Une sociologue relève l`oubli de la contribution des femmes à l`histoire de l`Afrique

Dakar, 27 jan (APS) – La prédominance du patriarcat a entraîné un oubli de la contribution des femmes à la mémoire du continent africain, a relevé, samedi à Gorée, la sociologue sénégalaise Fatou Sow Dembel.

"Les femmes sont oubliées parce que le monde contemporain est patriarcal", a dit Mme Dembel lors d’une cérémonie de présentation, au musée Henriette-Bathily, du livre "Femmes de l’ombre et grandes royales dans la mémoire du continent africain".

"Personne n’a jamais expliqué aux Sénégalais que les femmes qui étaient au RDA (…) se sont battues pour l’indépendance du Sénégal. Ces femmes, personne ne les connaît. Et pourtant, elles étaient relativement contemporaines", a souligné Fatou Sow Dembel.

Elle a signé la préface du livre "Femmes de l’ombre et grandes royales dans la mémoire du continent africain", un ouvrage (Présence africaine, 2004) écrit par d’anciennes journalistes de Radio France Internationale, la Française Jacqueline Sorel et Simone Gomis-Pierron, qui est d’origine sénégalaise.

"L’histoire est écrite de façon tout à fait masculine. La plupart des personnages sont des hommes", a relevé Mme Dembel, déplorant la prépondérance masculine "dans l’histoire orale, comme dans l’histoire écrite".

Le professeur de lettres Massamba Guèye ne partage pas entièrement le point de vue de Mme Dembel lorsqu’il affirme que "dans la littérature orale, la femme est bien présente". Il reconnaît cependant qu’"il y a une certaine pensée qui nie à la femme la primauté de la gestion de la société".

Fatou Sow Dembel estime par ailleurs que le livre de Jacqueline Sorel et Simone Gomis-Pierron "montre comment les femmes participent à la fabrique de l’histoire". 

Dans cet ouvrage sont publiés les portraits d’une vingtaine de femmes du continent, "qui ont joué un rôle dans l’histoire générale de l’Afrique", de Lucy, "la gracile des origines", à la princesse Yennenga, "l’amazone des Mossis" du Burkina Faso, en passant par Anne Pépin, "l’accueillante du chevalier de Boufflers", au Sénégal. 

Fatou Sow Dembel et Massamba Guèye ont réclamé une large diffusion de ce livre et son introduction dans les programmes scolaires africains.

 

Source : Autre Presse

VOIR AUSSI

Yai Marie Pascale : ``Je suis amoureuse de la danse indienne…``
20 Juil 2018
Yai Marie Pascale : ``Je suis amoureuse de la danse indienne…``

La tête bien faite, nonobstant son penchant pour la communication et son agenda chargé, Yai Marie Pascale, [ ... ]

Lire Plus...
Une joaillière sénégalaise se lance en affaires à Ottawa
19 Juil 2018
Une joaillière sénégalaise se lance en affaires à Ottawa

Marème Thiam a décidé de s'établir dans la capitale canadienne en 2011, après avoir rencontré son [ ... ]

Lire Plus...
Admira Antonio, 29 ans, devient la première femme pilote de ligne de l...
18 Juil 2018
Admira Antonio, 29 ans, devient la première femme pilote de ligne de l`histoire du Mozambique

Elle a été nommée le 16 juin dernier capitaine d’un avion Embraer 145 (un biréacteur de 50 places) [ ... ]

Lire Plus...
Monique Mutombo : la femme qui défie les hommes en RDC
17 Juil 2018
Monique Mutombo : la femme qui défie les hommes en RDC

La seule femme candidate à la présidentielle du 23 décembre en RDC estime que les membres de l'opposition [ ... ]

Lire Plus...
La Tanzanienne Rahma Bajun redonne vie au tissu traditionnel ‘Kitenge’...
16 Juil 2018
La Tanzanienne Rahma Bajun redonne vie au tissu traditionnel ‘Kitenge’!

Cette Tanzanienne est la fondatrice et la directrice artistique de MnM Clothing Line, une marque de vêtements [ ... ]

Lire Plus...
Sénégal : Soham El Wardini, à la tête de la mairie de Dakar en l`absen...
13 Juil 2018
Sénégal : Soham El Wardini, à la tête de la mairie de Dakar en l`absence de Khalifa Sall

En l’absence de Khalifa Sall, incarcéré depuis mars 2017 et dont le procès en appel s’est ouvert [ ... ]

Lire Plus...