plus que celle d’Oprah Winfrey dont le patrimoine était estimé à 2,7 milliards de dollars (un peu moins de 1400 milliard de franc cfa), en septembre 2011, par le magazine Forbes.

Issue d’une famille polygame aisée composée de huit femmes et de 52 enfants, c’est avec beaucoup de reconnaissance et d’amour qu’elle évoque l’investissement de ses parents dans son éducation. Son parcours a commencé en tant qu’agent de banque, avant de se poursuivre dans la mode pour ensuite devenir un magnat du pétrole. C’est d’ailleurs un exemple de lien réussi entre le monde de la banque, de la mode et le secteur pétrolier.

Mariée et mère de quatre grands garçons, Alakija est la fondatrice et de Famfa oil, une compagnie pétrolière nigériane, détentrice à hauteur de 60% d’oml127, une compagnie pétrolière offshore produisant 200 000 barils par jour. Parmi son patrimoine comprend un appartement d’une valeur de 67 millions de livres, soit environ 54 milliards de franc cfa, dans le quartier très chic de Londres, One Hyde Park et un jet privé d’une valeur de 46 millions de dollars, soit plus de 20 milliard de franc cfa

Lorsqu’on lui demande comment elle arrive à concilier son foyer et son travail, Alakija répond : « L’argent n’a rien à voir avec l’amour. L’amour vient de l’intérieur. L’argent c’est quelque chose qu’on acquiert au fil du temps. L’amour est tout ce qui nous unit dès le début de notre relation, et cela fait 40 ans que mon conjoint et moi nous nous connaissons. »

Bien que femme d’affaires et malgré son emploi du temps très chargé, Alakija trouve le temps « d’aller en cuisine ». En effet, elle affirme: « Pas plus tard qu’hier, j’ai préparé du haricot pour les membres de mon église et je fais toujours la cuisine pour mon mari. Avec les cuisiniers ce n’est pas pareil, il faut apporter sa petite touche personnelle ».

Madame Folorunsho Alakija a été félicitée par African Economist pour sa persévérance et sa contribution à l’innovation et à l’entreprenariat en Afrique.

Source : Culturebene.com

Qui est Aminata Touré, le nouveau Premier Ministre du Sénégal ?

Fille d’un médecin et d’une sage-femme, elle passe sa scolarité à Tambacounda, où son père est affecté, puis suit sa sixième au lycée Gaston-Berger de Kaolack et est lauréate du concours général en économie et bachelière en série D en 1981, au lycée Van Vollenhoven de Dakar. Elle étudie en France, et obtient une maîtrise d’économie à Dijon, un DESS de gestion des entreprises à Aix-en-Provence et d’un PhD en Management financier international de l’École internationale de management de Paris.

Elle débute sa carrière professionnelle en 1988, au sein de la Compagnie des transports publics de Dakar, la SOTRAC, dont elle dirige le département Marketing et communication.

Militante depuis l’âge de 14 ans, elle est active dans les milieux universitaires français de gauche et membre de la Ligue communiste des travailleurs (LCT), future Mouvement pour le socialisme et l’unité (MSU). Lors de la campagne électorale de 1993, elle est la première sénégalaise directrice de campagne pour le compte de Landing Savané, dont elle rejoint le parti l’année suivante.

Elle est ensuite directrice des Programmes de l’Association sénégalaise pour le bien-être familial (Asbef). A partir de 1995, elle travaille pour le Fonds des Nations unies pour la population (Fnuap), d’abord comme conseillère technique principale au ministère de la Famille et de l’Action sociale du Burkina Faso, puis en qualité de conseillère régionale du FNUAP pour les pays africains francophones, et coordinatrice du programme Genre et VIH en Afrique de l’Ouest pour le bureau régional du Fonds des Nations unies pour la Femme. Elle encourage notamment la planification familiale et la santé de la reproduction. Elle est nommée à New York en 2003, comme directrice du département droit humain du Fnuap.

Elle quitte le New Jersey en 2010 pour devenir directrice du cabinet de Macky Sall, président de l’Alliance pour la République, et participe l’année suivante à l’écriture du programme de celui-ci pour la campagne électorale présidentielle de 2012. Elle succède à Cheikh Tidiane Sycomme ministre de la Justice dans le gouvernement d’Abdoul Mbaye, avec pour mission de réformer le système judiciaire national, en réduisant les délais, en rapprochant les tribunaux des citoyens, et en élargissant la représentativité du Conseil constitutionnel. Durant ses premiers mois d’exercices, elle met en œuvre la lutte contre la corruption voulue par Sall, à travers les audits sur la politique de l’ancienne présidence, et les anciens responsables du régime wadiste, dont le fils de l’ex-président, Karim Wade.

Son patrimoine, composé de deux immeubles au Sénégal et un autre aux États-Unis, est estimé à 777 millions de Francs CFA. Elle est divorcée d’Oumar Sarr, ministre sous Abdoulaye Wade.

Source : wikipedia

Michelle Obama se lance dans le hip-hop!

Pour lutter contre l'obésité, Michelle Obama va sortir une compilation... de hip hop ! Michelle Obama s'est lancée un nouveau défi peu conventionnel pour quelqu'un de son rang : réaliser un album de hip-hop ! Plus exactement, la First Lady va réunir plusieurs artistes sur une compilation, destinée à soutenir la lutte contre l'obésité chez les adolescents américains.

La carrière musicale de l'ex-Première dame française Carla Bruni aurait-elle donné des envies à Michelle Obama ? L'épouse du président américain a en effet cédé aux sirènes de la chanson et s'apprête à sortir son propre disque de hip-hop. Rassurez-vous, la First Lady ne va pas devenir la nouvelle Nicki Minaj et ne posera pas son flow sur des productions signées Will.i.am ! En réalité, ce projet va lui permettre de venir en aide à l'association "Let's Move", créée en 2010. Adepte du sport et de la danse, Michelle Obama a fait de la lutte contre l'obésité infantile son cheval de bataille depuis la prise de fonctions de son mari en 2008. « Être Première dame n'est pas juste un titre politique pour moi. C'est une passion. C'est ma mission. Je suis déterminée à travailler avec chacun d'entre vous à travers le pays pour changer la vision que toute une génération d'enfants a de la nourriture et de la nutrition » explique-t-elle sur le site de l'association.

Et pour parvenir à sensibiliser ces jeunes, l'épouse de Barack Obama met les bouchées doubles. Il y a deux ans, la First Lady avait fait appel à son amie Beyoncé et à son influence positive pour encourager la pratique des activités sportives. Sur une nouvelle version de son hit "Get Me Bodied", la diva américaine se déhanchait au milieu d'élèves dans une cantine scolaire en lançant des "Move Your Body" incitatifs !

Cette fois, la nouvelle idée de Michelle Obama est de convier plusieurs artistes principalement issus de la scène rap/R&B sur une compilation. Aucune chanson ou couplet de rap de sa part : la First Lady se contente d'apparaître en featuring sur chacun des morceaux par des bribes de discours prononcés dans le cadre de son action. Baptisé "Songs for a Healthier America", le disque inclura entre autres les participations de Run DMC, Travis Barker, Ariana Grande, Ashanti ou Jordin Sparks. Produit en collaboration avec les associations Hip Hop Public Health et Partnership for a Healthier America, l’album sera composé de 19 chansons aux titres parfois savoureux ("We Like Vegetables", "U R What You Eat"). Il sera d'abord distribué dans les écoles de New York à partir du 30 septembre, avant d'être diffusé à plus grande échelle dans les autres villes américaines. Le premier single, "Everybody", est déjà disponible.

Source : culturebene.com

VOIR AUSSI

Dr. Ruth Oniang’o son combat pour une meilleure alimentation des mères...
23 Fév 2017
Dr. Ruth Oniang’o son combat pour une meilleure alimentation des mères et des enfants

La malnutrition est une des causes principales de la santé précaire et des problèmes de développement [ ... ]

Lire Plus...
Entrepreneuriat féminin : Mme Djomand, présidente Afrique de ‘’Femmes ...
21 Fév 2017
Entrepreneuriat féminin : Mme Djomand, présidente Afrique de ‘’Femmes de demain’’

La présidente de l’Afip séjourne, en ce moment en Europe, dans le cadre d’une mission préparatoire [ ... ]

Lire Plus...
Abigail Ramiah : Une femme à l’abordage
20 Fév 2017
Abigail Ramiah : Une femme à l’abordage

Abigail Ramiah voulait faire carrière dans l’hôtellerie. Insatisfaite des conditions à Maurice, elle [ ... ]

Lire Plus...
Wendie Zahibo et ses « Reines des temps modernes », un livre couvert e...
17 Fév 2017
Wendie Zahibo et ses « Reines des temps modernes », un livre couvert en bois

En Afrique, plusieurs figurines historiques féminines dédient leurs vies pour le développement du continent. [ ... ]

Lire Plus...
Tunisie : Samia Abbou, une députée intransigeante
16 Fév 2017
Tunisie : Samia Abbou, une députée intransigeante

Députée intègre et assidue, cette ancienne opposante à Ben Ali est aujourd’hui l’une des figures [ ... ]

Lire Plus...
Salima Tlemçani : son parcours de femme journaliste en Algérie
15 Fév 2017
Salima Tlemçani : son parcours de femme journaliste en Algérie

Grand reporter pour le quotidien El Watan depuis 24 ans, Salima Tlemçani est une icône de la société [ ... ]

Lire Plus...