10 lois parmi les pires du monde concernant les droits de femmes ! Eh oui, ça existe encore en 2015...

Vous ne le réalisez peut-être pas toujours, mais beaucoup de pays et de gouvernements dans le monde soutiennent toujours des idées complètement misogynes et liberticides à propos du droit des femmes.

 

Pour vous éclairer sur le sujet et vous donner un aperçu des choses absolument scandaleuses qui se déroulent encore aujourd’hui aux quatre coins du monde, Voici quelques-unes des pires lois concernant les femmes :

 1. En Inde, un viol conjugal n’est pas considéré comme un viol

Seule condition sine qua non à l’application de cette loi, il faut que l’épouse en question soit âgée de plus de 15 ans. Indirectement, cela veut aussi dire que l’état autorise les hommes à se marier à des femmes encore plus jeunes que ça. Par contre, ils n’ont officiellement pas le droit de les violer comme bon leur semble. 

2. Au Yémen, une femme est considérée comme une demi-personne

Le but de cette loi ultra restrictive, empêcher les femmes de témoigner devant une cour de justice, sauf si celle-ci est doublée d’un homme. Une chose qui n’arrive jamais dans ce pays. La règlementation va encore plus loin, pour être sûr d’étouffer n’importe quel scandale, les femmes n’ont tout simplement pas le droit de s’exprimer dans les affaires de diffamation, d’adultère, de vol, de maltraitance ou de viol. 

3. En Arabie Saoudite, il est interdit aux femmes de conduire

Le pays, particulièrement connu pour être l’un des plus importants ennemis des droits des femmes, est le seul au monde à avoir cette loi extrêmement liberticide. Et ça ne rigole pas, puis chaque année, des milliers de femmes sont emprisonnées pour avoir enfreint la règle. 

4. Au Maroc, les femmes victimes de viol peuvent être poursuivies par la justice pour avoir quitté leur maison sans homme

Malheureusement, encore aujourd’hui, beaucoup de pays ne protègent toujours pas les victimes de viols, mais certains États vont encore plus loin. Par exemple, au Maroc, une femme victime de ce type d’agression peut être punie par un juge pour avoir quitté sa maison sans être accompagnée d’un homme ou pour être tombée enceinte après coup. Une honte, il n’y a pas d’autre mot. 

5. Au Nigéria, un homme a le droit de battre sa femme

Officiellement, si la loi autorise ça, c’est seulement pour « corriger » la femme, et non pas lui faire du mal. Le Nigéria, c’est aussi un endroit où les parents peuvent frapper leurs enfants, les profs leurs élèves et où il est possible de battre son esclave à coup de ceinture. Voilà voilà. 

6. En Iran, les femmes n’ont pas le droit de regarder un match de foot.

 Selon le gouvernement, les femmes devraient être reconnaissantes de cette loi. En effet, ce dernier affirme que si elle existe, c’est parce que les hommes et les femmes n’ont pas le droit de se mélanger dans les lieux publics. Selon lui, cela permettrait aussi de les protéger. Ben voyons… 

7. En Turquie, une femme n’a pas le droit de travailler sans la permission de son mari.

La Turquie, vous savez, le pays qui a osé demander à entrer dans l’Union Européenne ! Et bien il s’agit aussi d’un pays où il vaut mieux réfléchir à deux fois avant de se marier. En effet, selon la loi en vigueur, une femme doit obtenir la permission de son mari si elle veut travailler. Autant vous dire que c’est le Moyen-Âge. 

8. Aux Philippines, le divorce est illégal.

Dans ce pays de l’Asie du sud-est, la célèbre phrase « jusqu’à ce que la mort nous sépare » prend une toute autre dimension. Là-bas, le mariage est autorisé, mais en revanche, le divorce est interdit. Et aucune alternative ou aucun recours ne permet de se délier de l’homme que l’on a choisi (ou pas choisi, d'ailleurs). Autrement dit, il vaut mieux être sûr de son coup. 

9. Au Yémen, une femme ne peut pas sortir de sa maison sans la permission de son mari.

Sans doute l’une des lois les plus liberticides de la planète. En effet, dans ce pays du golfe, les femmes n’ont même pas le droit de se déplacer selon leurs envies. Seule exception à cette règle : la femme peut sortir de sa maison sans autorisation du mari si c’est pour aider ses parents souffrants d’un danger immédiat. 

10. En Inde, dans certaines régions, les règles de sécurité routières ne s’appliquent pas aux femmes.

Ainsi, dans ces zones, les femmes ne doivent pas mettre de casque, une exception qui chaque année tue des milliers d’entre elles. Selon le gouvernement, cette loi permet que les femmes gardent leurs cheveux bien coiffés et que leur maquillage ne s’abîme pas. Mais en réalité, plusieurs associations pour les droits de femmes confient qu’elle est surtout faite pour mettre en avant la beauté des femmes, au péril de leurs vies donc.

 

Tout simplement SCANDALEUX !

 

Source : demotivateur.fr

 

VOIR AUSSI

Voici 5 pays aux interdits illogiques pour les femmes
07 Jui 2018
Voici 5 pays aux interdits illogiques pour les femmes

Depuis lundi, les Saoudiennes peuvent (enfin) obtenir le permis de conduire. Cette révolution semble [ ... ]

Lire Plus...
Une simple cuillère pour échapper à l`excision ou au mariage forcé
31 Mai 2018
Une simple cuillère pour échapper à l`excision ou au mariage forcé

La deuxième ville de Suède a mis en place un procédé qui a fait ses preuves pour lutter contre le [ ... ]

Lire Plus...
Droits de la femme : quid de la vie sexuelle des veuves ?
25 Mai 2018
Droits de la femme : quid de la vie sexuelle des veuves ?

Le principe général consacre l’égalité des genres. Mais au Burundi, nous constatons que ce qui est [ ... ]

Lire Plus...
Arabie Saoudite : nouvelles arrestations de militants des droits de la...
23 Mai 2018
Arabie Saoudite : nouvelles arrestations de militants des droits de la femme (ONG)

Les autorités saoudiennes poursuivent leur campagne de répression à l'encontre de militants des droits [ ... ]

Lire Plus...
Kenya : fin du partage égal des biens après le divorce
18 Mai 2018
Kenya : fin du partage égal des biens après le divorce

Une Haute cour kenyane a rendu une décision historique sur le partage de la richesse familiale lors d'un [ ... ]

Lire Plus...
Une première au Maroc : des femmes concourent pour devenir notaires de...
07 Mai 2018
Une première au Maroc : des femmes concourent pour devenir notaires de droit musulman

Des centaines de femmes se pressent devant la faculté des lettres de Rabat pour un concours inédit : [ ... ]

Lire Plus...