Construction d`habitats écologiques : l`ivoirienne Marina Nobout primée à Marrakech

Marina Nobout a été honorée pour la réalisation des logements écologiques en blocs de terre comprimés et stabilisés (Btcs) à caractère isophonique et isothermique, qui ne provoquent pas de chaleur, favorisent une grande aération des espaces et l’isolement des bruits.

« Nous avons remarqué que dans le secteur du logement, les Ivoiriens recherchent trois choses. Ils veulent quelque chose de beau, de moins chère et écologique. Aux États-Unis,  en Europe, tout le monde prône le changement climatique. Pour toutes ces raisons, j’ai opté pour cette spécialisation. Et surtout en termes de coût, avec les Btcs vous avez une remise de 30% sur les gros œuvres ». Ce sont les propos de Marina Nobout, directrice générale de l’entreprise Ohel. Qui a reçu le prix international de Marrakech pour l’écologie et le développement durable, décerné par le Forum maghrébin pour l’environnement et le développement durable, en marge des travaux de la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (Cop22).

Marina Nobout a été honorée pour la réalisation des logements écologique en blocs de terre comprimés et stabilisés (Btcs) à caractère isophonique et isothermique, qui ne provoquent pas de chaleur, favorisent une grande aération des espaces et l’isolement des bruits. En partenariat avec l’Assemblée des régions et districts de Côte d’Ivoire (Ardci,) cette femme a construit des complexes hôteliers à Toumodi, Dimbokro, Mayo, des écoles à Buyo, des logements d’infirmiers, d’enseignants et des hôpitaux. Par les réalisations de l’entreprise Ohel international, la région du Nawa s’inscrit désormais dans la lignée des villes écologiques.

« Nos populations préfèrent  des logements économiques et durables. C’est pourquoi, nous  combinons  le beau et le durable », a-t-elle-déclaré. Pour elle, la Cop 22 a été une occasion de présenter ses projets écologiques et de rechercher des financements pour accompagner le développement des régions dans le cadre de la lutte contre le changement climatique.

Le prix international de Marrakech pour l’écologie vise à récompenser les acteurs qui s’impliquent davantage dans la lutte contre le réchauffement climatique.

 

Source : btp-afrique.com

 

VOIR AUSSI

Wanuri Kahiu, celle qui risque la prison à son retour de Cannes
18 Mai 2018
Wanuri Kahiu, celle qui risque la prison à son retour de Cannes

À 38 ans, Wanuri Kahiu a présenté ce mercredi 9 mai Rafiki, une histoire d'amour entre jeunes adolescentes. [ ... ]

Lire Plus...
Marie Dasylva : ``L`enjeu est que nous, les femmes racisées, prenions ...
16 Mai 2018
Marie Dasylva : ``L`enjeu est que nous, les femmes racisées, prenions confiance en nous``

Marie Dasylva est coach de vie en entreprises pour femmes racisées. A travers les ateliers qu’elle [ ... ]

Lire Plus...
Laeila Adjovi, plus qu`une photographe
15 Mai 2018
Laeila Adjovi, plus qu`une photographe

Une journaliste, une photographe, une plasticienne. Laeila Adjovi est à tout à la fois et à 36 ans, [ ... ]

Lire Plus...
Satisfaction d`une femme burundaise qui accède pour la première fois a...
11 Mai 2018
Satisfaction d`une femme burundaise qui accède pour la première fois au Bureau Exécutif de l`AIPS en Afrique

La Burundaise Liliane Nshimirimana, présidente de l'Association des Journalistes de Sports au Burundi, [ ... ]

Lire Plus...
Francophonie : la ministre rwandaise Louise Mushikiwabo envisage d`êtr...
09 Mai 2018
Francophonie : la ministre rwandaise Louise Mushikiwabo envisage d`être candidate à la tête de l`OIF

La ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, est fortement pressentie pour présenter [ ... ]

Lire Plus...
Biba, l`unique femme taxi qui sillonne les rues de Ouagadougou
08 Mai 2018
Biba, l`unique femme taxi qui sillonne les rues de Ouagadougou

A 32 ans, Biba sillonne la capitale burkinabè dans sa petite Citroën verte et rose hors d'âge. Elle [ ... ]

Lire Plus...