"J'ai 25 ans et j'ai survécu à une tumeur ovarienne" : Noémie raconte son combat contre le cancer

A peine la vingtaine passée, la terre tremble sous les pieds de Noémie. Les médecins lui diagnostiquent une tumeur "de la taille d’un pamplemousse" au niveau de l’ovaire droit. Quelques années de chimiothérapies plus tard, elle est désormais en rémission.

A l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le cancer, qui se déroule ce samedi, elle raconte à LCI cette douloureuse expérience qui lui a permis de "grandir plus vite". Pour elle, tout a basculé il y a trois ans.

"Un jour, je me suis levée avec une douleur insupportable au niveau du bas du ventre. Je pensais que c’était à cause de mes problèmes de reins." Un passage aux urgences et quelques examens plus tard lui révèleront la présence "d’une boule un plus grosse qu’un pamplemousse" qui pousse son utérus vers le bas. Le verdict des médecins tombe : il s’agit de tératomes malins avec calcification. "Je n’ai pas tout de suite ce que ça voulait dire", confie la jeune femme. Elle prendra conscience de ce qui lui arrive lors de sa première séance de chimiothérapie. Déjà frêle, la jeune femme ne peut pas être opérée. "L’ambiance, l’odeur, les gens…Tout est particulier là-bas". Mais le rendez-vous est pris. Elle devra se rendre à l’hôpital tous les trois mois pour trois heures d’intraveineuse jusqu’à disparition des métastases. "Tu croises des gens, puis tu ne les vois plus. A un moment donné, je me suis demandée si la chimiothérapie n'était pas plus meurtrière que bienfaitrice".

Il fallait juste que je reste en vie  

Sa chimio à elle est néo-adjuvante, c’est-à-dire qu’elle a été prescrite en amont de tout autre traitement. Elle est plus légère mais les symptômes ne trompent pas. "Plus les semaines passaient, plus je me sentais fatiguée, je vomissais et je perdais mes cheveux". Les changements physiques ne sont pas évidents à accepter.  Noémie sort moins avec ses amis. Elle se renferme. "J’ai perdu beaucoup d’amis pendant cette période, j’étais trop fatiguée". Pour autant, la jeune femme n’a jamais cessé de travailler. "J’avais besoin d’entretenir un lien social". Hôtesse d’accueil, elle essaye de tenir le rythme, même si elle avoue avoir eu des difficultés et avoir posé quelques arrêts maladies. Malgré cela, c’est bien grâce à son activité professionnelle qu’elle reprendra le dessus et reprendra confiance en elle. La Parisienne se mettra d’ailleurs en couple.  Mais ne lui dites pas qu’elle est courageuse, "il fallait juste que je reste en vie", nuance-t-elle. Aujourd'hui, elle est  rémission depuis déjà  7 mois.  "Une petite victoire" pour la jeune femme qui reste en sursis. "Je dois faire chaque mois un bilan complet pour m’assurer que mon état de santé reste stable". Cependant, Noémie reste prudente. Elle sait que le risque de rechute est bien réel. 

 

Photo d'illustration

 

VOIR AUSSI

``Totalement absent dans notre vie, mais il est prêt pour coucher...``...
16 Fév 2018
``Totalement absent dans notre vie, mais il est prêt pour coucher...``

Elle est congolaise et a décidé de partager son histoire, son vécu avec nous. Elle a souhaité garder [ ... ]

Lire Plus...
Vierge à 29 ans, elle attend un enfant
15 Fév 2018
Vierge à 29 ans, elle attend un enfant

Lauren, 29 ans, raconte son histoire: celle d'une femme qui n'a jamais fait l'amour mais décidé de devenir [ ... ]

Lire Plus...
Une victime d`excision témoigne : ``Il faut informer les jeunes filles...
14 Fév 2018
Une victime d`excision témoigne : ``Il faut informer les jeunes filles pour libérer la parole``

A l'occasion de la Journée mondiale contre l'excision le 6 février dernier, Ramata Kapo, de l’association [ ... ]

Lire Plus...
Elle allaite les bébés d`inconnus dans la rue pour sauver sa fille mal...
07 Fév 2018
Elle allaite les bébés d`inconnus dans la rue pour sauver sa fille malade

En Chine, une maman se voit obligée de vendre son lait maternel dans la rue pour sauver sa fille malade. [ ... ]

Lire Plus...
J`ai tenté d`être la femme, mère et épouse parfaites que la société m`...
06 Fév 2018
J`ai tenté d`être la femme, mère et épouse parfaites que la société m`impose, mais voici pourquoi c`est une arnaque

Mais qui sont-elles, celles qui arrivent vraiment à tout faire? ‘’Je suis une éternelle optimiste. [ ... ]

Lire Plus...
«Battez-vous pour vivre», lance une jeune porteuse du virus du Sida
01 Fév 2018
«Battez-vous pour vivre», lance une jeune porteuse du virus du Sida

«Battez-vous pour vivre», a lancé une jeune femme porteuse du virus du sida depuis sa naissance lors [ ... ]

Lire Plus...