Angola : Isabel dos Santos, une femme dans un monde de brut

Nommée en juin à la tête de la Sonangol, Isabel dos Santos, la fille du président angolais, a expliqué sa stratégie au Financial Times.

«Je veux faire de la Sonangol une compagnie très rentable » : rare dans les médias, la milliardaire Isabel dos Santos, nommée en juin par son président de père à la tête de la compagnie pétrolière angolaise, a décrit sa stratégie à nos confrères du Financial Times. Depuis six mois, la fille de José Eduardo dos Santos s’attelle à restructurer l’entreprise, dont les bénéfices ont fondu, entre 2013 et 2015, de 3,2 milliards à 400 millions de dollars (de 2,3 milliards à 366 millions d’euros).

La chute des cours du pétrole, la réduction de la production décidée par l’Opep – avec une baisse de 80 000 barils par jour pour l’Angola –, mais aussi une gestion peu rigoureuse de la Sonangol ont conduit à ce résultat. Le brut étant la principale source de revenus du pays, Luanda se retrouve dans une situation financière délicate, conduisant les autorités à solliciter l’aide des bailleurs de fonds internationaux – une première pour le second producteur d’or noir du continent.

Une occupation indépendante de l’avenir politique de son père

Très critiquée lors de sa nomination, accusée de corruption et de népotisme – une manifestation contre elle a été interdite en novembre –, Isabel dos Santos assure au quotidien britannique devoir son succès à un travail acharné. Elle affirme par ailleurs n’avoir aucune ambition politique. Mais ne prévoit pas de partir une fois que son père aura quitté la présidence, en 2017 (année électorale) ou en 2018 (ce qu’il a lui-même annoncé cette année). « Lorsque mon temps à la tête de la Sonangol sera passé, je reprendrai mes autres activités », affirme-t-elle.

D’aucuns se demandent si le Mouvement populaire de libération de l’Angola (MPLA, au pouvoir) acceptera que la femme la plus riche du continent demeure à ce poste une fois son père parti. Une chasse aux dos Santos pourrait en effet avoir lieu, son frère José Filomeno étant quant à lui à la tête du fonds souverain angolais.

Remise d’aplomb

Si Isabel dos Santos peine encore à convaincre complètement, force est de constater que des chantiers ont été lancés. La dette de la compagnie, par exemple, a été réduite, passant de 13,6 milliards de dollars fin 2015 à 9,8 milliards de dollars actuellement. Quelque 8 milliards de dollars d’économies supplémentaires sont prévus l’an prochain.

Sonangol doit par ailleurs être divisée en trois entités : exploration et production, logistique, et une division qui gérera les concessions accordées aux compagnies internationales. Sa patronne s’attaque enfin au marché des importations de carburants, aujourd’hui dominé par le négociant suisse Trafigura et qu’elle souhaite ouvrir à la concurrence, notamment à Vitol.

 

Source : jeuneafrique.com

 

 

 

VOIR AUSSI

Droits de la femme : la militante Julienne Lusenge à l`honneur au somm...
21 Fév 2018
Droits de la femme : la militante Julienne Lusenge à l`honneur au sommet de Genève

À toute héroïne, tout honneur. Julienne Lusenge est l’héroïne du « Geneva Summit for Human Rights [ ... ]

Lire Plus...
Elisabeth Medou Badang, une nouvelle page s`ouvre
20 Fév 2018
Elisabeth Medou Badang, une nouvelle page s`ouvre

Elisabeth Medou Badang, née le 7 décembre 19631 est une cheffe d'entreprise. Originaire de Mfoulassi, [ ... ]

Lire Plus...
Dalila Yaro: la jeune entrepreneure burkinabè qui crée de la richesse...
16 Fév 2018
Dalila Yaro: la jeune entrepreneure burkinabè qui crée de la richesse

Le continent africain regorge des milliers de jeunes entrepreneurs performants. Dans le lot, l’on [ ... ]

Lire Plus...
La designer automobile Saran Diakité Kaba, une femme aux commandes
13 Fév 2018
La designer automobile Saran Diakité Kaba, une femme aux commandes

"Il faut que les femmes puissent faire ce qui leur donne envie de se lever le matin", martèle en souriant [ ... ]

Lire Plus...
Fanny ou l`histoire d`une femme africaine qui ose prendre son destin e...
12 Fév 2018
Fanny ou l`histoire d`une femme africaine qui ose prendre son destin en main et se réinventer

Des femmes Africaines aux destins croisées se prennent en charge et prennent des décisions courageuses. [ ... ]

Lire Plus...
Stéphanie Tchibanda, coach et consultant ressources humaines : ``soyon...
09 Fév 2018
Stéphanie Tchibanda, coach et consultant ressources humaines : ``soyons, nous-mêmes, osons en démarrant par nous même``

Férue de Communication et des relations Humaines, Stephanie Tchibanda est une femme industrieuse et entreprenante. [ ... ]

Lire Plus...