Mme Chérif Diabaté Fatoumata / Proviseur de lycée: ``la première qualité d’un élève c'est la discipline``

Madame Chérif Diabaté Fatoumata est proviseur du lycée municipal pierre Gadié 1 de yopougon. Responsable émérite à la rigueur avérée, elle nous ouvre son antre pour un échange fructueux.

Quel a été votre parcours professionnel pour aboutir à ce poste?

Parlant de mon parcours, il me plairait bien de vous en dire davantage. Toutefois, je vous ferai l'économie du détail et commencer par le plus parlant. J’ai été enseignante, professeur de français dans divers établissements du pays, notamment au lycée jeunes filles de Yopougon. j’y ai passé le censorat pour accéder au poste d'adjoint au chef d’établissement. J’ai occupé le fauteuil de censeur 4 ans durant.

En quoi consiste, selon vous, la profession de proviseur?

Je voudrais à cet effet être plus précise. Disons que le proviseur est le responsable d’un établissement secondaire. Il est à la fois le responsable pédagogique et financier. Puisque le proviseur a une responsabilité multitâche, nous avons le devoir et la responsabilité de gérer l’établissement dans tous ces compartiments.

Aimez-vous cette profession?

Vu qu’il est très important d’aimer profondément ce que l’on fait pour son propre épanouissement, Oui! J’avoue que j’aime ce travail impressionnant et plein de défis. Qui plus, je suis plus absorbée par cette profession parce qu’elle nous permet d’avoir une dimension de la gestion de l’homme dans son ensemble. Vous êtes sans savoir que nous dirigeons beaucoup de monde composé d’élèves, d’enseignants, d’inspecteurs d’orientation, d’éducation.... À ceux-là s’ajoute la gestion de extérieur dont font partie les parents d’élèves et la hiérarchie. Je peux, en somme, dire que nous avons la lourde tâche d’administrer le pays tout entier étant donné que tout le monde a sans doute un intérêt particulier dans un établissement. Vous comprenez donc l'immensité de la responsabilité pour laquelle il faut vraiment avoir du coeur à l’ouvrage, et l’aimer absolument pour réussir son challenge.

Depuis votre arrivée, avez-vous constaté des réels changements ?

Vous me prenez à la gorge à travers cette question. Je suis dans ce cas précis, la première concernée. Il est alors difficile de se prononcer sur le sujet de peur de dire des choses inappropriées. Néanmoins, j’ai ouï avec satisfaction et encouragement dire que l’établissement a fait peau neuve niveau de la discipline surtout. Eu égard au passé peu glorieux de cet établissement, alors réputé pour recueillir ou accueillir des élèves qui ne sont pas toujours en odeur de sainteté avec la discipline, il est de bon alors qu’on soit heureux et fier du travail abattu. En effet,lorsque j’ai été affectée dans ce lycée,ce fut le premier élément, à ma connaissance, sur lequel je me suis focalisé. Pour mieux dire, puisqu’on arrive à faire les cours correctement, qu’on n’entend plus les coups de sifflet stridents, je pense, pour l’instant, que les choses changent qualitativement aux dires des uns et des autres.

Quelles sont les qualités que les élèves doivent avoir pour réussir ?

Il n'y a pas de recette magique à proposer pour résorber cette question. Mais par expérience personnelle, je peux dire que la première qualité est avant tout la discipline. Force est de rappeler qu’on peut être intelligent, bon élève en classe. Et si la discipline n’y est pas , si on n’a pas de bonnes fréquentations, on peut basculer. J’ai pu récupérer des élèves de cette école dans cette situation. Ce sont des élèves très intelligents qui étaient en train de dévier. Fort heureusement, j’ai pu rattraper avec l’aide des parents informés à temps. Cette expérience m'a permis de comprendre que plus vite les parents sont tenus au parfum du comportement de leurs enfants, mieux c’est. Et le processus et les résultats de la transformation de ces élèves indisciplinés ont été édifiants. j'ai vu comment ces élèves ont été reblanchis. Quand on est discipliné, on est apte à écouter les parents, les encadreurs, forcément on est apte à écouter les professeurs. Donc les cours seront forcément suivis. Et bon nan malan cette bonne attitude aura une répercussion positive sur les études.

Quelles sont les activités, autres que scolaires, auxquelles les élèves peuvent participer dans le lycée?

Il y en a plusieurs hormis les disciplines sportives pratiquées à l'école. Je vous disais tantôt, ils vont même compétir dans plusieurs autres domaines à l’extérieur de nos structures. Notre chorale ira par exemple compétir. Un autre exemple que je vous donne le concours organisé par l’ambassade des Etats-Unis intitulée « la parole aux ados ». Nos élèves y sont allés et ils n’ont pas fait piètre figure. Ils nous ont rapporté des lauriers. La francophonie n’est pas en reste car nos élèves ont compétir à ce niveau là. Pour tout vous dire ils étaient les meilleurs au niveau de la DREN. C’est dire qu’en plus des valeurs intellectuelles que nous leur inculquons, ils ont des valeurs. Je me suis rendu compte que le lycée regorge de trop de valeur. C’est parce que, ces valeurs là n’ont pas été détectées d’une certaine façon, ce qui fait que les élèves mêmes n’avaient pas confiance en eux. Mais avec ce que nous avons fait, à savoir organiser une remise de prix, où on a valorisé tous ceux qui sont allés compétir à l’extérieur, les choses vont bon train. Donc je pense qu’en dehors des études il y a beaucoup de choses. L’homme est pluridimensionnel, ce n’est pas que les études. Il y en a qui ont des talents qu’il faut essayer de développer et c’est ce à quoi nous nous attachons.

C’est la fête des mères dimanche. Un mot à l’endroit de toutes ces femmes qui se battent pour le bien être de leur enfant?

Nous saluons toutes ces mères-là. Ce n’est pas facile. Comme d’aucun le dise, on devait payer les mères si on avait les moyens. Car ce n’est pas facile surtout pour nous qui travaillons. Je suis proviseur, je suis obligée de donner le meilleur de moi-même en tant que proviseur. Mais quand j’arrive à la maison je suis obligée de donner le meilleur de moi-même en tant qu’épouse, mère, amie et tante. Ce n’est pas toujours facile d’éduquer un enfant. Donc je pense qu’on devrait célébrer davantage les femmes. C’est vrai pas en terme de nous donner assez de jours fériés. Non. Mais on devrait valoriser de plus en plus les femmes et je pense que les gouvernants se sont penchés la dessus avec les IGR.

C’est quoi votre objectif pour cet établissement?

Mon objectif c’est d’abord redorer le blason de cet établissement qui a tant souffert de sa mauvaise renommée. C’est aussi de faire de ce lycée un lycée d’excellence pourquoi pas. Et je sais que c’est possible.

 

 

Florence Bayala

 

VOIR AUSSI

Hapsatou Sy: ``Le féminisme, c`est un esprit d`indépendance avant tout...
18 Juil 2017
Hapsatou Sy: ``Le féminisme, c`est un esprit d`indépendance avant tout``

Chef d'entreprise, présentatrice et désormais auteure, tout réussi à Hapsatou Sy. Cette touche-à-tout [ ... ]

Lire Plus...
Cherelice : à 7 ans, elle assume sa peau noire et ses cheveux afro
17 Juil 2017
Cherelice : à 7 ans, elle assume sa peau noire et ses cheveux afro

Il n'a pas fallu longtemps pour ce jeune modèle adorable de gagner la population. 7 ans sur la planète, [ ... ]

Lire Plus...
La blogueuse et entrepreneuse ivoirienne Virginie Ehonian met les cult...
13 Juil 2017
La blogueuse et entrepreneuse ivoirienne Virginie Ehonian met les cultures noires à l`honneur

Virginie Ehonian, entrepreneuse d’origine ivoirienne, s’attache à défricher la scène artistique [ ... ]

Lire Plus...
Carole Da Silva, femme de demain
12 Juil 2017
Carole Da Silva, femme de demain

Carole Da Silva est sans conteste ce que la fondation Sounga appelle une femme de demain ; une femme [ ... ]

Lire Plus...
France : Une burkinabè d`origine élue député
11 Juil 2017
France : Une burkinabè d`origine élue député

Elle s’appelle Huguette Tiegna. Elle vient d’être élue de La république en Marche du président [ ... ]

Lire Plus...
Nigeria : Sandra Musujusu, étudiante, développe un remède contre le ca...
10 Juil 2017
Nigeria : Sandra Musujusu, étudiante, développe un remède contre le cancer du sein

Une étudiante de l’Université africaine des sciences et de la technologie d’Abuja au Nigeria, Sandra [ ... ]

Lire Plus...