Lucienne Ndamuso : première femme responsable d`un média au Nord-Kivu

Agée de 28 ans, Lucienne Ndamuso Mihigo est l’une de rares femmes à diriger un organe de presse en RDC. Née à Bukavu, elle a travaillé plusieurs années comme journaliste reporter pour des chaines de radio et de télévision, avant de lancer son propre journal dénommé La Gazelle.

En ce mois de la femme, la blogueuse Laetitia Kasongo s’est intéressée à Lucienne Ndamuso, la seule femme à avoir un média privé au Nord-Kivu. C’est en janvier dernier qu’elle a créé le journal La Gazelle un bimensuel d’actualité générale, et ce, après avoir enduré, comme d’autres journalistes, de mauvais traitements tels que de menaces de licenciement, salaires de misère, humiliation, etc, dans certaines maisons de presse. Lucienne Ndamuso est interrogée par la blogueuse Laetitia Kasongo.

D’où t’est venue l’idée de créer ton propre journal ?

L’idée m’est venue du fait que je désirais être indépendante. J’ai travaillé dans plusieurs chaines de radios et de télévisions locales. Je ne veux pas entrer dans des polémiques, mais grâce à la petite expérience que j’ai acquise, j’ai constaté que beaucoup d’employeurs exploitent les jeunes journalistes. Cela m’a poussée à créer mon propre journal. Je voulais être mon propre employeur ! Ce projet m’a pris beaucoup de temps et d’énergies. Entre la période de conception de l’idée et le lancement du journal, il s’est passé plusieurs années. Ce qui prouve que ça n’a pas été facile, car il m’a fallu trouver les moyens financiers suffisants.

Avoir ton propre journal, est-ce le plus grand de tes rêves ?

Certes, j’en suis très fière, mais sincèrement, cela ne représente même pas le dixième de mes rêves ! Je dois d’abord faire de ce journal une référence de la presse écrite dans le pays. Il y a également beaucoup d’autres projets que je compte réaliser tant dans la presse que dans d’autres domaines.

Ça te fait quoi d’être la seule femme propriétaire d’un journal dans le Nord-Kivu ?

Cela me procure à la fois un sentiment de satisfaction et d’insatisfaction. Satisfaction d’abord parce que mon cas est une preuve de la capacité des femmes à faire tout ce que font les hommes professionnellement parlant, insatisfaction parce qu’étant la seule parmi plusieurs dizaines d’hommes directeurs généraux d’organes de presse, cela fait croire que les femmes traînent le pas en quelques sortes. Bref, je suis insatisfaite parce qu’il y a encore un combat à mener.

Emploies-tu des femmes dans ton journal ?

Evidemment ! Mais leur effectif est toujours bas par rapport à mes collaborateurs hommes. Et c’est ici une occasion pour moi d’appeler les femmes à passer à l’action et à ne pas se sous-estimer. Le fait de rester inactif pour les femmes accentue les croyances sexistes dans nos régions. Croyances selon lesquelles certains métiers sont réservés aux hommes et d’autres aux femmes. Ce qui est totalement faux.

Quelles sont les difficultés auxquelles tu fais face dans la gestion du personnel de ton journal ?

De ce côté-là, il n’y a pas de problème. Notre personnel est constitué d’hommes et de femmes. Je les commande et ils obéissent. On travaille dans le respect mutuel.

 

Source: habarirdc.net

VOIR AUSSI

Des femmes scientifiques des PVD primées pour leurs travaux
23 Fév 2018
Des femmes scientifiques des PVD primées pour leurs travaux

Cinq femmes scientifiques du monde en développement ont reçu des récompenses internationales pour des [ ... ]

Lire Plus...
Droits de la femme : la militante Julienne Lusenge à l`honneur au somm...
21 Fév 2018
Droits de la femme : la militante Julienne Lusenge à l`honneur au sommet de Genève

À toute héroïne, tout honneur. Julienne Lusenge est l’héroïne du « Geneva Summit for Human Rights [ ... ]

Lire Plus...
Elisabeth Medou Badang, une nouvelle page s`ouvre
20 Fév 2018
Elisabeth Medou Badang, une nouvelle page s`ouvre

Elisabeth Medou Badang, née le 7 décembre 19631 est une cheffe d'entreprise. Originaire de Mfoulassi, [ ... ]

Lire Plus...
Dalila Yaro: la jeune entrepreneure burkinabè qui crée de la richesse...
16 Fév 2018
Dalila Yaro: la jeune entrepreneure burkinabè qui crée de la richesse

Le continent africain regorge des milliers de jeunes entrepreneurs performants. Dans le lot, l’on [ ... ]

Lire Plus...
La designer automobile Saran Diakité Kaba, une femme aux commandes
13 Fév 2018
La designer automobile Saran Diakité Kaba, une femme aux commandes

"Il faut que les femmes puissent faire ce qui leur donne envie de se lever le matin", martèle en souriant [ ... ]

Lire Plus...
Fanny ou l`histoire d`une femme africaine qui ose prendre son destin e...
12 Fév 2018
Fanny ou l`histoire d`une femme africaine qui ose prendre son destin en main et se réinventer

Des femmes Africaines aux destins croisées se prennent en charge et prennent des décisions courageuses. [ ... ]

Lire Plus...