Ramasta Kabré, une citoyenne qui donne l`espoir d`une nouvelle vie

A Ouagadougou au Burkina Faso, Rasmata Kabré fait partie des citoyens engagés qui luttent pour le bien-être des autres avec sa fondation Rama, elle vient en aide aux femmes victimes de fiscule obstétricales/prolapsus et des pratiques traditionnelles néfastes à la santé de la mère et de la jeune fille. Allons à la découverte d’une dame qui a décidé d’ouvrir sa porte aux femmes en détresse.

 

La fistule obstétricale est principalement due à un accouchement difficile à domicile et réalisé par une accoucheuse traditionnelle et non par un personnel qualifié. Le résultat est une brèche entre la vessie, le rectum ou le vagin occasionnant une perte incontrôlée des urines ou des selles.

Rasmata Kabré est une accoucheuse auxiliaire. Au Burkina Faso, elle décide de venir en aide aux femmes victimes de fistule obstétricale. C’est à Niamey au Niger qu’elle rencontre pour la première fois des femmes victimes de ce problème. Ces femmes attendaient depuis des années dans un centre hospitalier dans l’espoir d’être guéries. Sans soutien financier et sans l’assistance de leurs proches, ces femmes ne savaient plus à quel saint se vouer. Certaines avaient même perdu la raison face à cette situation. Rasmata Kabré fut prise de compassion à leur égard. Elle a su lire dans leurs yeux la souffrance causée par le mal et la douleur de l’abandon. De retour au Burkina Faso, elle décide de créer la Fondation Rama.

Avec la Fondation Rama, Rasmata Kabré, la dame au grand cœur décide d’ouvrir sa porte et de tendre sa main aux autres. La Fondation Rama a pour mission d’identifier les femmes victimes de fistule obstétricale, les conduire au centre de la Fondation, les assister psychologiquement, les référer à un spécialiste de santé pour la prise en charge médicale et travailler à leur réinsertion sociale. Outre cette mission principale, la fondation Rama s’est fixée d’autres objectifs qui sont entre autres :

- Contribuer à éradiquer la fistule obstétricale au Burkina Faso.

- Contribuer à l’abolition des pratiques traditionnelles néfastes à la santé de la mère et de la jeune fille (mariage forcé/précoce, excision, domination exclusive de l’homme sur la femme, etc.)

- Participer à la promotion des droits sociaux, économiques et politiques de la femme et de la jeune fille.

- Contribuer à la promotion de l’accès aux soins de la santé de la reproduction (planification familiale, soins obstétricaux) pour toutes les femmes.

Aujourd'hui, avec le soutien de certains partenaires, la Fondation Rama organise des séances de sensibilisation dans les villages, les écoles, et les lycées de toutes les provinces du pays.

Mère Thérèsa disait : « Nous vivons au milieu d’une mer de pauvreté. Néanmoins on peut réduire cette mer. Notre travail n’est qu’une goutte dans un seau, mais cette goutte est nécessaire ». Rasmata Kabré a bien compris cette leçon et la met inlassablement en pratique.

Afin de permettre une participation communautaire à cette lutte, La Fondation Rama organise un congrès panafricain sur le thème « Fistule obstétricale : les communautés s’engagent pour une réduction significative de ce fléau ». Ce congrès est prévu pour se tenir du 28 au 29 septembre 2017 à Ouagadougou.

 

 

Source : Happyinafrica!

VOIR AUSSI

Burkina : Marie Danièle Sebgo, le beurre de karité autrement
20 Avr 2018
Burkina : Marie Danièle Sebgo, le beurre de karité autrement

Du cosmétique à base  de beurre de karité « par elles et pour elles ». C’est l’idée d’entreprise [ ... ]

Lire Plus...
Qui est Basani Maluleke, première femme noire à la tête d`une banque e...
16 Avr 2018
Qui est Basani Maluleke, première femme noire à la tête d`une banque en Afrique du Sud ?

Encore une dans l’histoire ! A compter du 1er avril, Basani Maluleke prend pleinement ses nouvelles [ ... ]

Lire Plus...
Seynabou Dia : « Osons entreprendre et valoriser nos success stories !...
12 Avr 2018
Seynabou Dia : « Osons entreprendre et valoriser nos success stories ! »

Que serait l'Afrique sans les femmes ? Voilà une question fondamentale pour un continent désormais [ ... ]

Lire Plus...
Botswana : Bogolo Joy Kenewendo ministre à l`âge de 30 ans
10 Avr 2018
Botswana : Bogolo Joy Kenewendo ministre à l`âge de 30 ans

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’âge ». Elle s’appelle Bogolo Joy [ ... ]

Lire Plus...
Samukelisiwe Cele, la jeune surfeuse qui brise les préjugés sur ce spo...
05 Avr 2018
Samukelisiwe Cele, la jeune surfeuse qui brise les préjugés sur ce sport en Afrique du Sud

Le surf considéré dans le temps comme un sport privilégié, réservé aux riches et aux blancs, séduit [ ... ]

Lire Plus...
Au Soudan, la première femme coach d`un club de foot masculin
03 Avr 2018
Au Soudan, la première femme coach d`un club de foot masculin

Au Soudan, une équipe nationale féminine de football demeure un rêve lointain. Mais Salma al-Majidi [ ... ]

Lire Plus...